Gustave Monod

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gustave Monod est issu d'une famille notable du protestantisme libéral. Après sa scolarité à l'École Alsacienne de Paris, il découvre le scoutisme à l'École des Roches avant 1914. Il y fut chef de maison.

En 1914, il sert comme infirmier pendant la guerre, ce qui lui vaut 5 citations et la croix de guerre, il est gravement blessé et amputé d'une jambe. Il reprend sa carrière de professeur de philosophie en 1919, et poursuit une brillante carrière dans l'éducation nationale. En 1940, il est démis de son grade d'inspecteur général pour avoir refusé d'appliquer les mesures anti-juives décidées par le gouvernement de Vichy. Il devient membre du réseau « Défense de la France ».

Il succède à Albert Châtelet à la fois comme directeur de l'enseignement secondaire et comme président des EDF. Il exercera cette dernière fonction de 1946 à 1957, favorisant le tournant laïque de l'association. Louis François lui succède. Il avait suscité et suivi l'expérience du lycée de Montgeron où le scoutisme et les méthodes actives furent un temps au centre d'un programme pilote national. Mais au sein des EDF cette expérience qualifiée de "bourgeoise" fut très critiquée.


Précédé par Gustave Monod Suivi par
Albert Châtelet
Les Eclaireurs de France 1911-1940.svg

Président des Eclaireurs de France
de 1946 à 1957.

Louis François


Liens