La boutique de l'aventure

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
La boutique de l'aventure

Logo et mascotte
Logo et mascotte

Fondateur : Jean-Mathieu Fennec Prévôt
Fondée en : 1974
Contact
Siège social : Paris
Contact :
E-mail :

Ancien magasin des SUF, EEUdF, EEDF, ENF et EEIF.

La boutique de l’aventure était un magasin scout fournissant des mouvements nationaux comme les Scouts Unitaires de France, les Éclaireuses et éclaireurs unionistes de France, les Éclaireuses et éclaireurs de France, les Éclaireurs Neutres de France et les Éclaireuses et éclaireurs israélites de France.

Situé à l’origine dans la cour du 46 boulevard des Batignolles, à Paris, derrière l’église réformée du même nom, le magasin s’appelait « Les marchands du Temple ». C’était une coopérative créée en 1974 par et pour des chefs unionistes de la tendance Azimut qui ne trouvaient plus les éléments d’uniforme, les livres, le matériel de campisme, etc.

La vareuse EEIF fut proposée pour la première fois dans le catalogue 1984. Le nouvel emblème du Scoutisme français figurait sur la couverture. Une feuille séparée proposait les insignes SF, FEEUF, EEDF, SUF et EEIF. Le magasin vendait indifféremment des articles de l’OMMS à des membres du Scoutisme Français et à des membres d’associations non reconnues, ce qui semblait déplaire en haut lieu.

La boutique prit ensuite le nom de « Scoutisme et Aventure » en déménageant rue des Jeûneurs puis 24 rue Feydeau, toujours à Paris.

Les Éditions du Fennec (du totem de leur créateur) y étaient établies. Elles ont notamment édité les carnets de progression des EEUdF Bivouac et Carnet d’Aventure Un magasin s’ouvrait aussi à Versailles, 11 rue Vauban.

En déménagent au 29, rue de Clichy, elle prit le nom « La boutique de l’Aventure ».

Rachat

En 2001, les deux magasins « La boutique de l’Aventure » sont rachetés par Carrick, boutique de l’AGSE. Ce rachat entraîne le départ des EEUdF et des EEIF.

Les EEUdF choisissent de se tourner vers Promoscout, boutique des Scouts de France, puis vers Score, boutique de l’OMMS, pour la vente de leur matériel pédagogique et finalement « La boutique Éclé ».

Liens internes