Castors (GSE - Belgique)

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir castor Disambig.svg


Castors (GSE - Belgique)

Castors (GSE - Belgique)

'

Guides et Scouts d'Europe - Belgique Guides et Scouts d'Europe - Belgique

Âge : 6 - 8 ans
Accueil :
Imaginaire : {{{imaginaire}}}
Site : {{{site}}}
Auteur : {{{auteur}}}
Distinction : bleu
Site Internet : {{{site internet}}}

Les Castors sont les jeunes de 6 à 8 ans chez les Guides et scouts d'Europe - Belgique. C'est la première branche de l'association, elle précède les louveteaux et les louvettes. Ils vivent dans une colonie mixte de seize castors maximum habitant dans une hutte. Ils portent l'uniforme des louvetaux et louvettes auquel l'on adjoint un chapeau « bob ».

Le couvre-chef

La colonie

La maîtrise est exclusivement composée de filles. La cheftaine est appelée Grand Castor. Les assistantes sont appelées Grand Castor (prénom). Celles-ci reçoivent une formation spécifique à la tâche qui les attend.

La pédagogie

Comme dans les autres branches, des objectifs sont fixés pour promouvoir le développement général du jeune.

La socialisation de l'enfant par la découverte du monde extérieur.
La découverte du monde des adultes.
L'apprentissage de jeux collectifs.
L'expression.
La découverte de la nature pour mieux la respecter.
Le développement psychomoteur (débrouillardise, habilité manuelle).
Le développement spirituel.

La loi, la devise et le salut

Le Castor est joyeux.
Le Castor partage.
Le Castor aide sa famille et ses amis.
Le Castor respecte ce que Dieu a créé.


« Castor, fais des efforts ! ».

Les Grands Castors clament « Castor, fais des... », ce à quoi les Castors répondent « ...efforts ! ».

Le salut se fait de la main gauche avec la main droite placée sur le cœur, ce qui signifie que le Castor fait partie de la grande famille scoute. Il se pratique dès la première réunion.

Le Saint Patron

Saint Dominique Savio.

Saint Dominque Savio.jpg

Dominique Savio naît dans le Piémont, près de Turin, en 1842. Étant très avancé au point de vue spirituel et intellectuel, il est désireux de s’instruire et a la chance de rencontrer Don Bosco qui l’accepte immédiatement dans son œuvre : « l’Oratoire ». L’enfant adopte alors avec enthousiasme et piété le programme de son directeur spirituel : sainteté et salut des âmes, le tout vécu dans un climat de camaraderie en l’école Saint-François-de-Sales. Se faisant tout à tous, au milieu des autres enfants, spécialement attentif aux plus faibles, il est très bon camarade, mais avec discernement. Deux événements mariaux jalonnent son cursus à l’Oratoire : la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre 1854, jour de la proclamation du dogme par Pie IX, et 9 mois avant sa mort, la fondation avec quelques bons amis de la « compagnie de l’Immaculée ». N’ayant pas encore ses 15 ans accomplis, il meurt le 9 mars 1857. Don Bosco écrira sa pieuse vie. Il est béatifié le 5 mars 1950 à Rome par Pie XII et canonisé le 12 avril 1954. Sa fête est le 9 mars.

La prière

Elle est chantée sur l’air de Maudit sois-tu carillonneur ou Le coq est mort.

Bénis ô doux Seigneur Jésus
Les Castors de la Colonie
Tous les p’tits Castors veulent apprendre à T’aimer
Partager, sourire, voilà ce que je veux !
Pour dev’nir bien vite un joyeux Castor (bis)

La progression

La progression des Castors s'étale sur les deux années et s'organise selon quatre jalons définis :

  • La première année :

Il entre comme Castorin à la Colonie. Après quelques réunions préparatoires, il reçoit son foulard des mains du Grand Castor comme signe d'appartenance à la Colonie et devient un Castor. Il essaye d'atteindre le niveau Source et visera ensuite le niveau Ruisseau.

  • La deuxième année :

Il grandira et se formera en obtenant les niveaux Cascade et finalement Étang. Il entre alors parmi les plus expérimentés.

C'est donc une progression constante avec les autres Castors : devenu grand, il sera prêt pour la Plongée, c'est-à-dire le passage à la Clairière ou à la Meute.

Voir aussi