Welcome to the ScoutWiki Network

Dérouillage

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Le dérouillage est le nom communément donné aux exercices sportifs du matin tels qu'ils sont pratiqués au cours des activités scoutes. De tels exercices sont indiqués par Baden-Powell lui-même, dans Éclaireurs ou dans le livre des louveteaux. Le principe est de réveiller les capacités physiques du corps après la nuit, de faire circuler le sang, travailler les muscles et les tendons, et, en bref, de faire un échauffement pour toute la journée.

Le terme de dérouillage vient du fait qu'après la nuit, le corps est «rouillé» : il est moins souple, et ses articulations travaillent moins facilement que dans le courant de la journée, si elle a été bien remplie. On le «dérouille» donc, pour être d'attaque dès le matin !

Circonstances du dérouillage

Le dérouillage doit s'effectuer le matin, au saut du lit ; de la même façon que, selon BP, il faut effectuer quelques exercices physiques au saut du lit lorqu'on est chez soi. Ainsi, on le fera juste après le lever, ou éventuellement, dans les mouvements confessionnels, juste après la prière du matin. Faire le dérouillage avant le petit déjeuner permet de s'exercer l'estomac léger, et permet également de dégager un temps suffisant pour préparer le petit déjeuner ! Il est recommandé de le faire avant la toilette matinale.

Il est de tradition dans certains mouvements ou certaines unités masculines d'effectuer le dérouillage torse-nu. Si on n'attend pas entre le moment où on s'y met et celui où on commence les mouvements, il n'y a normalement pas de risque de sentir le froid ou de s'enrhumer (le corps chauffe durant les exercices), même en hiver. Cependant, garder un vêtement à proximité à mettre après le dérouillage (au moment où le corps refroidit). Cette pratique a l'avantage d'épargner aux t-shirts ou hauts de pyjama un salissage rapide ; mais un dérouillage couvert est tout aussi efficace qu'un dérouillage torse-nu. Là encore, il faut prévoir un vêtement à se mettre après les exercices, faute de quoi on risque un refroidissement.

Effort

Le corps étant "rouillé" au réveil, il convient de ne pas faire d'efforts violents durant le dérouillage, et ainsi d'y aller progressivement en échauffant les muscle, accélérant légèrement le cœur. Mieux vaut éviter de suer et garder ça pour un grand jeu plus tard dans la journée. Faire des efforts trop violents au dérouillage et le meilleur moyen de fabriquer des cardiaques à 50 ans.

Les mouvements

Les mouvements mis en œuvre lors du dérouillage sont les mêmes que ceux utilisés dans n'importe quel échauffement de sport, à ceci près qu'on veillera à échauffer également l'ensemble du corps, et non une partie plus qu'une autre. Il est recommandé de suivre une progression des pieds à la tête, ou l'inverse, plutôt qu'un ordre anarchique.

  • Chevilles : mouvements du pied. Faire tourner le talon, pointe au sol, ou prendre le pied en main et le faire tourner.
  • Jambes :
    • Muscles : course, talons-fesses, genoux-poitrine.
    • Tendons : jambes écartées, toucher le pied droit avec la main gauche et vice-versa ; aller toucher le sol avec les paumes ; plier une jambe en gardant l'autre tendue, pied en arrière et plante au sol.
  • Bassin : rotations du tronc (et non pas du bassin, ce qui peut faire mal au dos).
  • Abdominaux : diverses sortes de mouvements d'abdominaux : succession d'assis-coucher, ciseaux, pédaler en l'air allongé, deux personnes dos à dos se tiennent par les coudes et se penchent en avant en soulevant leur partenaire (bon pour le dos du partenaire), etc.
  • Dos : extensions, pompes.
Attention à bien expliquer ce dernier mouvement : les jeunes adolescents ont tendance à être cambrés en le faisant, ce qui est très mauvais pour le dos.
  • Bras : grands cercles bras tendus, petits cercles bras tendus, cercles se rétrécissant (paumes en l'air pour plus d'efficacité sur les tendons). Plier-déplier les coudes, porter.
  • Poignets : faire tourner les poignets joints.
  • Nuque : hocher la tête : faire «oui» et «non» ; faire tourner la tête dans un sens puis dans l'autre.

Il est tout à fait possible, et même recommandé, d'utiliser les différentes possibilités d'un parcours Hébert, ou du moins la théorie qui le sous-tend, dans un dérouillage.

L'utilisation de petits jeux, notamment de courses, de relais, et du saute-mouton, vivement recommandé par BP, est tout à fait recommandée au cours du dérouillage. Elle permet d'en renforcer le côté ludique, qui peut échapper à certains si on se contente de mouvements sportifs.

Imaginaire et thème de dérouillage

Il peut être amusant de réaliser un dérouillage sur un thème particulier, du plus simple au plus élaboré, en passant évidemment par le plus déjanté. Dans ce cas, le meneur du dérouillage devra trouver un moyen de faire correspondre les différentes activités du dérouillage avec le thème qu'il a choisi.

Exemples de thèmes : le bûcheronnage, la ferme, l'aviation, Tarzan, les Sioux...

Cet article peut aider à préparer certains badges.
L'animation • Voir aussi : l'univers scout