Groupe SGDF Pau - ND des neiges

De Scoutopedia
LOGO MINIS ENJ.svg    En France, ce groupe fait partie d'un des dix mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
IIe Pau - Notre-Dame des Neiges

foulard du groupe actuel

foulard du groupe actuel
Icon scout and guide.svg
Groupe mixte

Fondation : 1937
Fondateurs :
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) : M. GUYOT
Coordonnées
Adresse : Pau
Téléphone : 06 74 46 86 58
E-mail :
rgnotredamedesneiges@gmail.com
Site web :
https://sites.sgdf.fr/pau-notre-dame-des-neiges/
Unités
  • une ronde (6-8 ans)
  • une peuplade (8-11 ans)
  • une tribu (11-14 ans)
  • une caravane (14-17 ans)
  • une équipe de compagnon (17-20 ans)

43° 17' 52.84" N, 0° 20' 10.32" W




Le groupe Notre-Dame des neiges est un groupe affilié aux Scouts et guides de France. Le groupe a connu des périodes creuses qui ont conduit à sa fermeture dans les années 1970, pour être rouvert dans les années 1980 sous son nom d'origine.

Présentation générale[modifier]

Le groupe se compose :

  • d'une ronde
  • d'une peuplade
  • d'une tribu
  • d'une caravane
  • d'une équipe de compagnon


Le scoutisme à Pau[modifier]

Des photos, qui attestent de l'existence d'un groupe Scouts de France en 1927 à Pau, ont été trouvées.

Lors de l'âge d'or du scoutisme français, on a compté 14 groupes Scouts de France sur Pau.


Histoire du groupe[modifier]

Foulard du groupe avant sa refondation

Avant 1980[modifier]

Le groupe était rattaché à l'Immaculé. Son foulard était bleu ciel, sans son liseré actuel bleu marine. Le groupe de la IIe Pau présentait une cigale, sous la conduite d'Henri de Lavenère.

1962 - 1967[modifier]

  • en 1962, le groupe construisit son local en dur.
  • en 1965, sorti des forges de la IIe Pau, la croix qui orna un temps l'église St Pierre, à l'époque en préfabriqué. Cette croix orne maintenant le mat de Rontignon.
  • entre 1963 et 1967, la troupe était célèbre pour ses descentes en radeaux du Gave[réf. nécessaire].

Après 1980[modifier]

1984 - 1985[modifier]

En octobre 1984 est rouvert le groupe IIe Pau sur l'initiative d'un jeune chef en provenance de Toulouse, Éric Daccord. Il rencontrera en arrivant à Pau le père Dominique Sentucq qui voulait aussi promouvoir le scoutisme sur Pau. Il s'occupera lors de la première année de l'unité scout, avec les 11-14 ans. Il trouvera pour l'épauler et être chef de groupe, Bertrand Ecomard, Diacre sur Pau de 1984 à 1993. Le premier camp de l'unité se passera à Béna, dans les Pyrénées Orientales avec 15 scouts. Initialement, le groupe n'était pas co-éduqué.


1985 - 1988[modifier]

En suivant, toutes les années une nouvelle unité ouvrira avec dans l'ordre, grâce aux personnes volontaires pour être chefs :

  • les louveteaux par Dominique Lagarde
  • les pionniers par le couple Rambeau
  • les JEM


Nom et foulard du groupe[modifier]

Il existe proche de Pau, dans les Pyrénées, une Notre-Dame des Neiges.

Le foulard actuel fut ramené du Christ-Roi de Toulouse par Éric Daccord.


Chefs de groupe[modifier]

  • de 1984 à 1993 : Bertrand Ecomard. Il quitte ses fonctions sur une crise.
  • de 1993 à 1996 : Éric et Sylvie Daccord. Ils prennent leurs fonctions lors de la crise, avec de nouveaux chefs pour relancer le groupe en perdition. Ils seront accompagnés pour cela de frère Louis-marie, aumônier pour le groupe de 1993 à 1999.
  • de 1996 à 1999 : Philippe Denain
  • de 1999 à 2002 : Henry de Ferluc
  • de 2002 à 2009 : M. et Mme Leyris. Ils ont été CG à Compiègne avant de venir à Pau pendant 3 ans, et tout naturellement ils ont repris ce poste.
  • de 2009 à 2011: François et Stéphanie Miginac. Ouverture en 2009 d'une deuxième peuplade qui a duré une année, faute de chefs pour la reprendre.
  • Depuis 2011 : François Guyot aidé de Véronique Wojciechowski (2011) puis de Gilles Daniels (2013).

Autour de Pau pendant ce temps[modifier]

On a dû déplorer la fermeture de :

  • la IIIe Oloron, qui n'a pas supporté la mise en place de la co-éducation
  • la Ire et VIIIe Pau

Cependant,le groupe de Nay - La Batbielle s'est ouvert il y a quelques années.

Liens externes[modifier]


Voir aussi[modifier]