Jacques Molé

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Molé
Jacques Molé
1er avril 1922 à Paris 3e · 6 mai 1944 à St Quentin-Fallavier (Isère)

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

Jacques Albert Molé (1922-1944) est un chef routier et un résistant.

Originaire de Macon où il a sans doute pratiqué le scoutisme, il est étudiant à Sciences Po Lyon. Il est chef du clan Albert de Mun en 1942. Lors de la création du Service du travail Obligatoire (STO) qui envoie les jeunes en Allemagne, il s'oppose à la position du QG basée sur le légalisme et la fidélité au Maréchal Pétain. C'est notamment celle du Père Doncoeur, aumônier national Route.

Dans le bulletin Le Lyonnais, destiné aux routiers de janvier-février 1943, Jacques Molé publie un article intitulé "Crise" où il s'oppose à l'obéissance aveugle. Il y développe également une réflexion sur la crise de conscience qui secoue les routiers Scouts de France. Le bulletin sera interdit par Vichy [1].

Ensuite il crée le clan officieux " Notre Dame des Maquis" destiné aux routiers opposés au STO pour les préparer à la Résistance [2]. Plus tard il rejoint le maquis du Triévès (Vercors) dont il est un des responsables (il est sous-lieutenant au 6e BCA qui se reconstitue dans le Vercors). Arrêté en mai 1944. Son pseudo dans la clandestinité est Emmanuel, il est torturé puis abattu par la Milice lors d'une tentative d'évasion.


  1. Jean-Jacques Gauthé, le scoutisme en France, 1997, page 154
  2. https://maitron.fr/spip.php?article220237