The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Léon Van der Beken

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léon Van der Beken
Pas d'image pour cette personne pour le moment

30 décembre 1902, Ixelles · 20 janvier 1985, Bruxelles

Personnalité de la Fédération des scouts catholiques

Fédération des scouts catholiques.

Personnalité belge

Belgique.

Léon Van der Beken fut une personnalité du scoutisme belge.

Il entre à 18 ans au printemps 1920 à la 23e unité Carlo-St Job à Uccle. Il est totémisé Ramier solitaire. Pendant vingt ans, il y sera successivement chef de troupe, chef de meute, chef de clan et chef d'unité. Il dirige dès 1923 la Commission Technique des Belgian catholic scouts et est nommé rédacteur en chef de la revue Le Boy-Scout en 1924.

Avocat, il entre au barreau de Bruxelles, en 1927 où il restera pendant vingt ans. C'était avant tout devant les chambres civiles et le tribunal de commerce qu'il aimait plaider. Il est successivement commissaire de district de Bruxelles-Sud en 1933, commissaire provincial du Brabant en janvier 1934 puis commissaire à la route de la Fédération des scouts catholiques en mai 1935. Commissaire général adjoint de l'Association Royale des Scouts Baden-Powell de Belgique - Koninklijke Associatie der Baden-Powell van België en 1937 à côté d'Armand De Coninck. Il est un des fondateurs du Bureau Interfédéral Belge du Scoutisme en 1938, dont il sera le troisième président en 1940. En 1938, il se consacre entièrement aussi à la campagne du Fonds National du Scoutisme.

Le 17 mars 1940, il est nommé commissaire fédéral de la Fédération des scouts catholiques puis en mai 1940, lieutenant de réserve d'infanterie au 2e Carabiniers, il rejoint sa compagnie près du fort d'Eben-Emael où il fut blessé. Alors que la position du Canal Albert où il se trouvait, avait été tournée par l'ennemi, il tenta avec quelques-uns de ses hommes de rejoindre les lignes organisées et ne fut fait prisonnier qu'à la fin d'une marche de nuit éreintante et pleine de péripéties à travers les lignes allemandes. En captivité, il organise des camps-écoles et lance la route des barbelés, dont le développement va de pair avec la Route des Hommes, en Belgique occupée. En avril 1945, l'Oflag de Fischbeck est libéré et Léon Van Der Beken reprend ses fonctions de commissaire fédéral de la Fédération des scouts catholiques jusqu'en 1947. Le 18 mai 1945, il épouse Marguerite Jacobs, Akela Leader et résistante pendant la guerre.

En 1947, il quitte Bruxelles et son métier d'avocat pour entrer à l'ESMA-Malmédy en tant que directeur du personnel. Il ne quitte pas, cependant, le mouvement. Il est nommé conseiller fédéral de la Fédération des scouts catholiques et chef routier de district des Hautes-Fagnes. En 1952, il est commissaire de district des Hautes-Fagnes jusqu'en 1960. Puis de 1961 à 1965, chef d'unité de la 2e Hautes-Fagnes (Malmédy). Toujours en 1952, il est membre du conseil d'administration de la Fédération des scouts catholiques jusqu'en 1972, année à laquelle il quitte le mouvement actif.