Welcome to the ScoutWiki Network

Groupe SUF St Omer

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Logo js.jpg    En France, ce groupe fait partie d'un des neuf mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
St Omer
Icon scout and guide.svg
Groupe mixte

Fondation : 1974
Fondateurs : Yvon Libessart
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) : Laurent Debarge
Coordonnées
Adresse : Saint-Omer
Téléphone :
E-mail :
[mailto: ]
Site web :
https://www.facebook.com/groups/36258240085/
Unités
  • Meute et Ronde
  • Troupe et Compagnie
  • Clan et Feu

50° 44' 30", 2° 14' 28"




Le Groupe SUF St Omer est affilié aux Scouts unitaires de France depuis 1974.

Chronologie du Groupe

  • 1970 : Yvon Libessart quitte le groupe Scouts de France Ire St Omer - Bayard créé en 1933 pour re-pratiquer un scoutisme classique en 3 branches. Création des Scouts d'Artois GPA.
  • 1974 : Rattachement des Scouts d'Artois (troupe 3e St Omer) aux Scouts unitaires de France. Denis Xavier, ancien pionnier, devient Chef de Troupe SUF et Jean-Luc Merlier devient devient Chef de Groupe SUF
  • 1984 : Étienne Dalle devient Chef de Groupe.
  • 1988 : Le groupe compte jusqu'à 300 membres grâce notamment à la création de plusieurs Patrouilles Libres autour de St Omer (Renescure, Cassel, Wisques)
  • 1991 : Dédoublement du groupe et création du groupe St Winoc à Renescure (59).
  • 1991 : Stéphane Delattre succède à Étienne Dalle.
  • 2000 : Suite à des baisses d'effectifs, le groupe St Winoc fusionne avec St Omer. Hubert Houliez succède à Stéphane Delattre.
  • Septembre 2002: Fondation de la troupe René Mouchotte.
  • 2002 : Fanny Machart devient Chef de Groupe.
  • 2003 : Bernard Le Lanno devient Chef de Groupe.
  • 2007 : Étienne Bassez devient Chef de Groupe.
  • 2010 : François Galamez devient Chef de Groupe.
  • 2013 : Aurélie et Damien Bernard deviennent Chefs de Groupe
  • 2016 : Laurent Debarge devient Chef de Groupe

Histoire du Groupe

Comme de nombreux autres groupes "Scouts Unitaires de France", l'histoire initiale du groupe audomarois est étroitement liée aux "Scouts de France". Les Scouts de France s'implantent à St Omer en 1933.

Très rapidement, le département du Nord devient la Province de Flandres sous la direction de Bernard de Huy. Pierre Barrois lui succède en 1930 comme commissaire de province. Le Pas-de-Calais est érigé en 1928 en Province d’Artois dont le commissaire sera jusqu’en 1944 le Comte Adrien d’Esclaibes.

La croissance numérique des Scouts de France de Flandres-Artois est remarquable : l’Artois compte 619 scouts en 1933, 1021 en 1936, 1411 en 1940. La Flandres en compte 2071 en 1933, 2686 en 1936, 4280 en 1940.

A intervalles réguliers, de grands rassemblements regroupent tous les scouts d’une province : 1928 à Villers Chatel pour l’Artois, 1933 à Somain pour la Flandre.

A l'image de la région, le scoutisme audomarois se développe assez rapidement et passe la seconde guerre mondiale dans la clandestinité. Le commissaire de province d’Artois, le comte Adrien d'Esclaibes d'Hust est arrêté par les Allemands en août 1944. Il fait partie du train de Loos et meurt en déportation en mars 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen. En avril 1945, 10.000 scouts, guides et éclaireurs de toute la région se retrouvent, malgré les difficultés de transport pour un immense rassemblement à Marcq-en-Baroeul, à l’hippodrome du Lycée Laroche.

Le Jamboree de 1947 (rassemblement mondial des scouts) qui a lieu à Moisson, en région parisienne, illustre la vitalité des Scouts du Nord : ceux-ci y construisent un immense beffroi... en bois. Les scouts de St Omer accompagnés de ceux de Lumbres sont de la partie!

Le mouvement "Scouts de France" se réorganise totalement au début des années 60 : les 14 - 18 ans forment la branche "pionniers", les 12 - 14 ans forment les "rangers", les routiers deviennent "compagnons" (18 ans et plus).

A St Omer, le groupe SDF Ire St Omer - Bayard, alors dirigée par Jean-Jacques Delvaux applique la réforme dès 1963. L 'évolution a pu être bénéfique de certains cotés, en effet l'organisation de l'année en "chantier" permet la réalisation de projets à gros budget (réfection d'une chapelle, construction d'un pont,…) mais les scouts audomarois ont très vite perdu tous les rapports avec la nature, la simplicité des moyens de l'aventure scoute, les Week-End en patrouille en pleine campagne à perfectionner les techniques qui font la qualité des grands camps. Chaque réunion était organisée dans l'esprit de l'entreprise finale : Denis Xavier (alors pionnier) raconte avec humour avoir passé un samedi après-midi avec son équipe à monter et descendre les étages d'un immeuble pour se préparer physiquement au projet de camp d'hiver à la montagne! Tout manquait terriblement d'authenticité!

La perte du scoutisme authentique décida Yvon Libessart, alors Chef de Groupe de la Ire St Omer - Bayard, à changer d'orientation et à retourner aux sources, tout en restant chez les SDF. Mais face à la pression de ceux-ci qui ne toléraient pas cette dissidence, Yvon Libessart rencontre Francis Lemblé (ancien CT SDF de la 2e St Omer dans les années 50 puis Commissaire de district jusqu'en 1964) qui le met en contact avec Michel Menu.

Au même moment (1970), Michel Menu fait de la résistance contre la nouvelle organisation des Scouts de France, il crée les GPA, Groupes Plein Air, une structure associative qui permet aux groupes voulant continuer la méthode dite "unitaire" (unité de la patrouille de garçons de 12 à 18 ans) de vivre. Yvon Libessart va se former aux méthodes unitaires avec Michel Menu en goums. Suite à ce raid, il crée "les Scouts d'Artois" (GPA) à St Omer avec les scouts de France audomarois de la 1ere St Omer Groupe Bayard et de la 2e St Omer Groupe Charles de Foucauld qui ne se retrouvent plus dans la nouvelle méthode dite "Lebouteux" du nom du fondateur des Pionniers - Rangers. La troupe 3e St Omer des "Scouts d'Artois" voit le jour alors que s'éteint la troupe 1ère St Omer du Groupe Bayard SDF. Le Groupe IIe St Omer - Charles de Foucauld reste chez les SDF.

L'aventure "Scouts d'Artois" n'est que provisoire et se terminera en 1974. En effet, la troupe 3e St Omer des scouts d'Artois avait besoin de se rapprocher d'une structure stable pour continuer à se développer. Yvon Libessart rencontre les scouts d'Europe en CEP mais n'est pas intéressé par une fusion avec le mouvement européen. Il rencontre alors un membre de la toute jeune association des Scouts Unitaires de France fondée en 1971. Yvon Libessart et Denis Xavier décident de rejoindre cette association à la structure légère qui permet aux groupes locaux de garder une grande autonomie. Suite à un dossier de candidature déposé au centre national le 27 décembre 1974 , la troupe 3e St Omer des Scouts d'Artois devient SUF. Le rattachement est approuvé par la lettre de Bernard de Jerphanion à Denis Xavier (qui devient le 1er Chef de Troupe SUF de St Omer) du 8 janvier 1975 ("Nous sommes heureux d'accueillir votre candidature"). Le foulard écossais des scouts d'Artois est remplacé par le foulard vert à liseré bleu. Le Groupe se développe lentement mais sûrement avec l'arrivée des louveteaux et des guides.

En 1974, Jean-Luc Merlier devient Chef de Groupe du Groupe IIIe St Omer - SUF.

En 1978, Denis Xavier devient Chef de Groupe.

En 1984, Étienne Dalle devient chef de Groupe. Le clan "St Bertin" est créé en 1985.

Pendant la deuxième moitié des années 80, le groupe voit augmenter ses effectifs d'une façon impressionnante. En 1986, Damien Decouvelaere, éclaireur de la troupe 3e St Omer, se lance dans l'aventure des foulards noirs , il crée la Patrouille Libre du Renard à Renescure. Les membres de celle-ci créeront rapidement un réseau de PL baptisé "St Momelin" tout autour de St Omer (St Martin au Laërt, Wisques, Renescure, Cassel,…). En 1987, le Feu "ND des Miracles" est créé. La ronde ouvre ses portes en 1988. Vers 1989, le groupe compte jusqu'à 300 membres.

En 1991, vu les effectifs, un nouveau groupe est créé : Le groupe St Winocq s'installe à Renescure avec à sa tête Jean Guéguen. Le réseau "St Momelin" donne alors naissance à la troupe Philippe de Commynes du Groupe St Winocq et à la troupe 4e St Omer basée à Wisques. La meute 1re St Omer est rebaptisée "St Erkembode" et la meute 2e St Omer passe à Renescure.

En 1991, Stéphane Delattre succède à Étienne Dalle.

En 1996, à cause d'une première baisse d'effectifs, la 4e St Omer fusionne avec la mythique 3ème St Omer des scouts d'Artois pour donner la 1re St Omer. (on aurait pu s'attendre logiquement à la 5e St Omer)

La deuxième moitié des années 1990 est difficile pour le scoutisme autant audomarois que national : baisse des effectifs, manque de chefs, détérioration de l'image à cause du drame de Perros-Guirec période difficile.

En 2000, le groupe St Winocq ferme et ses membres rejoignent le groupe St Omer. Un nouveau foulard est choisi pour symboliser la fusion : bleu à liseré vert écossais. La même année Hubert Houliez devient Chef de Groupe.

En juillet 2002, l'esprit scout de la troupe 1re St Omer est au plus bas, elle est dissoute par Hubert Houliez. Matthias Le Lanno fonde la troupe "René Mouchotte" : les objectifs moraux, techniques et spirituels sont réaffirmés. Le journal de troupe est alors baptisé : "Spitfire" (en anglais cracheur de feu) du nom du légendaire avion anglais que pilotait Mouchotte.

Hubert Houliez passe le témoin à Fanny Machart (qui s'engage pour 1 an) en septembre 2002.

En septembre 2003, Bernard Le Lanno devient Chef de Groupe, le groupe compte 120 membres.

En septembre 2005, le groupe compte 135 membres. Un Cercle d'études religieuses baptisé "St Folquin" est créé afin de consolider les connaissances doctrinales catholiques des chefs et cheftaines. Au début de l'année 2006, suite à une rupture du stock de tissu écossais devenu introuvable et utilisé pour la confection du foulard de groupe, la maîtrise de Groupe décide de reprendre le foulard des origines SUF du groupe : le foulard vert à liseré bleu marine. Le vert représente le parc naturel de l'audomarois et le bleu l'Aa. La meute St Antimond est créée en août 2006 pour répondre à l'augmentation des effectifs de louveteaux.

En mai 2007, tout le groupe se déplace au château de Chambord pour fêter les 100 ans du scoutisme avec tous les SUF de France, c'était l'un des plus gros rassemblement national organisé par le mouvement. En septembre 2007, Étienne Bassez, ancien ENF, prend la tête du Groupe. A cause d'un manque important de cheftaines, la meute St Antimond est fermée et la compagnie se ré-organise en Equipes Libres.

En 2009, la compagnie 2e St Omer peut rouvrir grâce à l'arrivée de cheftaines.

En 2010, Delphine et François Galamez deviennent chefs de Groupe.

En septembre 2013, Aurélie et Damien Bernard deviennent chefs de Groupe qui compte 145 membres.

En septembre 2016, Laurent Debarge, ancien louveteau et éclaireur SUF entre 1985 et 1995 à St Omer, devient Chef de Groupe.

Composition du groupe et de ses unités

Le Groupe St Omer compte aujourd'hui 6 unités:

  • La Meute St Erkembode
  • La Ronde St Thérése de l'Enfant Jésus
  • La Troupe René Mouchotte
  • La Compagnie Ste Lucie
  • Le Clan St Bertin
  • Le Feu Claire de Castelbajac

Effectifs

120 jeunes et 30 aîné(e)s.

Symboles et signes distinctifs

  • Foulard : Vert bordé bleu
  • Armoiries : d'or à la croix patriarcal de gueules
  • Patronage : St Omer
  • Chant : "Nous sommes dégourdis, nous sommes des gaillards, nous sommes des unitaires, nous sommes de St Omer"