The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

La Cévenole

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ce chant, parfois appelé "Marseillaise huguenote", a été composé afin de perpétuer la mémoire des deux formes de résistances du protestantisme après la révocation de l'Édit de Nantes : la lutte armée des Camisards et le combat non-violent tel celui d'Antoine Court.
Accès direct aux couplets
Refrain — Couplets : 123 • 4 • 5


1er couplet

Salut montagnes bien aimées,
Pays sacré de nos aïeux.
Vos vertes cimes sont semées,
De leurs souvenirs glorieux.
Élevez vos têtes chenues
Espérou, Bougès, Aigoual.
De leur gloire qui monte aux nues,
Vous n'êtes que le piédestal.



Refrain

Esprit qui les fis vivre,
Anime leurs enfants
Anime leurs enfants
Pour qu'ils sachent les suivre.



2e couplet

Redites-nous, grottes profondes,
L’écho de leurs chants d’autrefois ;
Et vous, torrents, qui, dans vos ondes,
Emportiez le bruit de leur voix.
Les uns, traqués de cime en cime,
En vrai lions surent lutter ;
D’autres - ceux-là furent sublimes -
Surent mourir sans résister.


Refrain

3e couplet

Ô vétérans de nos vallées,
Vieux châtaigniers aux bras tordus,
Les cris des mères désolées,
Vous seuls les avez entendus.
Suspendus aux flancs des collines,
Vous seul savez que d'ossements
Dorment là-bas dans les ravines,
Jusqu'au grand jour des jugements.


Refrain

4e couplet

Dans quel granit, ô mes Cévennes,
Fut taillé ce peuple vainqueur ?
Quel sang avaient-ils dans les veines ?
Quel amour avaient-ils au coeur ?
l’Esprit de Christ était la vie
De ces pâtres émancipés,
Et dans le sang qui purifie
Leurs courages étaient trempés.


Refrain

5e couplet

Cévenols, le Dieu de nos pères
N’est-il pas notre Dieu toujours ?
Servons-le dans les jours prospères
Comme ils firent aux mauvais jours ;
Et, vaillants comme ils surent l’être,
Nourris comme eux du pain des forts,
Donnons notre vie à ce Maître
Pour lequel nos aïeux sont morts.


Refrain




La Cévenole
Musique Louis Roucaute
Paroles Ruben Saillens (1855-1942)
Écrit en 1885 (bicentenaire de la révocation de l'Édit de Nantes)
Licence

Domaine public car l'auteur est mort (les auteurs sont morts) depuis plus de 70 ans*.