The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

Georges Ferney

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Georges Ferney
Pas d'image pour cette personne pour le moment

Photographe, réalisateur et écrivain
19 mars 1909 Marseille · 7 juin 1982 Paris (XVe)[1]

Écrivain

Écrivain.

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

Emmanuel Ferdinand Bonfilhon le 19 mars 1909 à Marseille de Jean Marie Emmanuel Bonfilhon (3 mars 1858, Marseille -25 décembre 1912, Lançon de Provence) et de Victoire Peraldi (30 novembre 1872, Dinard - 1938) dans une vieille famille provençale mentionnée dès la fin du XVIe siècle au lieu dit "Règneiris"[2] à Lançon de Provence dont il s'adjoindra le nom [3], Georges Ferney est le pseudonyme principal d'un photographe, réalisateur de films et écrivain lié au scoutisme.

Les activités de son grand-père, négociant en huile et savons, associé avec son père en 1887, lui permettont de vivre de ses passions grâce à la fortune familiale.

Auteur prolixe de la Collection Signe de piste dont il fut le conseiller littéraire et où il publiera également sous les pseudonymes de Georges Calissanne, Geoffrey X. Passover, Patrick Robin, et Jean-Yves Corin !

Il fait sa promesse en 1922 à la 1re Aix-en Provence, totémisé sous le nom de "Renard Rouge". Il fonde et devient ASM (assistant scoutmestre) de la 1re La Seyne-sur-Mer, puis fonde également la 4e Toulon et enfin, il crée et devient scoutmestre de la 5e Toulon des Scouts de France (SDF). Proche de Pierre Grimaud et du Général Henri Charles Valdant, il exerce ensuite une activité de photographe, journaliste pour plusieurs revues des SDF puis en vient au roman.

Après la guerre et la résistance [4], il passe au film[5].

Les thèmes liés au scoutisme sont dominants dans son œuvre.

Il meurt le 7 juin 1982 à Paris (XVe).

Bibliographie

Ouvrages parus dans les collections Signe de Piste

Sous le pseudonyme de Georges Ferney :[6]

  • « Fort Carillon » (en un seul Volume) SDP n°16 (1944)
  • « Le pont des morts » (Fort Carillon - Tome 1) SDP n°16 (1958) - SDP Fleurus (1996)
  • « La marche des vivants » (Fort Carillon - Tome 2) SDP n°16 bis (1958) - SDP Fleurus (1996)
  • « La ménagerie » SDP n° 26 (1946) reparu aux éditions Delahaye SDP n°19 (2012)
  • « Le Château perdu » SDP n° 29 (1948) - SDP n° 29 (1954 & 1958) - Nouveau SDP n° 145 (1989) (Prix du roman pour enfants 1991)
  • « Le prince des sables » SDP n° 30 (1948 - 1955) - traduit en allemand aux éditions Spurbücher n° 36 (1954) (Prix Larigaudie 1948)
  • « Le chemin de la liberté » SDP n° 102 (1957)

Sous le pseudonyme de Patrick Robin :

  • « La maison de l'espoir » SDP n° 139 (1960)
  • « L'affaire Stani » SDP Junior n° 32 (1962)

Sous le pseudonyme de Geoffrey X. Passover :

  • « Joar de l'espace » Safari SDP n° 24 (1972) - traduit aussi dans Safari Aventura (collection portugaise) n° 10 (1973) et Safari Coleccion (collection espagnole) n° 3 (1975) - et réédité au Nouveau SDP n° 65 (1978)
  • « Les survivants de l'an 2000 » Nouveau SDP n° 58 (1977)

Sous le pseudonyme de Georges Calissanne :

  • « Les fils de la cité » Nouveau SDP n° 71 (1978)
  • « Le roi d'infortune » Nouveau SDP n° 94 (1979)

Ouvrage paru dans la collection Jamboree

Sous le pseudonyme de Jean-Yves Corin :

  • « La cabane aux chansons » Jamboree Série Jeunes n° 52 (1961), et réédité en septembre 2011 aux éditions du Triomphe collection Totem

Filmographie

Films documentaires retraçant des manifestations du Scoutisme, réalisés avant-guerre en format 9,5 mm noir et blanc muets :

  • « Rallye annuel "Montjoie" de Toulon 1926 - 1927 - 1928 ».
  • « 1er Rassemblement National des Louveteaux à Chamarande 1926 ».
  • « Pèlerinage des Scouts de France à Lourdes 1927 ».
  • « Venue de Baden-Powell à Marseille en 1932 ».
  • « Jamboree de Gödöllö de 1933 ».
  • « Journées Scouts de France à Strasbourg en 1933 ».
  • « Venue de Baden-Powell à Toulon en 1934 ».
  • « Pèlerinage des Scouts de France à Rome en 1934 ».
  • « Journées Scouts de France à Marseille en 1936 ».
  • « 25ème Anniversaire des Scouts de France à Paris en 1936 ».
  • « Jamboree de Vogelenzang de 1937 ».

(Courts-métrages d'une durée d'environ 10 minutes)

Réalisés après-guerre en 16 mm sonore noir et blanc ou couleurs :

- Documentaires

  • « Images du Jamboree » Bad-Ischl 1951 Moyen-métrage noir et blanc, durée 35 minutes.
  • « La mystérieuse caverne » moyen-métrage noir et blanc, durée 30 minutes sortie en 1952 (réalisé au gouffre de La Pierre Saint Martin avec le groupe spéléologique des Scouts de France).
  • Court-métrage noir et blanc pour l’œuvre des jeunes abandonnés : « Mon cœur est à toi » (documentaire sonore noir et blanc, durée 18 minutes, sortie en 1958).

- Fictions

  • Moyen-métrage couleurs (16 mm sonore) Le Merveilleux Royaume (durée 35 minutes, sortie en 1954) d'après le récit homonyme de Pierre Labat (collection Signe de piste).
  • Long-métrage noir et blanc Les Cent Camarades d'après le roman homonyme de Claude Appell (collection Signe de piste) (16 mm sonore, durée 90 minutes, sortie en 1957).
  • Long-métrage couleurs Le Chemin de la Liberté d'après son propre roman paru dans la collection Signe de piste (16 mm sonore, durée 90 minutes, sortie en 1958).

Voir aussi



Notes et références


  1. Notice 1446 - page 22 - http://archives.paris.fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YTo2OntzOjQ6ImRhdGUiO3M6MTA6IjIwMTktMTItMDkiO3M6MTA6InR5cGVfZm9uZHMiO3M6MTE6ImFya29fc2VyaWVsIjtzOjQ6InJlZjEiO2k6NDtzOjQ6InJlZjIiO2k6Mjc0Mjc1O3M6MTY6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWwiO2I6MTtzOjIxOiJ2aXNpb25uZXVzZV9odG1sX21vZGUiO3M6NDoicHJvZCI7fQ==#uielem_move=-1206%2C30&uielem_islocked=0&uielem_zoom=165&uielem_brightness=0&uielem_contrast=0&uielem_isinverted=0&uielem_rotate=F.
  2. http://lesamisduvieuxlancon.fr/notre-patrimoine-2/autres-domaines/regneiris/
  3. d'après son héritier, ce nom avait été donné par le roi Louis XIII à l'un de ses aïeux lors de son anoblissement et avait été effacé lors de la révolution pour protéger la famille. Cependant nulle trace de cet anoblissement n'a été retrouvée dans les lettres patentes et les actes paroissiaux du XVIIe et XVIIIe siècle de La Fare les Oliviers ou de Lançon-Provence de ses aïeux précisent l'état bourgeois de ceux-ci et jamais un état noble
  4. Il n'apparait pas, cependant, sur la liste des 600 000 personnes dont les dossiers ont fait l’objet d’une procédure administrative pour reconnaissance de faits de résistance http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
  5. Voir témoignage plus complet sur www.jeuxdepiste.com.
  6. https://data.bnf.fr/en/12153477/georges_ferney/?vid=rss