The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Discussion:Qualification d'animateur scoutisme français

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

salut Ahupond ! Je permet d'intervenir ici car tes dernières modifs apportent certes des choses en plus mais réduisent toutefois l'article de départ : j'entends par là que la transformation amène une approche SGDF-centrique qui n'est pas l'idée d'une page parlant du SF. Par exemple le terme chef et cheftaine n'est pas répandu aux 5 mouvements du SF. La précision sur la durée de vie est aussi assez SGDF, la plupart des autres mouvements le délivre de manière "normale" ie l'intéressé en devient titulaire et c'est donc à vie. D'ailleurs le titre conféré d'animateur du SF n'est pas lié à la participation de l'accueil tout comme la BAFA donne droit au titre d'animateur (ou animateur stagiaire). De même tu retire les conditions initiales (17 ans et un stage) : l'age est obligatoirement le même pour tous puisque calé sur le BAFA et le stage de niveau 1 est aussi la pratique courante pour tous (avec les exceptions que l'on connait). Enfin tu supprimes sans proces la phrase "De manière générale, le scoutisme français peut délivrer le CAFASF par équivalence (BAFA, autres mouvements, expériences) ce qui permet de prendre en compte des cas particuliers.", une raison particulière ? Bref je vais revert quelques parties sauf si tu as des sources contraires ? Darathor 19 octobre 2012 à 13:14 (EEST)


OK pour chef et cheftaine qu'on peut remplacer avantageusement par le terme plus générique d'"adulte" par exemple. Dans le reste de ma réponse ici je parlerai de chef par commodité, mais il faut bien sur transposer.
Je ne suis pas convaincu que seuls les SGDF remettent des CAFASF de manière probatoire, mais je n'ai effectivement pas d'exemple concret à opposer. J'ai toutefois déjà délivré moi-même des CAFASF probatoires et j'ai constaté de visu que le terme "pour une durée de X années", bien qu'optionnel peut très bien apparaitre sur le diplôme fédéral. Ce n'est pas, à ce que je sais, une spécificité SGDF, même si on est peut être les seuls à y avoir concrètement recours (ou au moins à avoir formalisé cette situation dans le programme de formation).
Concernant le reste, ce n'est pas le SF qui qualifie, mais les différentes associations. La loi prévoit que le SF gère ses critères de qualification, et il laisse les associations libres de leur choix (bien que la COFO joue probablement indirectement un rôle de régulateur et d'harmonisation des pratiques). Les critères minimum ou les dérogations sont donc des problématiques associatives et non pas fédérales. Il me semble donc normal de les préciser au niveau associatif et non pas en définition générale.
Les SGDF font le choix d'aligner l'âge minimum avec celui de 17 ans qui est l'âge minimum pour assurer les fonctions d’animation en ACM (dans le régime général des ACM), mais rien n'empêche une association du SF de fixer un âge minimum différent. Pour donner un exemple, les EEDF remettent le CAFDSF après un BASE BAFD, hors le cursus BAFD n'est accessible qu'à partir de 21 ans. Donc les titulaires d'un CAFDSF aux EEDF doivent avoir 21 ans. Au contraire, les SGDF ouvrent le cursus à partir de 19 ans. L'exemple est transposable au CAFASF, car si les SGDF acceptent des chefs mineurs, je ne suis pas certain que ça soit une position universelle au sein du SF. Ca ne m'étonnerait pas si certains avaient un critère de 18 ans ...
De la même manière, "après un stage 1 (équivalent)" n'est pas généralisable. Les stages théoriques des différentes associations n'ont pas les mêmes publics, les mêmes objectifs, les mêmes durées, les mêmes contenus ... Là encore, les SGDF remettent le CAFASF après 8h + 7 jours de théorie (MAPF + TECH'), mais je ne m'étonnerait pas non plus qu'une autre association remette la qualification après 2x 7jours de théorie.
Enfin je suis extrêmement réfractaire à l'idée de parler "d'équivalence" avec le BAFA. D'abord, parce que les compétences couvertes par les 2 qualifications sont différentes, ensuite parce que la différence entre un CAFASF et un BAFA est la même qu'entre BF et DE dans une fédération sportive. C'est loin d'être des équivalents juridiques. Les diplômes donnent seulement le droit d'exercer la même fonction (animateur titulaire), dans des situations différentes. Lors du calcul des quotas on comptabilise, en théorie, de la même manière un BAFA, DUT petite enfance, etc ... ou CAFASF ; en pratique, un cadre qui voit un dossier de camp avec suffisamment de titulaires mais aucun CAFASF s’interrogera sur la capacité de l'équipe à porter le projet du mouvement.
Je trouve malsain de vouloir en permanence chercher à faire le parallèle entre le cursus de formation d'état et le cursus de formation fédéral. Cela donne la fausse impression que le parcours de formation des chefs n'a d'autre intérêt que celui d'obtenir le BAFA ou le BAFD. Or, c'est complètement absurde car l'objectif n'est pas le diplôme, encore moins un diplôme qui n'est pas superposable aux compétences attendues d'un bon chef scout. L'objectif de la formation c'est de permettre aux chefs à faire du bon scoutisme avec leur unité. Ce n'est pas pour rien que le bûchettes sont un insigne de _compétence_ ...
-- Izard 19 octobre 2012 à 16:47 (EEST)
Salut, merci pour ta réponse - super intéressante. Je te réponds après le weekend (qui sera scout bien sur) ! FSS. Darathor 19 octobre 2012 à 16:51 (EEST)