Extension (Scouts de France)

De Scoutopedia
Pour les articles homonymes, voir Extension (homonymie) Disambig.svg


Extension (Scouts de France)

Branche scouts de France

Scouts de France.

Branche guides de France

Guides de France.

Âge : - ans
Accueil :
Imaginaire : '
Site : {{{site}}}
Auteur : Chefs de la 9e Lille
Distinction :
Site Internet : {{{site internet}}}

Application : depuis 1927

Histoire[modifier]

La branche Extension des Scouts de France apparaît en 1927 à l’initiative de chefs de la 9e Lille, troupe du père Sevin. Les unités sont fondées à Berck (Pas-de-Calais) dans les sanatoria où, à l’époque, de nombreux jeunes vivent allongés en permanence, victimes de maladie des os. Le père Sevin écrit une chanson sur eux « La voix des allongés » dès 1927 qu’il dédia à ses assistants Alfred Marchand et André Noel, chefs de la 9e Lille, fondateurs de la branche Extension des Scouts de France[1].

L’annuaire 1930 des SDF signale 2 troupes à Berck (1re et 2e) et une meute de louveteaux 3e (Berck). La 1re a son local à l’hôpital hélio-marin qui existe toujours. Une quatrième troupe existe : il s’agit d’une troupe par correspondance, la troupe Saint-Paul, dont le chef est à Cambrai (Nord). Le système des cahiers tournants rempli par chaque scout sera souvent employé. Avant guerre, l'aumônier des troupes Extension est le père Michel de Paillerets.

Le 1er octobre 1947, les SdF recensent 1 500 scouts malades ou infirmes, répartis sur 15 meutes, 31 troupes et 23 clans d'Extension.

Les troupes sont généralement constituées par type de handicaps (polio, aveugles, sourds-muets, allongés, pulmonaires...) et souvent organisées au sein d’établissements : hôpitaux, sanatoria.

Après guerre, il existe trois types d'unités : des unités d'établissement (comme au sanatorium de Berck), des unités demi-actives (regroupant des malades ou infirmes disséminés dans une même ville), et des unités par correspondance (regroupant des malades ou infirmes de tous les coins de France).

En 1955, il existe 111 unités d'extension SdF (dont 28 nouvelles) pour environ 2 000 garçons, mais 16 unités ont disparues faute d'encadrement. Elles se répartissent alors de la manière suivante : 11 unités de sourds-muets, 13 unités d'aveugles, 23 unités d'allongés, 20 unités de pulmonaires, 23 unités de paralysés, et 21 unités comportant des malades chroniques. Cette année là, la branche crée un brochure "Scoutisme et malade" et réalise la transcription en braille des revues Louveteau et Scout !

En 1957, au jamboree du Canada, une délégation des SDF sera composée de polio, de sourds-muets et d’aveugles.

En 1960, les SDF auraient eu 2 500 garçons et 450 chefs dans 120 unités Extension, et les Guides de France 1 000 [2].

C'est ainsi qu'en 1960 existent à Marseille la 46e meute de louveteaux paralysés fondée en 1953, la 46e troupe d’éclaireurs paralysés fondée en 1955, la 71e meute de louveteaux aveugles, la 71e troupe d’éclaireurs aveugles et la 71e meute de louveteaux sourds. Il y a en 1961 100 scouts handicapés sur Marseille (p 89).

Les SDF et GDF ont lancé en 1956 l’Association nationale des amis de l’extension[3] (ANAE) qui existe toujours afin de proposer des vacances de qualité aux handicapés physiques ou mentaux.

Avec l’évolution des structures accueillant des handicapés marqués par la fin de nombreux internats et l’évolution du regard sur le handicap, les troupes spécialisées disparaissant progressivement dans les années 60.

Aujourd'hui, les Scouts et guides de France perpétuent cette proposition adaptée aux jeunes handicapés sous la forme du service Vent du Large.

Responsables[modifier]

Jacques Astruc, commissaire des Scouts de France jusqu'à son décès en 1959, consacra une longue partie de sa vie à l'Extension. Il est le fondateur en 1955 de l’Arc en ciel, bulletin de liaison des éducateurs Scouts de France au service de l’enfance inadaptée.

En 1948 le scoutisme d'extension est dirigé par Jean Muriel, avec comme aumônier le R.P. Hégo.

De 1952 à 1960, les Commissaires nationaux responsables de cette Branche Extension ont été successivement Jean Muriel, François Girard-Buttoz et Yvon de Billy.

En 1961, le responsable est Marc Ehrhard, l'aumônier National est l'Abbé Pierre Duben.

Insignes[modifier]

Annexes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Sources[modifier]



Scouts de France Cet article fait partie de la série
Scouts de France
Scouts de France
Président : Liste des présidents des scouts de France
Commissaire général : Liste des commissaires généraux des scouts de France
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : 1920 à 1964-1973 : LouveteauxEclaireursRoutiers

1964-1973 à 2004 : Louveteaux et louvettesScouts et scoutesPionniers et pionnièresCompagnons

Organes : {{{organes}}}
Évènements : {{{évènements}}}
Centres : JambvilleNature-Environnement • Le Dompeter
Publications : Calendriersautres publications...
Histoire : Jacques SevinChanoine CornetteRaidersSéparation de la branche éclaireursMichel MenuMichel RigalRobert WettsteinPaul Coze

Scouts et guides de France

Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsCommissaires GénérauxAumôniers générauxCommissaires nationauxAutres personnalités...
UniformeLoi scouteÉtendard

Notes et références