The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Chronologie du scoutisme en France

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Aller directement à une date :

1910 - 1911 - 1916 - 1920 - 1923 - 1940 - 1941 - 1943 - 1945 - 1947 - 1957 - 1962 - 1964 - 1971 - 1982 - 1989 - 1990 - 2004



1909

C'est à Nantes que le scoutisme est expérimenté pour la première fois en France dès 1909 [1][2] par Emmanuel Chastand. Une première unité d'adolescents, issus de la mission populaire évangélique, se développait du aux contacts privilégiés que les groupements d'unions chrétiennes avaient avec leur organisation dirigeante située en Angleterre, berceau du scoutisme.

1910

  • Les toutes premières initiatives scoutes apparaissent. Le Pasteur français, Georges Galienne, s’inspire de Baden-Powell pour son patronage parisien de Grenelle. Il lance une troupe d'éclaireurs qui construit une pompe à incendie[3]

1911

  • Création des Eclaireurs de France à Verneuil-sur-Avre. C'est une fédération neutre qui regroupe pour pratiquer le scoutisme des enfants de toutes confessions religieuses. Ils proposent à leurs adhérents suivant leurs convictions, deux textes pour la promesse "Je promets sur mon honneur" ou "Je promets sur mon honneur et devant Dieu de faire tout mon possible pour Servir la patrie, servir les autres et obéir à la loi de l’Éclaireur". Leur insigne est un arc tendu.
  • Création des Eclaireurs Unionistes de France, mouvement protestant issu de l'Union Chrétienne de Jeunes Gens. Ils proposent une promesse devant Dieu et la Patrie. Leur insigne est un coq doré.
  • Les premières troupes catholiques apparaissent au Havre, à Mâcon, à Paris, au Creusot, à Nice. Elles sont indépendantes les unes des autres. La plupart des catholiques restant encore indifférent ou même défiants vis à vis du scoutisme.
  • C'est aussi l'année des premières conférences de Baden-Powell en France.
  • Le 27 octobre, Pierre de Coubertin fonde le mouvement des Éclaireurs français. L'emblème est le Gaulois casqué et la devise «Sans Peur». Les statuts sont déposés en mars 1912.

1912

  • Les premières éclaireuses qui seront à l'origine de la FFE se réunissent dans des paroisses protestantes

1916

1917

  • Antoinette Butte (Grand Lama) arrive à Paris. Elle entreprend l'écriture de "la préparation d'une éclaireuse" et commence à lancer le mouvement.

1918

1919

  • Après les hostilités, André Lefevre crée la Maison pour Tous rue Mouffetard à Paris, maison de quartier qui deviendra un haut du scoutisme laïque pour les EDF et la FFE. Il lance les bases et développera un scoutisme plus ouvert, en reprenant les idées et la méthode active de Baden Powell.
  • Une vingtaine de cheftaines se rassemblent pour un premier camp. La plupart des sections étaient "unionistes" mais quelques'unes étaient laïques dont la section cadette de la Maison pour Tous.

1920


1921

1923

1936

A l'occasion du 25ème anniversaire de la création du scoutisme EDF, Baden Powell est invité pour une visite en France. Il est reçu à l'Elysée et une soirée est organisée à la Sorbonne avec le Président de la République, l'Ambassadeur d'Angleterre et de nombreuses personnalités. Les représentants des différents mouvements scouts nationaux et régionaux (EDF, EU et SDF) de France y sont invités et rendent hommage à BiPi. Une manifestation réunissant plus de 20 000 garçons et filles est également organisée à la Porte de Versailles.

1940

  • Dans la zone occupée jusqu'en 1944, le scoutisme est interdit mais beaucoup de troupes continuent leurs activités clandestinement. En zone libre, il est encore autorisé.
  • Création de la Fédération du Scoutisme Français qui regroupe les différents mouvements scouts créés précédemment (le dépôt des statuts de la fédération est effectué le 24 décembre 1940 à la sous-préfecture de La Palisse). Pour marquer leur unité, l'insigne respectif de chaque mouvement est dorénavant présenté dans un écu commun.
  • Pendant le guerre, dans différents camps de prisonnier des scouts sont actifs. En particulier à l'OFLAG IV D une troupe réunissant jusqu'à 400 scouts est crée à l'initiative d'EDF, d'EU et des SDF. Ils y organisent de nombreuses activités et notamment une université.
  • A Vichy, dans le Pavillon Sévigné, à côté du Maréchal Pétain, des EDF dirigent le mouvement pendant cette période difficile. Mais ils y fabriquent aussi de faux-papiers pour des éclaireurs israéliens, cachent des juifs réfugiés et participent secrètement à des actions de résistances.

1941

1943

1945

  • Saint-Georges : Le scoutisme sort de la clandestinité. 40 000 jeunes des différentes associations du scoutisme français, défilent à Paris.

1947

  • Du 9 au 20 août : La France accueille 25 000 scouts de 42 nationalités différentes à Moisson pour le Jamboree de la Paix. C'est le premier et le seul Jamboree mondial ayant été organisé en France. Son organisation était placée sous la direction du Commissaire général Henri Van Effenterre et du Chef de camp Eugène Arnaud. Ce fût, à l'époque, un événement historique.
  • Au château de Rosny sur Seine du 19 au 22 août se tient parallèlement la 11ème conférence de l'OMMS.
  • Création des Eclaireurs Neutres de France par Marcel Lepage dans un esprit d'ouverture et de respect de chacun. L'association est créée pour que chacun puisse pratiquer le scoutisme tout en approfondissant ses convictions et respectant celle du voisin.

1957

1962

1964

1971

  • Février : Suite aux réformes pédagogiques, des groupes SDF dans l'impossibilité de pratiquer un scoutisme "unitaire" se regroupent et fondent les Scouts Unitaires de France.

1982

1989

1990

2004



Notes et références


  1. Scouts et Guides en Bretagne. Éditeur : Yoran Emmbanner, auteur : Christophe Carichon. ISBN 978-2-916579-10-8
  2. Thèse sur l'histoire de la mission populaire évangélique, auteur Jean Paul Morley
  3. Livre d'Or 1911 - 2001 90 ans d'aventures EEDF, auteurs multiples