Le Vieux campeur

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Notes-musique.png Ce chant n'est probablement pas sous licence libre, et appartient à son auteur/éditeur et à ses ayants-droits. Ils doivent être précisés en tête d'article, de même que la licence. Utiliser la page de discussion pour en parler.
Accès direct aux couplets
RefrainDernier refrain — Couplets : 123 • 4 • 5 • 6 • 7 • 8 • 9 • 10 • 11


1er couplet

Tous les plaisirs que dans la vie (bis)
A goûtés ton âme ravie (bis)
Ne sont que d’la bouillie pour chat,
Près d’ceux que le camp te donn’ra...



Refrain

Ah c’que tu rigoleras, p’tit frère, p’tit frère !
Ah c’que tu rigoleras, le jour où tu camperas



2e couplet

La première chose qui t’f’ra plaisir (bis)
C’est pas d’arriver, mais d’partir (bis)
Le sac bien arrimé su’ l’dos.
Les couvertures, la Bonnamaux
Te donneront sous le fardeau
L’profil élégant du chameau.


Refrain

3e couplet

L’second plaisir qui t’s’ra donné (bis)
C’est pas d’partir, mais d’arriver (bis)
Lorsque, suant, soufflant, rendu,
Tirant la langue comme un pendu,
Au lieu d’boire et de reposer
Faudra monter l’camp et trimer.


Refrain

4e couplet

Quand le travail sera fini (bis)
Pour satisfaire ton appétit (bis)
Ni cuisinier, ni cordon bleu,
Sous la pluie, tu allumeras l’feu
Et si l’beefsteak ne veut pas cuire,
Tu l’encourag’ras d’un sourire.


Refrain

5e couplet

Les m’nus du camp sont fort variés (bis)
Et dans l’grand monde inusités (bis)
Tu arrang’ras à la sauce tomate
La saucisse ronde, la saucisse plate,
Tu saleras avec du sucre en poudre
Et tu fais du café sans l’moudre.


Refrain

6e couplet

Lorsque vient l’heure du feu de camp (bis)
Les scouts font un cercle épatant (bis)
Il est carré, il est oblong,
Mais c’qu’y a d’ sûr, il est pas rond !
Pour en trouver la quadrature,
C’est sans doute la route la plus sûre.


Refrain

7e couplet

Le cercle étant ainsi formé (bis)
A chanter on est invité (bis)
Adieu l’gazouillis des oiseaux
Et le frais murmure des ruisseaux.
On s’dit devant un pareil chant :
« En fait d’ concert, c’est… un beuglant ! »


Refrain

8e couplet

Mais le problème c’est de dormir (bis)
Comment dans la tente se tapir ? (bis)
La sardine s’rait dans l’embarras
Pour y caser ses échalas !
A droite, tu as l’dos comprimé,
A gauche, ton ventre est enfoncé.


Refrain

9e couplet

Installé dans un paturage (bis)
Prends bien les précautions d’usages (bis)
Hors de la tente, si tu laisses passer
Le bout d’la tête ou l’bout des pieds,
Un’ vache te broutera les orteils
Une autr’ te broutera l’trou d’ l’oreille.


Refrain

10e couplet

Après ce sommeil mouv’menté, (bis)
Quand le réveil sera sifflé, (bis)
Te levant, tu t’ sens mal partout,
Très mal aux reins, plus mal au cou,
A peine peux-tu ouvrir les yeux,
Les chauves eux-mêmes ont mal aux ch’veux !


Refrain

11e couplet

Hélas sur terre, tout a une fin (bis)
Même habiter sous les sapins ! (bis)
Au fond des bois, le son du cor
Est loin d’être aussi triste encore
Qu’après l’camp, revoir la cité,
Ses maisons noires et son pavé !


Dernier Refrain

C'est fini d'rigoler, p’tit frère, p’tit frère !
C'est fini d'rigoler, au milieu des VP


Le Vieux campeur
Auteur(s) Cygne d'étang
Écrit en
Licence


Liens internes

Ce chant a notamment été publié dans :