La duperie du scoutisme

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
La duperie du scoutisme
La duperie du scoutisme.png

Couverture

Histoire du scoutisme.png
Livre d'histoire du scoutisme
Auteur Marcel Merville
Éditeur Hier et Aujourd'hui
Date de parution 1947
Nombre de pages 32

La duperie du scoutisme est un livre polémique dirigé contre le scoutisme. Préface de J.-C. Buhler.

Le contexte

Le livre a été écrit pour promouvoir les Vaillants, une organisation de jeunes crée à la Libération et proche du Parti communiste français.

L'auteur, Marcel Merville (1920-2004), est enseignant et militant communiste. Il est commissaire national des Vaillants. Le livre va susciter une crise avec les Eclaireurs de France.

Le livre

Voici des citations qu'en fait à l'époque une revue syndicaliste, sans doute proche du PCF[1]


« Pour lui, le scoutisme est, en fait, et malgré la bonne volonté de certains dirigeants scouts, au service de la réaction. C’est "l’enfant naturel du paternalisme". Les thèses fondamentales de Baden-Powell ont été reprises par Pétain. Marcel Merville ne reconnaît pas, dans la France travailleuse, ouvrière et paysanne, cette France des scouts : " race vigoureuse, obstinée, de petits propriétaires paysans, de ces villages groupés autour de leur église"; conception réactionnaire, maurassienne, opposant la France réelle des scouts de France, artisanale, bucolique, au prolétariat non possédant.

Se basant sur de nombreuses citations, Marcel Merville démontre que le scoutisme, bien loin d’être un instrument de rénovation de nos méthodes éducatives, est un mouvement imprégné de religiosité, au service de la réaction cléricale actuelle, comme elle l’a été hier au service de celle de Vichy. Il ne peut y avoir de scoutisme neutre et laïc. Sous l’aspect de séduisantes techniques pédagogiques, né de l’esprit de conquête des jeunes bourgeois anglais du début du XXe siècle, le scoutisme ne vise qu’à fabriquer en série des Robinsons, à développer le goût de l’évasion. […] Il y a, certes, quelques techniques pédagogiques intéressantes, mais rien de plus. Ces techniques, qui ne lui sont pas propres, il faut les mettre au service des mouvements progressistes d’enfants et de jeunes". »


Notes et références