Welcome to the ScoutWiki Network

Groupe EEUDF Toulon

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Logo js.jpg    En France, ce groupe fait partie d'un des neuf mouvements pratiquant officiellement l'accueil de scoutisme.
Toulon Grand SUD

Entre mer et montagne, servir et réussir

Entre mer et montagne, servir et réussir

Icon boy scout.svg

Groupe masculin

Fondation : 1920
Fondateurs : Pierre Poujol
Fermeture : {{{fermeture}}}
Chef(s) actuel(s) :
Coordonnées
Adresse : Le Mas

305, Chemin Belle Visto
Toulon (83200)

Téléphone :
E-mail :
[mailto: ]
Site web :
https://sites.google.com/site/eeudftoulongrandsud/
Unités
  • Unité

43° 6' 0", 5° 57' 0"




Présentation générale

La troupe de Toulon a été créé en mai 1920. La meute a été créé en mars ou avril 1931. Un clan de routiers existait avant 1936. La ville de Toulon a peut être possédé aussi un groupe FFE d’éclaireuses (les tentes actuelles du groupe étant estampillé FFE). Le groupe a été affecté au secteur de Marseille (1936), au secteur d’Aix-en-Provence (1948) et au secteur Côte d’Azur (1950)[1].

Aujourd’hui le groupe de Toulon est un groupe terrestre qui se distingue par l’utilisation de l’ancienne pédagogie louveteau, un attachement à l’uniforme (flots, bandes, 4 bosses…) et aux valeurs de son Mouvement. Le groupe est actuellement moteur dans le dialogue fédéral et travaille sur la mise en place d’un collège fédéral varois (voir Scoutisme Français).

Entre mar e mountagno, servir e capita - Entre mer et montagne, servir et réussir. (Devise du groupe en provençal et en français)

Foulard : jaune pâle à bord bleu marine qui représente le soleil et mer et les couleurs de la ville de Toulon (qui sont sable et azur selon le code héraldique).

Des origines diverses

Le groupe de Toulon actuel a existé depuis 1920 avec seulement deux coupures : lors de la Seconde Guerre Mondiale et lors de la baisse d’effectif du scoutisme en france (années 1980). Mais si ce groupe a toujours été à Toulon, il a reçu des apports.

La troupe d’Hyères

Si aujourd’hui, les unionistes toulonnais ne fréquentent guère Hyères-les-Palmiers, il y eût pourtant un groupe. En 1956, Pascal Charles en fut le Conseiller de groupe et Longueira Olivier y fut l’un des rares chef de meute masculin à cette époque.

Présentation historique

1920, début d’une aventure

Pierre Poujol (1889-1969) fut professeur de lettres (français, grec, latin) et fut nommé au lycée Henri IV à Paris où il avait été étudiant. C’est là qu’il fonde dès 1911 l’une des premières troupes d’éclaireurs Unionistes: la troupe de Port-Royal [2].

Il s’installe à Toulon où il fonde la troupe de Toulon. Un article dans l’Éclaireur Unioniste de juin 1920 en témoigne :

« Rien de bien particulier à signaler dans la région [Littoral] si ce n’est l’apparition d’une troupe de Foyer à Toulon et d’un troupe d’EU à Nice.
Une fête très bien comprise a célébré la fondation de cette troupe.
Les troupes Unionistes d’Alger et de Toulon continuent à avoir des réunions régulières. En ce qui concerne cette dernière une des troupes de Marseille eut l’occasion de recevoir sa visite au camp de Port d’Alon et dette courte entrevue leur a laissé les meilleurs espoirs pour l’avenir, grâce au dévouement de leurs Chefs Poujol et Cherfils. »

L’Éclaireur Unioniste, 7e année, n°6 juin 1920, p.103.

Le premier foulard de Toulon fut bleu bordé de jaune (à l’inverse d’aujourd’hui). La troupe est affiliée le 31 mai 1920[3].

En 1922, M. Cherfils est chef de troupe. En 1933, Pierre Poujol se rend au Jamboree de Gödöllö où Lord Baden-Powell lui demande d’écrire l’histoire des premières années du scoutisme en France. C’est peut être cela qui motivera, en 1934, Baden-Powell de venir à Toulon.

1934, visite du Chef Scout

En novembre 1934, Lord Baden-Powell rencontre les scouts de Provence à Marseille et à Toulon. C’est ainsi que les éclaireurs unionistes de Toulon eurent l’honneur de le rencontrer[4].

Les années 1930, la Lune Argentée

1931, la troupe de la Lune Argentée a un foulard rouge uni, le chef-président est E.Walter, le chef de troupe et instructeur éclaireur est Pierre Vernier, le chef(taine ?) de meute A.Walter[5].

En 1936, les routiers et éclaireurs participèrent au camp national du premier jubilé à Walbach. Les locaux se situaient au Foyer de la Famille, place d’Armes (devenu après la Seconde Guerre Mondiale le Foyer de la Jeunesse, appartenant à l’Église Réformée de Toulon) et dans la rue Possel. Le foulard était rouge bordé de bleu et jaune bordé de rouge. Le chef-président du groupe et aumônier était le Pasteur Jean Bolle[6]. A cette époque, la troupe de Toulon est jumelée avec celle d’Aix-en-Provence. Le foulard était mi-partie jaune bordé de rouge et rouge bordé de bleu (couleurs du comtat de Provence). En 1937, Jean Simoni, Georges Lafaille et Jean Novis (futur Chef-président du groupe) sont nommés Instructeurs Eclaireurs pour Toulon.

En 1938, Jean Simoni devient Chef de troupe adjoint.

Difficultés d’après-guerre

En 1948, c’est Jean Novis qui est Conseiller de Groupe assisté par René Chayaux comme chef de meute. La troupe semble inactive depuis la guerre[7].

Les années 1950-60

Vers 1949-1950, deux troupes verront le jour, la troupe I est terrestre, la troupe II est marine. Le Commissaire du district Côte d’Azur est, en 1953, Hubert Wyrill[8].

En 1955, le Commissaire du district devient Raymond Barnier. La troupe I est alors dirigée par Christian Joëssel, assisté de Roger Maha. L’autre troupe, la troupe Amiral Jauréguiberry, est gérée par François Monmarte. Quant à la meute, elle est menée, en 1956, par Claude Dupla, assistée de Jacqueline Messa, de Roselyne Bon et de Irène Varga. Gérard Rames et Jacques Jullien viendront soutenir la troupe de Christian Joëssel. Un nouveau conseiller de groupe est nommé en 1957, Guy Cluzel (commandant du Commando d’Action Sous-Marine Hubert), mais aussi un remplaçant pour Joëssel (qui devient alors instructeur du district Côte d’Azur) : Laurent Gérard. Quant à Robert Manivet, il ira soutenir les marins. Édouard Petit deviendra adjoint à la troupe en 1958.

Le 2 décembre 1959, le barrage de Malpasset cède, une vague de 40 mètres de hauteur dévaste Fréjus et fait 423 morts. Les troupes de Toulon viennent rapidement en aide pour soutenir les actions de sauvetage.

En 1960, cinq éclaireurs reçoivent le grand prix régional d’initiative pour avoir construit un bateau[9]. La même année, Thierry de Turckheim deviendra instructeur pour les troupes de l’aire toulonnaise (Toulon I et II, Sanary et Hyères). Gilbert Blanc, en 1960, et André Fuselier, en 1961, apporteront leur soutien à la flottille en tant qu’instructeur du district pour les marins. C’est aussi en 1961 qu’une équipe de routier apparaît de nouveau grâce à Hervé Cluzel, un neveu du conseiller du groupe. En 1962, Philippe Peretti prend la direction de la troupe Jauréguiberry et Françoise Dufour celle de la meute assistée par Claudine Gouablin puis par Bernard Roselyne en 1963. Rouvière France-Hélène reprendra le poste de cheftaine de meute en 1964 assistée par Viviane Forget.

En 1965, c’est Jean-Marie Rosier qui reprend la troupe marine assisté par Roland Forget. Viviane Forget prend la direction de la meute. A cette époque, il y eu un camp au col de Jalcreste en Lozère et à Cargèse en Corse. Les activités campés d’année se déroulaient souvent, comme aujourd’hui, sur le plateau de Sioux Blanc. La flottille toulonnaise était entreposée au Fort Lamalgue. En 1968, la présence de Roland Forget comme conseiller du groupe Jauréguiberry montre une indépendance entre terriens et marins. Les groupes de Sanary, Hyères et ceux de Toulon fermeront durant les années 1970.

Les années 1990-2000-2010

La Meute de Toulon a été rouverte en 1988, suivie de la troupe en 1992, à l’occasion des 80 ans du mouvement EEUDF, formant ainsi un groupe local nommé « Sanary - Toulon ». Le local de la Meute se trouve à l’Église Réformée de Sanary et les locaux de la Troupe se situe dans le Vieux Mas de la Marquisanne.

En 1995 et 1996, le groupe est marin et participe au Camp National Marin (CANAMA) de 1996. Les louveteaux de Toulon rédigent le n°14 de La Criée (journal des marins du Canama96). Cette même année, la FEEUF devient les EEUdF.

A partir de 1998, et jusqu’en 2002, le groupe connait (comme tout le scoutisme en France) une baisse d’effectif. De 1999 à 2002, le chef de meute est Antoine Portrait assisté par Grégoire Charles et Jérôme Lelong. Marine L. et Cécile R. viennent les remplacés puis elle prennent la direction des éclaireurs en 2004, année où les louveteaux quittent le local de Sanary-sur-Mer pour rejoindre le Foyer de la Marquisanne. Elles seront rejoins par Nicolas Westercamp l’année suivante. En 2006, l’unique cheftaine de la troupe est Mariannick Benezech. Marine Lucas et Cécile R. deviendront successivement conseillère d’équipe aînée en 2008 et 2009. 2008, année des 20 ans de la réouverture du groupe, est l’occasion de changer le nom du groupe: Toulon-Sanary devient alors « Toulon - Grand Sud ». Marine L. redeviendra cheftaine de la meute durant l’année 2009, assisté par Gautier L.T. et Nicolas T., avant de rejoindre l’équipe nationale en tant que développeuse Provence - Bas-Languedoc. Le chef de troupe est alors Guillaume M. assisté par Robinson Lucas, Maxime T. puis Ségolène L. (2010) et Corentin B. (2011).

Jusqu’en 2009, le Conseiller de groupe fut R. Hervé remplacé par L.T. Martine puis en 2010 par C. Cécile. En 2010 L.T. Gautier devient chef de meute avec pour assistants C. Adrien et M. Thibaut. Suite à leur départ progressif, la meute ferma en septembre 2011. La fête du groupe de 2011 accueillit une exposition sur le centenaire[10] unioniste, en présence du député Philippe Vitel, du chef de la Tribu des Grands Palmiers (Groupe EEdF de Hyères-les-Palmiers) et du pasteur Christophe Montoya. Suite aux sinistres du 5 et 6 novembre, les éclaireurs sont allés soutenir la protection civile sur la commune de Roquebrune-sur-Argens. Le chef de troupe était alors Corentin B. Le groupe n'a actuellement plus de chef et donc ne propose plus d'activité en attendant une réouve

Gonfanon de la Provence

Au niveau régional

Le groupe de Toulon participe activement aux Assemblées Régionales et aux journées organisées par l’Équipe Régionale. Le groupe a aussi participer à Rastatouilleu 2006 en présentant un spectacle musical : chanson Ça y est c’est l’explo écrite par les éclaireurs et musique africaine avec des instruments construit durant l’année. La même année les éclaireurs remportent le concours inter-groupe de froissartage à la base régionale d’Auriol.

En 2007, « Grand Sud » participe au Centenaire du Scoutisme avec les autres mouvements (SGDF, AGSE, EEDF). Le groupe se rend aussi à Auriol pour le Rastatouilleu 2007 sur le thème « un Monde, une Promesse ».

En 2011, pour le centenaire des éclaireuses et éclaireurs Unionistes de France, le groupe participa au GR28 (Grand Rassemblement protestant en PACA) et réalisa le gonfanon de la région Provence.

Camps effectués

Activités de la Meute (Louveteaux, Branche jaune)

Meute n°256 (Créée en mars ou avril 1931)

  • 1931 : Création de la Meute
  • 1988 : Réouverture de la Meute
  • 1996 : CANAMA (Camp National Marin) en Bretagne (Lanvéoc-Poulmic)
  • 1997 : Camp jumelé avec Versailles
  • 2000 : Camp régional marin Provence en Bretagne (Lanvéoc-Poulmic) [Egypte]
  • 2001 : Camp à Barratier (Alpes) jumelé avec Passy [Far West]
  • 2002 : Camp à Villersexel (Franche-Conté) [Écosse]
  • 2003 : Camp près de Dijon (Bourgogne) avec Lomont et Chalon-sur-Saône [Farfales]
  • 2007 : Camp à Le Bleymard (Lozère) jumelé avec Marseille Calanques
  • 2008 : Année sur les Pirates (découverte environnement marin)
  • 2009 : Camp à Bénévent et Charbillac (Hautes Alpes) jumelé avec Gap et Saint-Etienne-en-Laye [Viking]
  • 2010 :
    • Coupe Chalo 2010 (concours régional)
    • Camp à Francillon-sur-Roubion (Drôme) jumelé avec Clamart [Maya]
  • 2011
    • Camp du Centenaire Unioniste au Domaine de Cors, jumelé avec Marseille - Chaîne de l‘étoile [Gobelins]
    • Fermeture de la meute

Activités de la Troupe (Éclaireurs, branche verte)

Troupe n°206 (créée en 1920, affiliée le 31 mai 1920)

Logo du groupe de Toulon
  • 1920 : Création de la Troupe par Pierre Poujol
  • 1934 : Visite de Lord Baden-Powell
  • ~1950 : ouverture de la Troupe marine Jauréguiberry
  • 1959 : actions de soutien à Fréjus (rupture du barrage de Malpasset)
  • 1960 : Construction d’un bateau, remise du Grand Prix d‘Initiative régionale
  • ~1965/1969 : camps à Cargèse (Corse) et au col de Jalcreste (Lozère)
  • ~1970 : fermeture des deux troupes
  • 1988 : Création d’une patrouille libre
  • 1992 : Réouverture de la Troupe
  • 1994 : Camp à Saint-Martin le Château, jumelé avec Audincourt, Lure, Nantes et Pont de Roide [Far West]
  • 1996 : Camp dans les Cévènes
  • 1997 : Camp avec les troupes de la future AFSU (Noisy-le-Grand, Montauban et Toulouse-Altaïr)[réf. nécessaire]
  • 2000 : Camp en Corse
  • 2001 : Camp à Ornans (Doubs) jumelé avec Le Havre
  • 2004 : Camp près de Dijon (Bourgogne) jumelé avec Houilles [Gitans]
  • 2005 : Camp près de Die (Drôme) jumelé avec Montpellier [Samouraï]
  • 2006
    • 1er prix du concours régional de froissartage
    • Camp à Bourganeuf (Limousin) jumelé avec Sèvres [Journalisme]
  • 2007 : Camp de Centenaire au Domaine de Cors (Midi-Pyrénées) jumelé avec Montauban [Far West]
  • 2008
    • Année sur les Pirates
    • Camp à Saint Laurent du Pape (Ardèche)jumelé avec Bois-Colombe [Mafia]
  • 2009 : Camp au Chambon-sur-Lignon (Cévennes) jumelé avec Enghien-les-Bains [corps humain]
  • 2010
    • 2e au concours « Mistral Gagnant » (concours régional)
    • Camp à Francillon-sur-Roubion (Drôme) jumelé avec Avignon
  • 2011
    • 2e au concours « Mistral Gagnant »
    • actions de soutien à Roquebrune-sur-Argens (nettoyage après tempête)
    • Camp Touline à Soligny-la-Trappe pour le Centenaire
  • 2012 : Camp à Laguiole jumelé avec Marseille Chaîne de l'Étoile et Lyon Levant [world company]
  • 2013 : Camp Gigors-et-Lozeron jumelé avec Lyon Levant, Clermont-Ferrand et Avignon [super héros]
  • 2014
    • Année 2014-2015 sous gestion de Nice
    • Camp à Labaroche, jumelé avec Nice et Reims, [le disque monde (Terry Pratchett)]
  • 2015
    • Camp sur la base SGDF de Malamaire, commune de Valderoure, jumelé avec Reims et Nice [spectacle]
    • Après tentive de reprise, fermeture de l'Unité

Projets des Équipes (Aînés, Branche rouge)

  • 2004-2006 : Équipe participant à la construction d’un puits et d’une école au Sénégal (?)
  • 2005-2007 : Équipe faisant le balisage d’un sentier de grande randonnée (GR) en Alsace
  • 2007-2008 : projet d’équipe avorté en 2008 sur l’alimentation
  • 2010-2012 : Équipe participant au Jamboree 2011 en Suède

Notes et références


  1. Annuaires des groupes. Le groupe fut rattaché au secteur d’Aix-en-Provence car la troupe de Toulon était jumelée avec celle d’Aix.
  2. Les sources trouvées dans les ouvrages concernant la fille de Poujol, Geneviève (qui fut mariée à Michel Rocard) sont relativement incertaines voire se contredisent. Il est possible qu’il est créé une troisième troupe (EEdF ?).
  3. L’Éclaireur Unioniste n°11, 7e année, novembre 1920, p.192.
  4. Baden-Powell, fondateur du scoutisme, plaquette distribuée suite au décès de B.-P. en 1941.
  5. Annuaire des troupes, meutes et équipes, in Le Lien, janvier 1931, p.XXXVI
  6. Annuaire des EUF de 1936.
  7. Annuaire EUF de 1948.
  8. Registres des nominations des EUF 1953-1965, SHPF Paris.
  9. Scout marins, Parés !, Antoine Chataignon.
  10. Exposition réalisée par l’amicale unioniste varoise, devenu PUMA (Patrimoine Unioniste & Musée Associatif) à partir de 2012.