The wikis have been moved to another server on 26 January 2021. If you see any problems, please let us know as soon as possible and we will try to solve them.

Groupe SDL-GDL Notre-Dame Jamhour

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Groupe Notre-Dame Jamhour
Icon scout and guide.svg
Groupe mixte

Fondation : 22 Mai 1935
Fondateurs : RP de Beauregard
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) : Alexandre Salha - Stephanie Ghoubril
Coordonnées
Adresse : Collège Notre-Dame de Jamhour
Baabda
Téléphone : 00 961 5 924148
E-mail :
gndj@gndj.org
Site web :
http://www.gndj.org
Unités
  • Ronde I
  • Ronde II
  • Meute IIème Beyrouth
  • Meute IIIème Beyrouth
  • Meute Xème Beyrouth
  • Compagnie I
  • Compagnie II
  • Troupe IIème Beyrouth
  • Troupe IIIème Beyrouth
  • Troupe Xème Beyrouth
  • Noyau Notre-Dame
  • Clan Notre-Dame
  • Equipe JEM

33° 52' 59.88" N, 35° 31' 0.12" E




Le groupe Notre-Dame Jamhour est un groupe sous la double tutelle des Scouts du Liban et des Guides du Liban. C'est un groupe de grande envergure puisqu'il compte de nombreuses unités dans toutes les tranches d'âge et environ 600 membres.

Histoire

Création et expansion

C'est le 22 mai 1935 que le Quartier Général des Scouts de France se réunissait avec, entre autre, à l'ordre du jour, la demande d'affiliation au scoutisme faite par le RP de Beauregard, Recteur du Collège secondaire de l'Université Saint-Joseph, pour un groupe de jeunes libanais élèves du Collège activant dans le sens du scoutisme dans un local au Cercle de la Jeunesse Catholique (CJC).

C'est au cours de la réunion que cette demande était approuvée par le Quartier Général et signé par le Chef Scout Président de l'Association, le Général de Salins. Cette affiliation parue dans la revue officielle des Scouts de France du mois de juin 1935 spécifiant que le chef de Troupe serait François Roeschl et l'Aumônier RP Le Génissel. Cette nouvelle Troupe activerait sous le sigle de IIIème Beyrouth District Liban Province du Levant. Le 22 décembre 1939 la Meute prend le nom de Meute IIIème Beyrouth.


C'est en 1947 qu'à la suite d'un échange épistolaire entre les autorités du Groupe, le Commissaire du district au nom des Scouts de France et le Quartier Général des Scouts du Liban, fondé en 1938, que le Groupe Notre-Dame intégrait l'Association des Scouts du Liban toujours sous le nom de IIIème Beyrouth. La longue histoire du Groupe s'étoffe au fil des ans.

En 1961, une nouvelle Troupe et une nouvelle Meute voient le jour et le 20 mai 1963 la troupe reçoit son affiliation aux Scouts du Liban sous le nom de Xème Beyrouth et le 19 novembre 1964 la deuxième meute devient la meute Xème Beyrouth.

Guerre civile

Octobre 1976 : Jacques Triolet, alors commissaire du district de Beyrouth, prend en charge un groupe à la dérive. Déjà en 1975, une animosité de taille entre les troupes IIIe et Xe, qui n’a rien de comparable avec les ébrouades amicales d’aujourd’hui, saccageait l’esprit du groupe. C’est alors que survient la guerre, qui en provoque l’éclatement ; les scouts sont dispersés, certains voyagent, d’autres sont bloqués chez eux, les chefs d’unité s’engagent dans les différentes factions libanaises, et la vie de groupe durant les deux années qui suivent est quasi-inexistante.

C’est alors qu’intervient l’initiative du Chef Jacques Triolet. En vue de reconstituer un groupe digne de ce nom, il constitue la patrouille des Chacals, dont il prend le commandement, et forme durant deux mois quatre CPs et quatre seconds qui, à la suite d’un recrutement, ressuscitent la IIIème (le local de cette patrouille est l’actuel local de la Troupe IIème). Le père Charvet, en parallèle, rebâtit la meute IIIème. Celà se passe début 1977. En octobre 1977, la Xème est reconstituée, et le groupe compte à nouveau une centaine de membres, comme il en était avant le début de la guerre.

La vie de groupe reprend, à l’écart de la politique de la guerre. Début 1977, les locaux sont déménagés à Jamhour. L’année suivante, l’éternelle rivalité entre les deux Troupes s’estompe miraculeusement, la géniale initiative du camp BP (1980) et des familles hétérogènes consacre la nouvelle symbiose du groupe. Les activités redémarrent de manière régulière, ainsi que les camps, quoique parfois tronqués par la situation de guerre, mais rivalisant d’imagination pour les emplacements ; Faraya, Kfardebian, Taanayel et d’autres ont ainsi été le théatre de moments mémorables.

Inévitablement, le groupe s’élargit, s’affirme et l’arrivée de la gente féminine au Collège Notre-Dame de Jamhour entraîne l’apparition en 1979 de Guides, la Compagnie Ière Jamhour, et de Jeannettes la Ronde Ière Jamhour affiliées aux Guides du Liban. Malgré la Guerre le succès de ces nouvelles unités féminines provoque la fondation de la Compagnie IIème Jamhour et de la Ronde IIème Jamhour en 1984.

En 1981, un clan unique est reconstitué (pour en finir avec les histoires IIIème, Xème). Et toujours dans un souci de satisfaire cet élargissement, le noyau est créé. Le concept d’équipe pilote, qui va faire ses preuves, est quant à lui introduit à la fin des années 80, dans le but d’harmoniser les formations et mentalités des nouveaux routiers.

La demande est telle qu’une troisième troupe et une troisième meute voient le jour dès 1986 et les deux nouvelles Unités reçoivent leur affiliation aux Scouts du Liban sous les noms de Troupe IIème Beyrouth et Meute IIème Beyrouth le 4 décembre 1992.

Depuis les années 1990

En 1991, à la fin de la guerre, qui aura vu par moments l’occupation du collège tour à tour par des combattants palestiniens, syriens et israéliens de tous les locaux, le groupe compte déjà 500 membres. En 1993, l’Equipe Jeune en Marche vit le jour au sein du Groupe.

La paix retrouvée permet de songer à des activités d’envergure, c’est 543 membres et 50 cheftaines, chefs et aumôniers qui réaliseront le 60ème anniversaire de l’affiliation du groupe Notre-Dame au mouvement scout le 30 avril 1995 dans les bois de Jamhour. Entre-temps, Chef Jacques Triolet laisse en 1996 la place à Labib Nasr, à qui succèdera 4 ans plus tard en 2000, Georges Aoun qui passa la relève en 2004 à Patrick Bejjani qui à son tour passera la relève en 2005 à Salim Rached suivi de Chef Frederic Bejjani,à qui succèdera le chef actuel: Alexandre Salha .

Après le camp des 80 ans ayant eu lieu en 2015 à Baskinta, c'est plus de 900 membres, aumôniers, chefs et cheftaines que le groupe compte.