Groupe EUF École Alsacienne

De Scoutopedia


École Alsacienne

Foulard de l'École Alsacienne

Foulard de l'École Alsacienne

Icon boy scout.svg

Groupe masculin

Fondation : 1911
Fondateurs :
Fermeture : ?
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : 109 rue Notre-Dame des Champs
Paris 6e
Téléphone :
E-mail :
[mailto: ]
Site web :
[ ]
Unités
  • Meute
  • Troupe

48° 50' 27.77" N, 2° 20' 1.39" E




L’École Alsacienne a été créée par des Alsaciens ayant fait le choix d'« émigrer » vers Paris suite à la défaite et l'annexion de l'Alsace par la Prusse (traité de Francfort du 10 mai 1871).


Histoire[modifier]

L'École Alsacienne a, depuis son origine et en particulier depuis 1874 où elle devient un établissement secondaire reproduisant le modèle du gymnase Jean-Sturm de Strasbourg, été un lieu de méthodes éducatives d’avant-garde : éducation active, travail collectif en particulier, mais aussi participation active à l’« union des marcheurs » sous la conduite de Robert de Jarnac.


C’est donc naturellement que, dès la fin de l’année 1911, une patrouille d'Éclaireurs français y est créée : les Cigognes[1].


Après la Première Guerre mondiale, c’est au sein des Éclaireurs unionistes de France que l'activité scoute continue.


« Les mouvements de jeunesse ont aussi eu leur place à l’École Alsacienne. De 1923 à la guerre de 1939, une troupe d’éclaireurs unionistes manifesta une vive activité, réunissant jusqu'à une soixantaine de garçons et le scoutisme a marqué ceux-ci dans son ambiance de compagnonnage et de jeux aux règles que tous s’engageaient à respecter. Les éclaireurs de la troupe tenaient à manifester "un esprit très École Alsacienne, c’est à dire allergique à tout caporalisme..." "Ce qui compte pour nous, disaient-ils, c’est le développement de l’individu et non la formation du parfait citoyen bien sage." »

Roger Grüner, ancien élève de l'école alsacienne (1920-1930)[2].


La dernière existence avérée de la troupe date de 1952, où ses deux patrouilles libres (Cigognes et Pingouins) étaient parrainées par la troupe voisine Paris-Luxembourg avec laquelle elle partageait l'essentiel des activités.

En 1954, la meute de l’École Alsacienne devient la première meute mixte des EUF[3].

Liens externes[modifier]


Notes et références


  1. L’Illustration, samedi 11 mai 1912, n°3611, p. 408, (Note : 70e année).
  2. Témoignage de Roger Grüner - L’École Alsacienne.
  3. Alain Morley, L'aventure du scoutisme unioniste : 1909 - 1970, Éditions Les Tisons, Paris, 1999, 64 p., p. 54.