The wikis have been migrated to a new, more powerful server provided by TNNet. If you see any problems, please let us know as soon as possible at support@scoutwiki.org and we will try to solve them. We want to thank TNNet for providing the server space for the wikis!

Jean Renard

De Scoutopedia
Jean Renard
L'abbé Jean-Paul Renard représenté par Léon Delarbre, Dora, mars 1945
L'abbé Jean-Paul Renard représenté par Léon Delarbre, Dora, mars 1945
14 juillet 1902 Tonnerre (Yonne) · 28 juillet 1981 Rouen

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

L'abbé Jean-Paul Renard est une personnalité des Scouts de France naissants, résistant et déporté en 1942.

Né le 14 juillet 1902 d'une famille de militaires, il fit ses études à Fribourg (Suisse) puis au lycée et à l'université de Strasbourg où il fut un des pionniers du scoutisme avec ses frères et sœurs. Dès 1921 le Père Sevin lui écrit ses projets d'Ordre Scout.

Fondateur et scoutmestre de la 1re Strasbourg (puis de la 7e Strasbourg) des SDF qu'il emmène à Chamarande dès le camp de 1922 -on peut le voir sur la photo officielle de ce Camp National-. A Pâques 1923 il participe au premier Chamarande, puis intègre le Comité directeur des Scouts de France. En 1926 il est Assistant du commissaire de Province pour l'Alsace. Il était totemisé Goupil argenté.

Jean Renard rentre au Grand séminaire de Nevers en 1929 de Nevers puis à Amiens. En 1934 il est à l'abbaye de Valloires, puis nommé curé de Miraumont en 1936.

Mobilisé au 302e R.A.C., dès l'armistice l'abbé Renard entre dans la Résistance active (Réseau S.R.A.V.). Le Capitaine "Jan - Pol" est arrêté par la Gestapo alors qu'il s'apprêtait à dire sa messe le 11 novembre 1942. Il est interné à la prison d'Amiens, Fresnes puis Compiègne. En janvier 1944 l'abbé Jean Renard est déporté à Buchenwald puis à l'usine souterraine de Dora.

Titulaire de nombreuses médailles il fut aussi commandeur de la Légion d'Honneur et chapelain de la Militia Sanctae Mariae. Il meurt le 28 juillet 1981 et reçoit des obsèques solennelles en la cathédrale d'Amiens. Il est enterré avec son frère à Picquigny (80310).

Liens[modifier]