Groupe SGDF Ire Metz - Roger Clément

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LOGO MINIS ENJ.svg    En France, ce groupe fait partie d'un des neuf mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
Ire Metz - Roger Clément
Groupe SGDF Ire Metz - Roger Clément
Icon scout and guide.svg
Groupe mixte

Fondation : 1923
Fondateurs : Roger-Clément
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : 3 rue Frédéric Mistral
Metz
Téléphone : 06 81 06 71 40
E-mail :
sgdf.metz1@gmail.com
Site web :
https://sites.sgdf.fr/metz-queuleu-roger-clement/
Unités
  • Farfadets
  • Louveteaux-Jeannettes
  • Scouts-Guides marins
  • Pionniers-Caravelles
  • Compagnons

La coordonnée suivante n’a pas été reconnue : {{#coordinates:49.103042,6.197863}}.La coordonnée suivante n’a pas été reconnue : {{#coordinates:49.103042,6.197863}}.




Histoire

C’est en 1923 que furent fondées les premières unités scoutes à Metz. il y avait alors deux unités au Haut-de-Sainte-Croix : l'une s'installa au foyer de l'Abbé Risse, près des Récollets, l'autre à Sainte Ségolène. D'autres troupes furent crées à Saint Lucaire, à Notre-Dame puis au Lycée Fabert.

C'est un peu arbitrairement, semble-t-il, que la troupe de «l'Abbé Risse» se vit attribuer le nom de 1re Metz et adopta le foulard noir et blanc, aux couleurs de la ville.

Le scoutisme en Lorraine était apparu en 1920, à Saint Mihiel à l'initiative d'un jeune instituteur nommé Jean Breton qui s'était occupé de jeunes issus de familles touchées par la guerre. Le matériel utilisé provenait des surplus de l'armée américaine.

Ce groupe existait déjà au moment de la création à Paris des Scouts de France auquel il s'est tout de suite affilié. En fait, l'arrivée des Scouts de France correspondait à un besoin, puisque de nombreux groupes de jeunes garçons étaient déjà constitués dans le pays et ne demandaient qu'à se fédérer.

Malgré les réticences de l’Église à cette époque, Monseigneur Pelt, évêque de Metz, convaincu de la valeur de la pédagogie proposée par les Scouts de France soutint dès le début le nouveau mouvement, contrairement aux évêques des départements voisins.

Les informations dont nous disposons sur les premières années de la 1re Metz sont encore rares. Nous connaissons les noms des premiers chefs : Jacques Roussel, adjudant de dragons motorisés, originaire de Montpellier et muté à Metz en 1921, Léon Genot, René Lalique. En 1926 la troupe comptait quatre patrouilles de sept garçons. Gilbert Godart fut scout en 1932 en même temps que le futur artiste peintre Camille Hilaire. Ce dernier avait peint dans le local de l'abbé Risse une fresque représentant la patrouille des Cigognes. C'est en 1934 qu'est fondée par Mlle Hulo la meute louveteaux. Nous savons également qu'il y eut une coupure, dont la durée ne nous est pas connue, avant 1937, faute d'encadrement. Le problème des chefs se posait donc déjà à cette époque !

A la suite d'un désaccord avec le clergé de Sainte Ségolaine, propriétaire des locaux de l'abbé Risse, la 1re Metz déménage une première fois et nous la retrouvons en 1937 attachée à la paroisse Notre-Dame.

En 1939, c'est la guerre : les chefs sont mobilisés, la Moselle est annexée et les mouvements scouts sont interdits. La 1re Metz disparaît. Les premières troupes scoutes à redémarrer en 1944 sont celles attachées aux établissements d'enseignement catholique, par exemple le Collège Saint Clément, et celles des quartiers du centre ville.(4e Notre Dame, 7e St Martin, 5e Fabert).

La 245ème troupe Raiders était basée à Metz. C’est en 1952 que Philippe Clément et Robert Ferry (de Saint-Martin) en désaccord avec leur chef de troupe, et un peu par défi, quittent la 245ème Raiders pour fonder une nouvelle troupe, constituée au départ d'une seule patrouille. Ils reprennent le nom de 1re Metz en lui adjoignant le titre de « Troupe Roger Clément».

Roger Clément, qui fut conservateur du musée et de la bibliothèque de Metz et habitant de Rozérieulles, avait, en 1923, été contacté par le chanoine Thirion, directeur du Foyer des jeunes ouvriers, rue de l'Abbé Risse, pour lancer le scoutisme en Lorraine. il fut ensuite commissaire départemental puis commissaire de province des scouts de France, poste auquel il eut d'ailleurs pour adjoint Jean Breton, l'initiateur des scouts à Saint Mihiel, fondateur de la première unité de Routiers en 1927 et de la troupe 5e Metz, au Lycée de garçons (actuel Lycée Fabert) en 1928. Il n'est pas inintéressant de signaler que l'un des objectifs des premiers dirigeants des Scouts de France en Moselle était de contrebalancer l'influence des Jeunesses Communistes, alors très actives dans la région sidérurgique. Il ne reste malheureusement rien des archives de Roger Clément dont la maison de Rozérieulles fut détruite par un incendie au cours des combats de 1944. Roger Clément mourut en 1946. A son enterrement, plus de mille scouts étaient présents pour lui rendre hommage par une haie d'honneur. La nouvelle troupe 1re Metz s'expatrie vers les hauteurs et absorbe la 9e Metz qui vivotait sur Queuleu.

Le chef de l'époque est Jean-Marie Bémer, et la troupe est complétée de la meute de louveteaux qui porte toujours le nom 9e Metz avec le foulard rouge et gris. Les deux unités sont installées dans une vieille maison située derrière l'église de Queuleu, prêtée par la paroisse.

C'est en 1962 que la meute louveteaux change de nom et adopte le foulard noir et blanc de la 1re Metz, ce qui marque le réel début du Groupe Roger Clément. Notons que les jeannettes et les guides de Queuleu portaient alors une cravate jaune bordée de bleu et formaient la 6re Metz Groupe Notre-Dame de la Joie.

Au milieu des années 1960, le scoutisme à Metz est alors à son apogée : la troupe scoute créée à Borny par d'anciens de la 1re Metz porte le numéro de 24e Metz ! Mais en même temps, le scoutisme français subit une profonde mutation. Inspirée en particulier par les équipes départementales et régionales de Lorraine qui ressentent la nécessité de rénover la pédagogie scoute qui n'a que peu changé depuis quarante ans, une réforme importante est en cours : la séparation de la tranche d'âge des 11-17 ans. Les Rangers, chemises bleues, accueilleront les garçons de onze à quatorze ans, et les Pionniers, chemises rouges, ceux de quatorze à dix-sept ans. Les Guides de France connaissent la même transformation en se divisant entre Caravelles et Aventures, mais filles et garçons sont toujours nettement séparés et devront encore attendre plus de vingt-cinq ans pour voir, à Queuleu du moins, les premières unités «co-éduquées».


La première Metz fut l'une des dernières troupes de la région à adopter la nouvelle formule qui fut en fait imposée par l'équipe départementale, sous la menace d'une radiation du mouvement Scouts de France. On peut signaler que l'un des promoteurs de la nouvelle pédagogie, dès le début des années soixante, ne fut autre que Philippe Clément, refondateur en 1952 de la 1re Metz.

Nous savons peu de choses des locaux occupés par les scouts de la 1re Metz au foyer de l'Abbé Risse et à Notre-Dame. Mais beaucoup se souviennent du premier local à Queuleu, à savoir la vieille maison située juste au chevet de 1'église et qui a subsisté, quasiment à l'état de ruine jusqu'à une date assez récente, pour faire place au bâtiment bas abritant les bureaux du Centre Socio-Culturel de Queuleu. Celui-ci n' existait pas dans les années cinquante, et à sa place se trouvait un terrain vague servant de terrain de jeu pour les louveteaux et les scouts. Si nos souvenirs sont exacts, les louveteaux occupaient deux pièces à l'étage de la maison, les scouts utilisant le rez-de-chaussée et la cave. D'antiques poêles en fonte fournissaient moyennant une abondante fumée, quelque chaleur pour les réunions des dimanches matins d'hiver. Qu'il n'y ait jamais eu d'incendie dans cette maison est un mystère qui relève sans doute du miracle.

L'année 1959-60 vit les scouts installés dans une baraque en bois montée dans la cour de l'école, derrière la poste de Queuleu, et de 1960 à 1968, la base fut constituée d'une puis deux baraques en bois installées sous quelques arbres devant l'école maternelle de Tivoli, en face de la caserne Grandmaison. L'une des deux baraques, la seconde construite, fut malencontreusement détruite, avec tout le matériel qu'elle contenait, par un incendie en 1965. Une réunion avait eu lieu la veille avec l'équipe départementale, venue essayer de convaincre les pionniers de Queuleu de participer à un rassemblement national pionnier. Un feu mal éteint dans la cheminée que les scouts avaient eux-mêmes bâtie mit le feu au local en bois.

A la suite de cet évènement, les parents de scouts, qui s'étaient constitués en association (A.D.S.G « Amis Des Scouts et Guides», présidée à cette époque et pendant plusieurs années par M. Lorich), entamèrent une réflexion sur la construction d'un local en dur, réservé aux scouts, et qui devait aboutir, quelques années plus tard, à l'édification de l'actuel local de la rue Frédéric Mistral.

En ce temps là, la Paroisse de Queuleu construisait le Centre Culturel. Le mouvement scout était partie prenante de l'opération, financièrement d'une part, et d'autre part en participant activement à l'organisation, la préparation et l'animation des kermesses de Queuleu, destinées à récolter des fonds pour la construction du Centre, avec l'idée de bénéficier de locaux dans le nouvel édifice.

Ce fut en effet le cas pour les mouvements de filles, les louveteaux, puis les pionniers, après l'incendie de leur local. Toutes ces unités occupèrent un temps les salles du sous-sol du Centre Culturel de Queuleu. Mais cette solution s'avéra à la longue peu satisfaisante du fait que les salles utilisées servaient également à d'autres activités non scoutes.

La construction d'une base réservée aux scouts fut donc étudiée et décidée, sur un terrain fourni par la paroisse et financée en partie par la vente d'un terrain également paroissial, en partie par les D.S.G. (le « A » à disparu et l'association des parents a pris le nom de «Délégués des Scouts et Guides») et par des subventions. Ni au niveau du département, ni au niveau de la région les instances scoutes n'ont contribué à l'établissement du nouveau local.

L'architecte fut Jean Bigard, lui-même ancien scout et les travaux, commencés en juin 1967 s'achevèrent par l'inauguration en juin 1969. Une messe fut célébrée à cette occasion dans le local louveteau par Joseph Schmitt, surnommé «le Zep», curé de Queuleu et aumônier de la 1re Metz. Il devait décéder quelques années plus tard lors d'un camp en montagne avec les compagnons de Queuleu, victime d'une chute dans une crevasse.

La nouvelle base abritait comme aujourd'hui les pionniers, les louveteaux, les rangers dans les mêmes salles. La salle située au dessus du local pionnier n'était alors pas séparée en deux et abritait les jeannettes. Les autres mouvements de filles étaient installés rue de Tivoli, dans les mêmes bâtiments que la MJC.

Signalons enfin que les peintures du local louveteau illustrant le Livre de la Jungle sont l’œuvre de Michel Marchal, et que la peinture extérieure des murs a été refaite par les scouts eux-mêmes en 1991. En 1994 et 1995, le local pionnier est entièrement rénové. Les coins d'équipes sont supprimés au profit d'un grand local ou l'ensemble du poste peut se réunir autour d'une nouvelle cheminée.

INSCRIPTIONS

Rentrée le 10 septembre 2016 au local, rendez-vous à partir de 14h30 ! (3 rue Frédéric Mistral 57070 Metz)

Chefs de groupe

  • 20??-20?? : Michel et ? Marchal
  • 20??-20?? : Robert et Evelyne Guerber
  • 20??-20?? : Marie Lyskawa
  • 20??-20?? : Anne et François Merieux
  • 20??-20?? : François Klein, Denis Pivert et ?
  • 20??-2014 : Brigitte Cardona
  • 2014-2016 : Michel Guisse
  • 2016 : Catherine et Donat Chardin

Camps

Farfadets

  • 2004-2005 :
  • 2005-2006 :
  • 2006-2007 :
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 :
  • 2009-2010 :
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 :
  • 2014-2015 :
  • 2015-2016 :

Louveteaux et jeannettes

  • 2004-2005 :
  • 2005-2006 :
  • 2006-2007 :
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 :
  • 2009-2010 :
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 :
  • 2014-2015 :
  • 2015-2016 :

Scouts et guides

  • 2004-2005 :
  • 2005-2006 :
  • 2006-2007 :
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 : Camp à Bassens jumelé avec le groupe de Longeville-lès-Metz (XVe Metz)
  • 2009-2010 : Camp à Sainte-Croix-aux-Mines jumelé avec le groupe de Pulnoy
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 :
  • 2014-2015 :
  • 2015-2016 :

Pionniers et caravelles

  • 2004-2005 : Camp itinérant en Corse
  • 2005-2006 :
  • 2006-2007 :
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 :
  • 2009-2010 :
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 : Camp chantier en Lozère
  • 2014-2015 : You're up
  • 2015-2016 : Camp itinérant vélo en Bretagne - Normandie : jumelé avec le groupe de Châtillon

Compagnons 1

  • 2004-2005 :
  • 2005-2006 : Camp aide à l'habitant (maison brûlée) : La Ferme du Petit Mont à Bellevaux
  • 2006-2007 :
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 :
  • 2009-2010 :
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 :
  • 2014-2015 : Camp itinérant en Charente
  • 2015-2016 : Pas de compagnons 1

Compagnons 2

  • 2004-2005 :
  • 2005-2006 :
  • 2006-2007 : Annulé (budget et équipe) : Camp humanitaire à Madagascar
  • 2007-2008 :
  • 2008-2009 :
  • 2009-2010 :
  • 2010-2011 :
  • 2011-2012 :
  • 2012-2013 :
  • 2013-2014 :
  • 2014-2015 : Camp humanitaire au Népal
  • 2015-2016 : Camp extra-job à Jambville


Voir aussi