Dix commandements

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Décalogue, les Dix Paroles, les dix Commandements

Asseret hadibrote.jpg

Le mot qui désigne les Dix Commandements en hébreu est "Assérèt haDibrote". La racine de ce mot est "dabar" qui signifie commandement.

L'expression biblique est "Essré haDévarim", Dix Paroles. Ce mot est le pluriel de "davar" qui signifie parole ou, plus exactement, "dire".

Dans la Tora (Pentateuque), il est écrit que la transmission de ces instructions morales sous la forme de tables gravées provient « du doigt de Dieu ». La Bible ne parle pas de « Dix Commandements » mais de « Dix Paroles » Essré haDévarim (Ex. 34, 28 ; Deut. 4, 13) traduit en grec ancien dans la Bible dite "des Septante" par les mots déka logoï, d'où vient le mot français Décalogue.

Le Décalogue est un ensemble écrit d'instructions morales et religieuses reçues, selon les traditions bibliques, de Dieu par Moïse au Mont Sinaï.

Dans le judaïsme, l'énoncé du Décalogue correspond à une quinzaine des 613 commandements (mitzvot) prescrits par Moïse.


Les deux énoncés des Dix Paroles

Ces instructions sont données deux fois dans le Pentateuque, dans le livre de l'Exode (20, 2-17), et dans le Deutéronome (5, 6-21). De petites divergences existent entre ces deux textes.

Le texte de l'Exode 20, 2-17 est, selon la traduction de Louis Segond (1910), le suivant :

  • Première Parole
    • 20.2 Je suis l'Éternel (YHWH), ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
  • Deuxième Parole
    • 20.3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
    • 20.4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
    • 20.5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent.
    • 20.6 et qui fait miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.
  • Troisième Parole
    • 20.7 Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain.
  • Quatrième Parole
    • 20.8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
    • 20.9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
    • 20.10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
    • 20.11 Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.
  • Cinquième Parole
    • 20.12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.
  • Sixième Parole
    • 20.13 Tu ne tueras point.
  • Septième Parole
    • 20.14 Tu ne commettras point d'adultère.
  • Huitième Parole
    • 20.15 Tu ne déroberas point.
  • Neuvième Parole
    • 20.16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.
  • Dixième Parole
    • 20.17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.


Le second énoncé en Deutéronome 5, 6-17, est presque identique. La différence concerne la quatrième Parole. Dans l'Exode, il est écrit "souviens-toi (zakhor) du jour du Chabbat" et dans le Deutéronome "observe", ou "garde" (chamor) le jour du Chabbat". La tradition, rappelée à chaque entrée de Chabbat à l'office du vendredi soir (dans la prière Lekha Dodi), veut que les deux mots ont été prononcés en même temps.

On remarque que sept Paroles sur dix commencent par la négation "Lo", ne pas. Seuls les Première (Je suis YHWH), Quatrième (Souviens-toi du Chabbat) et Cinquième (Honore ton père et ta mère) sont positives.


Signification des Dix Paroles

Les rabbins enseignent que les cinq premières Paroles écrites sur la Table de gauche (celle de droite quand vous êtes en face) concernent les relations entre l’homme et Dieu.

Les cinq autres Paroles inscrites sur la Table de droite (celle de gauche quand vous êtes en face) concernent les relations entre les hommes.

Le judaïsme enseigne que notre relation avec nos parents est du même ordre que notre relation à Dieu. Ne pas respecter ses parents est considéré comme une insulte à Dieu. C’est pourquoi la cinquième Parole est inclus avec celles de la Table de gauche qui concernent notre relation avec Dieu.

Le judaïsme enseigne aussi que les deux Tables sont parallèles, en d’autres termes que nos devoirs envers Dieu et nos devoirs envers les hommes sont d’une égale importance.

Si par exemple nous nous trouvons dans l’obligation d’avoir à choisir entre réaliser un devoir envers Dieu et un devoir envers une personne, nous devons en premier réaliser notre bonne action envers notre prochain.


Les différentes numérotations

Le catéchisme de l'Église catholique reprend la version issue de la tradition juive en enseignant tout aussi bien la version de Exode 20 2-17 commune aux juifs et aux catholiques que celle issue de Deutéronome 5, 6-21.

Elle offre par ailleurs aussi une formule catéchistique abrégée tirée du Catechismus Catholicus de P. Card. Gasparri, (Vatican 1933 p. 23) à l'attention des catéchumènes laissant libre le croyant d'adopter celle correspondant à sa sensibilité.

La version catéchistique adressée aux catéchumènes actuellement recommandée par le site du Vatican est la suivante :

  • Premier commandement : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.
  • Deuxième commandement : Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.
  • Troisième commandement : Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.
  • Quatrième commandement : Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.
  • Cinquième commandement : Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.
  • Sixième commandement : La pureté observeras, en tes actes soigneusement.
  • Septième commandement : Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.
  • Huitième commandement : La médisance banniras et le mensonge également.
  • Neuvième commandement : En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.
  • Dixième commandement : Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.


La version de la tradition juive aussi enseignée sur le site officiel du Vatican est :

  • Premier commandement : Je suis le Seigneur ton Dieu Qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte.
  • Deuxième commandement : Tu n'auras pas d'autre Dieu que moi.
  • Troisième commandement : Tu ne prononceras pas le nom de Dieu en vain.
  • Quatrième commandement : Souviens-toi du jour du Chabbat.
  • Cinquième commandement : Honore ton père et ta mère.
  • Sixième commandement : Tu ne tueras point.
  • Septième commandement : Tu ne commettras pas d’adultère.
  • Huitième commandement : Tu ne voleras pas.
  • Neuvième commandement : Tu ne feras pas de faux témoignage.
  • Dixième commandement : Tu ne convoiteras ni la femme, ni la maison, ni rien de ce qui appartient à ton prochain.


Représentation des Tables de la Loi

Dans la représentation traditionnelle des Tables de la Loi, les cinq premières Paroles sont en général présentées de haut en bas sur la Table à votre droite, les Paroles 6 à 10 sur la Table à votre gauche. On les symbolise souvent par leurs deux premiers mots hébreux, en observant que les Paroles 6, 7 et 8 n'ont que deux mots.

Decalogue jekuthiel sofer 1768.jpg

Liens