Welcome to the ScoutWiki Network

Guidisme d'Empire

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

C'est sous ce nom que l'on trouve jusqu'en 1946 dans les revues Guides de France (GDF) des nouvelles de différentes compagnies crées à travers le monde. Ensuite, au temps de l'Union Française, ces groupes contribueront à préparer la naissance d'un guidisme autochtone jusqu'à l'indépendance, ou bien seront les premières implantations des Départements et Territoires d'Outre-Mer. A partir de 1958 le Bulletin de liaison bimestriel des cheftaines et Guides aînées d'Outre-mer des Guides de France porte le nom de La Pirogue (n°27 en avril 1963).


  • Dans le protectorat du Maroc, dans les départements d'Algérie, et en Tunisie (où Francine Cockenpot travaille à la formation des femmes), le guidisme a connu son essor dans les grandes villes à partir de 1940, à cause de l'afflux de population. Il y avait déjà quelques rondes musulmanes en Algérie, et une compagnie musulmane à Oran.
  • A Brazzaville (Congo français), les 2 compagnies de GDF qui existaient déjà avant guerre ont perduré après.
  • En Égypte, il y a plusieurs compagnies de GDF au Caire, à Alexandrie, Port Saïd, une ronde et une compagnie à Suez et à Ismailia, à côté des guides Wadimic égyptiennes chrétiennes.
  • En Syrie et au Liban, le guidisme a prospéré depuis le milieu des années 1930. Alep compte 5 compagnies, plusieurs autres sont à Damas et à Palmyre, Beyrouth.
  • A Madagascar, où les activités avaient cessé faute de cheftaine, un groupe de Guides reprend en 1942 à Tananarive. D'autres démarrent après guerre à Tamatave et à Diégo-Suarez.
  • A la Réunion, la première compagnie est née en 1940 à Saint-Denis.
  • En Indochine il y a au moins une compagnie à Saïgon.
  • En Nouvelle-Calédonie, deux rondes, trois compagnies et un feu bénéficient d'une vaste propriété à 25 km. de Nouméa.
  • Aux Antilles (600 membres en 1946[1]) les compagnies de la Martinique ont contribué à lancer le guidisme à la Guadeloupe.
  • En Guyane, la première ronde et la première compagnie GDF sont lancées à Cayenne en 1942.
  • A Saint-Pierre et Miquelon les trois branches du guidisme existaient.

Liens internes


Notes et références


  1. la plupart des renseignements de cette page sont tirés du bilan établi par la revue Guide de France n°197 de mars 1946, p.26 à 28.


Domaine histoire.svg Cet article fait partie de la série
Histoire du scoutisme en France
Drapeau français
Les débuts du Scoutisme en France :
Les découvreurs du scoutisme en FranceL'impossible unitéLes premiers scouts catholiques • Les scouts pendant la Première Guerre Mondiale (1914-1918)
Développement et organisation du Scoutisme en France (années 1920 et 1930) :
Le scoutisme masculin • Le scoutisme féminin • Importance de la formation dans le développement du mouvement scout • Création de l'Internationale scoute
Le Scoutisme Français : les années noires (de 1940 à 1945) :
Création de la fédération Le Scoutisme FrançaisDissolution des Éclaireurs israélites de FranceLe Scoutisme Français et l'État françaisLe Scoutisme Français et la France Libre
Le Scoutisme Français : les années fédérales (de 1945 à 1964) :
Jamboree de la Paix à Moisson • Le Scoutisme Français et l'enfance défavorisée • Création des Éclaireurs Neutres de France • Scouts de France : la proposition "Raiders"
Entre tradition, évolution et révolution : les choix des associations (de 1964 à 1989) :
Scouts de France : la proposition "Pionniers-Rangers" • Le choix de la co-éducation : dissolution de la FFE • Création des Scouts unitaires de FranceDéveloppement des Scouts d'Europe • Création de la Fédération des Éclaireuses et Éclaireurs
Aujourd'hui pour demain :
Création des Scouts musulmans de France • État des lieux : Le Scoutisme Français • État des lieux : les neuf mouvements scouts agréés par l'État • Le centenaire du scoutisme en 2007 : un nouveau chemin ?