Groupe SDF 62e Paris - Albert Guigou

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
LOGO MINIS ENJ.svg    En France, ce groupe fait partie d'un des neuf mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
62e Paris - Albert Guigou

Fondation : 1927
Fondateurs : Gérard Chavy
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : rue Saint-Maur
Paris 11e
Téléphone :
E-mail :
[mailto: ]
Site web :
[ ]

48° 51' 51.61" N, 2° 22' 46.01" E




La 62e Paris, groupe Albert Guigou, fait partie du district Paris-Est IV et est lié à la paroisse Saint-Joseph.

Histoire

La Troupe, créée en 1927 par Gérard Chavy, breveté de Chamarande, assisté de Marcel Cortin, est affiliée en mai 1928. L’aumônier est Monsieur l’Abbé Chavy, vicaire à Saint Joseph.

La Meute est affiliée en octobre 1930 et le clan en novembre 1931.

Elle fait partie du district Paris-Est. En 1931, Gérard Chavy est Chef de Troupe et Scoutmestre de district pour le secteur B du district, qui regroupe alors la 17e Paris (ND de Lourdes), la 20e et la 21e (Saint Jean-Baptiste de Belleville) troupes de la Manécanterie jusqu’en 1936, la 37e (St Germain de Charonne), la 42e (Christ-Roi), la 84e (Ste Cécile), la 92e (ND des Otages), 1re Bagnolet, la 1re et la 2e Montreuil, la 1re Les Lilas, puis la 108e Paris (Bon Pasteur), la 1re et la 2e Fontenay-sous-bois, la 1re Villemomble, la 1re et la 2e Vincennes.

En 1955, le clan reprend ses activités sous l’impulsion de Gérard Braillon, avec Louis Giraud comme ACC, et prend le nom de Communautés des vives clartés. Il regroupe 4 équipes, soit une trentaine de Routiers de 17 à 21 ans (2 de Jeune Route et 2 de Compagnons). Les plus jeunes continuent l’entraînement technique commencé à la troupe (judo ou boxe française, mécanique, expression dramatique, transmissions, secourisme, woodcraft, etc...) et participent avec les aînés aux diverses orientations sociales de la communauté : animation du club des jeunes de la paroisse, aide à la Maison pour tous de Belleville, encadrement de jeunes en difficulté placés en foyer de semi-liberté, création de patrouilles libres à Ozoir-la-Ferrière et à Ris-Orangis, sensibilisation sur l’orientation scolaire et professionnelle en lien avec l’Equipe Aiguillages Ile-de-France des Scouts de France, soutien du démarrage de la Troupe du Bas-Belleville (125e Paris).

Le 20 décembre 1961, la Cour d’honneur décide à nouveau de présenter la candidature Raider, mais, encore une fois, à la suite des passages à la Route et de divers départs en province, la candidature Raider a été repoussée. Pourtant les projets sont nombreux. Le camp d’été sera consacré à la réalisation d’un chantier exigeant : la construction d’un pont sur l’Aubette, un bras de l’Aube, à Dancevoir en Haute Marne, près de Chaumont, pour le compte de la commune afin de rendre service aux habitants en évitant des accidents. Caractéristiques techniques : portée 6 mètres, largeur 4 mètres 20, Pont en maçonnerie et bois (12 tonnes de bordures de trottoir en granit, ciment, sable, graviers pour les piles, et 3 tonnes de bois, poutres, chevrons, planches) pour le tablier. Charge utile : plus de 10 tonnes. Le 25 juillet 1963, 22 garçons enthousiastes entourent le Conseil Municipal lors de l’inauguration, en présence de la presse régionale qui lui consacre deux articles.

A la fin de ce camp, 4 garçons sont partis avec la Délégation du Scoutisme Français au jamboree de Grèce : Claude Fournier, Jean-Claude Flahaut, Jean-Pierre Flahaut, et Henri-Pascal Gelve.