The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

Deux rubans noirs

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Deux rubans noirs
Deux rubans noirs.jpg
Roman.gif
Roman scout
Auteur Pierre Labat
Illustré par Pierre Joubert
Éditeur Alsatia
Collection Collection Signe de piste,
Date de parution 1951
Nombre de pages 180

Deux rubans noirs est le premier des "romans raiders" et probablement l'archétype de ce type de récit. Les deux rubans dont il est question sont justement les rubans du béret vert cher aux raiders. L'histoire est publiée en feuilleton dans la revue Scout à partir du numéro 256 de janvier 1951.

Labat écrit Deux rubans noirs en 1950 et souhaite en faire un « roman vrai », illustré par ses propres photographies de la 3e Tarbes ; Serge Dalens apporte de nombreuses corrections au texte, dont le titre — Labat avait prévu Raiders Scouts —, et impose l’illustration par Pierre Joubert.

Résumé

Dans ce livre Étienne vit à Berlin, en pleine guerre froide, dans une ville coupée en deux. C'est l'hiver, le pont aérien entre Berlin Ouest et l'Allemagne de l'Ouest permet de ravitailler la ville. Élevé dans une famille de bonne condition, il s'effraie de vivre en petit bourgeois et rêve à ce que de jeunes hommes ont pu accomplir pendant la guerre notamment (il veut s'engager pour l'Indochine, mais n'a pas l'autorisation de son père). Il a découvert le scoutisme avec une troupe médiocre après avoir lu Pour entrer dans le jeu dont les thèmes l'avaient séduit. Dans cette troupe Belette rageuse, le grand chef, enchaîne les petits jeux sans enjeux et les veillées braillardes sans ambition alors qu'Étienne rêve du service et de l'aventure.

Puis le drame arrive, l'avion de son père s'est écrasé près de Fribourg. Étienne rejoint alors un groupe de Raiders-scouts qui aident la gendarmerie et les pompiers dans les opérations de sauvetage. Bien que le chef soit d'abord réticent à l'idée d'embarquer un garçon non entraîné avec son groupe de raiders, il accepte finalement devant les demandes de Jacques, un de ses garçons. C'est un tout autre scoutisme qu'il découvre. Les raiders maîtrisent les techniques les plus modernes : radio, judo, technique amphibie, ... Finalement, le père d'Étienne n'est pas mort mais Jacques paie de sa vie le succès des recherches.

Étienne retourne à Berlin, transformé, bien décidé à perpétuer l'oeuvre des raiders.

Commentaires

Ce premier titre raider contient tous les ingrédients de la mythologie raider. Le scoutisme à papa y est décrié avec force, la troupe de Belette rageuse n'a aucune ambition, se contentant d'enchaîner les enfantillages, recyclant les mythes indianistes ou chevaleresques qui ne font plus recette auprès d'un garçon qui vit encore au milieu des ruines de la guerre. Étienne, quand il vient déclarer qu'il quitte cette troupe n'hésite pas à dire au chef : [...]qu'il fallait bien que certains enfants aient des âmes d'hommes, puisque certains hommes ont des âmes de puérilité.

À l'opposé se trouve le scoutisme des raiders. 32 garçons dynamiques formés aux meilleures techniques, où les patrouilles sont spécialisées (activités nautiques, sports aérien, conduite auto-moto, transmissions), comptant 10 raiders brevetés, et aptes à aider les forces armées dans une opération de sauvetage d'envergure. La formation est exigente et le sens du sacrifice est là puisque l'un des raiders, alors que l'avion n'a pas été retrouvé, repart seul à sa recherche et le retrouve finalement, mais il paie de sa vie ce sauvetage.

Roman extrême, parfaitement représentatif d'une époque, il donne naissance par la suite à toute une collection, la collection Rubans noirs, destinée aux scouts plus âgés, qui comptera 59 titres. Ce véritable bras armé de la mythologie raider jouera un rôle déterminant dans la propagation des modèles de l'équipe éclaireurs de l'époque.

Table des matières

  • Première partie : Journal d'Étienne
  • Deuxième partie : Pont-Aérien
  • Troisième partie : Lettre à Étienne
  • Quatrième partie : "Terre-Neuve"
  • Cinquième partie : Journal d'Étienne

Liens