The wikis have been migrated to a new, more powerful server provided by TNNet. If you see any problems, please let us know as soon as possible at support@scoutwiki.org and we will try to solve them. We want to thank TNNet for providing the server space for the wikis!

Georges Lamirand

De Scoutopedia
Georges Lamirand
Georges Lamirand en couverture d'une brochure de propagande vantant les chantiers de la jeunesse française du régime de Vichy, 1941.
Georges Lamirand en couverture d'une brochure de propagande vantant les chantiers de la jeunesse française du régime de Vichy, 1941.
Secrétaire d'État à la jeunesse de 1940 à 1943
12 juin 1899 · 5 février 1994

Personnalité française

France.

Georges Lamirand (né à Toulouse le 12 juin 1899, mort le 5 février 1994) fut un ingénieur et un homme politique français proche du scoutisme.

Après des études à Paris au lycée Henri IV (où il eut notamment pour condisciple et ami Léo Lagrange ), il réussit le concours de Centrale et devint ingénieur des Arts et Manufactures, tout en passant une licence en droit de l'Université de Paris. Ingénieur en Lorraine, il dirige l'usine qui abrita la première section jociste de France. Il milita dans les équipes sociales de Robert Garric et devint vice-président du mouvement au niveau national. Par l'aumônier de la JEC de Nancy, le père Lejeune, il rencontra le maréchal Lyautey en 1931. Il est également proche de Pierre Goutet et d'André Cruiziat, si bien qu'on peut le qualifier de "Routier d'honneur".

Georges Lamirand fut secrétaire d'État à la jeunesse du gouvernement de Vichy et occupa ce poste du 27 septembre 1940 au 24 mars 1943 dans les gouvernements Laval, Flandin et Darlan. À ce titre, il présida au pèlerinage national de la Route du Puy en août 1942 et ne broncha pas quand les routiers défilèrent en chantant : "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine".

Comme la plupart des ministre du gouvernement de Vichy, il est jugé à la Libération pour son action durant l'occupation. Lors de son procès, en juillet 1947, la Haute Cour reconnaît qu'il a tenté de protéger de jeunes israélites. Il aurait cherché à convaincre Pétain de partir pour l'Afrique du Nord au moment du débarquement des Alliés et de l'invasion de la zone Sud. Le 25 juillet 1947, il bénéficie d'un non-lieu.


Liens[modifier]

titre=Biographie sur Wikipédia