The wikis have been updated to MediaWiki 1.36 on 4 June 2021. There are still some small problems, but they are being worked on. If you see any other problems, please let us know as soon as possible and we will try to solve them.

Discussion:Gwenaël Lhuissier

De Scoutopedia
Aller à la navigation Aller à la recherche

Y a-t-il lieu de supprimer cette phrase ? : "Il fait l'objet d'une très vive controverse au sein de l'AGSE depuis son élection au poste de président du conseil d'administration en 2008 en raison de sa première décision qui fut de révoquer les commissaires généraux, Marie-Hélène Morel et Jean-Michel Permingeat. Révocation qui a plongé l'AGSE dans une crise d'une ampleur sans précédent."Popeye 4 novembre 2009 à 16:12 (UTC)

En dehors de la phrase supprimée, c'est le texte ajouté qui me semble d'un parti pris flagrant. Florian 4 novembre 2009 à 17:13 (UTC)
Factuellement, 1) la révocation est le résultat d'un vote du Conseil d'Administration et non une décision du Président 2) la crise date de bien avant le 23 juin 2008... cf l'AG 2008 ou même la motion de révocation qui avait été soumise au CA en Janvier 2008 (et qui n'était pas passé). Difficile de dire que le texte précédent était objectif --EGH 4 novembre 2009 à 17:22 (UTC)
Le président n'est-il pas responsable, en droit, des décisions du conseil d'administration ? Dans ce cas, il est bien le responsable de la décision prise et il doit en assumer les conséquences en matière de "gouvernance". S'il n'est pas d'accord, il peut refuser de signer la décision et démissionner du conseil d'administration, ce qu'il n'a pas fait. Il ne s'agît pas ici d'une éventuelle crise antérieure à la décision du CA validée par le président, mais d'une autre crise provoquée par celle-ci. En tout état de cause, la formulation initiale a été supprimée à tort. Popeye 5 novembre 2009 à 16:28 (UTC)
Le texte précédant était très partisan et peu factuel ("très vive controverse" ; "Révocation qui a plongé l'AGSE dans une crise d'une ampleur sans précédent"...), le nouveau est également partisan ("une large majorité de 67,9%" ; "un bureau au Conseil d'Administration rassemblant différentes sensibilités").
Proposition : "Il présidait le Conseil d'Administration qui a voté le 23 juin 2008 la révocation des commissaires généraux Marie-Hélène Morel et Jean-Michel Permingeat, et la nomination de Marie-Camille Borde et Edouard Colin à leur place. L'approbation du rapport moral à 67,9% des voix lors de l'Assemblée Générale de mai 2009, la nomination d'un nouveau bureau au Conseil d'Administration ainsi que le choix fait par certains cadres en désaccord de démissionner semblent avoir mis un terme à cette période de turbulences."
MangousteP 5 novembre 2009 à 20:56 (UTC)
La qualification du % de majorité est effectivement subjective - mea culpa -, le lecteur peut se faire sa propre opinion. Le fait que le nouveau bureau intègre des personnes qui jusque là manifestaient de manière claire leur désaccord avec l'équipe en place est cependant factuel: des personnes qui jusque là s'opposaient ont fait le choix de travailler ensemble. Ceci étant dit, la proposition de Mangouste dans sa sobriété me semble juste et factuelle. EGH 5 novembre 2009 à 21:54 (UTC)
Pas très sur de l'intérêt de participer à une discussion pour essayer de trouver une formulation équilibrée si de toute façon; 80.118.57.184 (Neuf Cegetel Toulon) impose une autre version????
Quel est l'intérêt de donner le nombre de stagiaires MacLaren lors de la 1ère ou de la dernière année? A la limite, le nombre total de stagiaires formés pourrait avoir un intérêt et encore... on est complètement hors sujet.
Statutairement, il n'y a aucun lien direct en un poste d'administrateur lors de son élection et une place dans le bureau. On est candidat à un poste d'administrateur, et c'est ensuite le conseil qui décide de qui est trésorier.
Pourquoi avoir supprimé ce qui s'est passé après cette date et en particulier le fait que l'AG souveraine a tranché en mai 2009?
EGH 6 novembre 2009 à 17:23 (UTC)
Quand on se présente à un poste d'administrateur pour occuper celui du trésorier démissionnaire en insistant lourdement sur ses qualifications professionnelles (comptables), se présenter ensuite au poste de président est profondément malhonnête.
Quand on sait également que le complice devient Commissaire général en paiement de ses services, la messe est dite.
Tu peux tenter de réécrire l'histoire, EGH (****), mais nous sommes nombreux à avoir de la mémoire à l'AGSE.

Cette révocation a été demandée par Christian Masson et est passée aux voix grâce à celle (prépondérante en cas d'égalité) du président nouvellement élu.[modifier]

Peut-on avoir une source pour cette affirmation ? Florian 20 janvier 2011 à 15:30 (UTC)

Le temps ayant passé, serait-il possible de revenir à une formulation plus neutre et plus factuelle - selon la proposition de MangousteP, à une correction près: la date correcte est d'ailleurs le 21 juin et non le 23 juin. EGH 19 avril 2011 à 17:24 (UTC)

La mention a été supprimée, nous arrivons à une information minimale, juste certes, mais vraiment minimale. Pourrait-on avoir des documents pouvant apporter des preuves sur ces affirmations : règlement intérieur ou CR de réunion du CA ? Le règlement intérieur notamment est disponible publiquement pour les SGDF mais pas pour l'AGSE. Pourtant ce n'est pas un document confidentiel. Si certains l'ont, ça pourrait être utile. Florian 21 avril 2011 à 16:20 (UTC)