The ScoutWiki Network server was upgraded on November 20th, 2019. The maintenance is now over. Please inform us in Slack or via email support@scoutwiki.org if you encounter any unexpected errors – it's possible the upgrade has missed something. Thanks and happy scoutwiki'ng!

Cérémonial d’investiture d'un chef d'unité (Riaumont)

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Logo Rmt.JPG

L'unité[1] est rassemblée comme d'habitude, sauf que la ligne de maîtrise est composée de membres de la Haute-Maîtrise (Chef de Groupe, adjoint, Aumônier, chefs d'unités investis, RS ou GA engagées). Du coup le reste de la maîtrise de l'unité s'aligne comme une équipe aux côtés de ses patrouilles (ou sizaines). Pour la meute le mat est planté au centre du cercle, ou sinon tenu par le plus jeune qui a fait sa promesse, tourné vers la Haute-Maîtrise. Le Chef de Groupe (ou Commissaire) appelle le Chef[2] d'Unité qui avance alors au centre du rassemblement et salue la Haute-Maîtrise. [3]

Appel

C.G. : Chef(taine) Christian(e)...
C.U. : Me voici.

C.G. : Vous avez suivi la formation pour prendre la tête de votre unité. La tâche qui s’offre à vous est magnifique, mais elle est aussi lourde de responsabilité. Pourquoi acceptez-vous ce commandement 
C.U. : Pour l’honneur de servir.

C.G. : Avez-vous réfléchi que c’est charge d’âmes que vous voulez prendre ?
C.U. : Oui, et avec la grâce de Dieu je la prendrai sans crainte.

C.G. : Vos garçons (filles) vous regarderont comme un(e) aîné(e) et devront toujours trouver en vous l’exemple de l’idéal que le scoutisme leur propose. Que votre vie quotidienne soit capable de toujours les éclairer.

Scrutins

C.G. : Êtes-vous décidé à ne jamais rien vous permettre qui ne soit tout honneur et toute loyauté ?

C.U. : Oui, chef. j’ai conscience de la portée de mon engagement,
et je ferai de mon mieux, Dieu m'en est témoin.

C.G. : Promettez-vous donner en tout l’exemple comme Notre-Seigneur, chef et serviteur ?
C.U. : Oui, chef.

C.G. : D'être loyal à vos Chefs et à vos subordonnés, de vous dévouer à vos frères (sœurs), partout et toujours ?
C.U. : Oui, chef.

C.G. : D'aimer, d'instruire et de gouverner votre unité avec fermeté, douceur et humilité ?
C.U. : Oui, chef[4].

Bénédiction

Le Chef d'Unité va se mettre face au Père, et dit
C.U. : Je sais que toute autorité vient d'en haut. Le Christ est le Chef à la tête du corps. Je ne suis que son lieu-tenant.
il met un genou en terre,
C.U. : Notre secours est dans le nom du Seigneur ! (ou en latin : Adjutórium nostrum in nómine Dómini !)
et se signe en recevant la bénédiction de l'Aumônier.

Engagement

Le Chef revenu au milieu, se place vis à vis du Chef de Groupe qui prend de la main gauche l’étendard[5] pied à terre, dressé verticalement (fanion de clan ou de feu, ou bien mat de meute, au centre du cercle)

C.G. : Troupe (Compagnie, Clan, Feu, Loups), saluez !

Le Chef d'Unité saisit la hampe en saluant et dit :

Renouvelant de toute mon âme,
aujourd'hui à l'âge Routier (Guide-Aînée),
ma promesse scoute que j'ai prononcée en … ;

je m'engage en outre, et comme chef(taine),

à remplir fidèlement mes devoirs de catholique pratiquant(e) ;
à observer et faire observer la Loi scoute et le coutumier de Riaumont ;
à suivre loyalement les directives qui me seront données par mes Chefs ;
et à aider en tout mes frères Scouts (sœurs Guides) de la… ,
dont Notre-Seigneur me fait aujourd’hui Chef et gardien(ne).

C.G. : Prêts (mieux) !

Tradition des insignes

Le Chef de Groupe lui remet alors ses insignes de fonction.
C.G. : Recevez les barrettes de votre fonction, elles témoignent de votre engagement de servir plus encore que régir.
Que cette cordelière qui entoure nos couleurs vous rappelle que vous êtes maintenant lié(e) à vos patrouilles (à votre meute, à votre clairière, à vos Routiers ou Guides-Aînées).

Le chef d'unité met ses gants blancs[6] avant de prendre en main l'étendard (mat de meute, fanion) de son unité.
Frère Chef (sœur Guide), prenez donc le commandement de la … dont vous recevrez les engagements.

En signe de quoi je vous remets l'étendard (le mat de meute, le fanion).

Soyez désormais regardé par tous comme un(e) vrai(e) et légitime Chef(taine) d'Unité, responsable devant Dieu de chacun(e) de vos garçons (filles).

Allégeance des Assistants (et CP investis)

Engagement-Raider.jpg

Le nouveau chef investi prend place maintenant dans la Haute-Maîtrise pour recevoir allégeance de ses assistants (ainsi que des Chefs de Patrouilles déjà investis). C'est le Chef d'unité qui tient maintenant l'étendard, pied à terre, verticalement. Ses assistants et CP viennent alors se placer en face. Serrant ensemble la hampe et saluant, ils déclarent :

Chef(taine) je promets

de servir loyalement, d'obéir fidèlement,

et d'aider fraternellement de tout mon pouvoir

dans le gouvernement de la...

C.U. : Merci. Vous pouvez compter sur ma parole.

L'équipe de maîtrise avec son chef nouvellement investi portant l'étendard rejoint la place qu'elle occupait au début du rassemblement, à côté des patrouilles.

Fin de cérémonie

Si des autorités veulent dire ici un petit mot, le Chef de Groupe commande :" C.G. : Repos (aux aguets) !

La troupe ou la compagnie, si elle est seule dans le rassemblement, peut alors éventuellement procéder à l'investiture d'autres CP. Auquel cas toute l'équipe de maîtrise vient prendre place en ligne devant la Haute-Maîtrise, le temps de cette brève cérémonie.


C.G. : Scouts toujours... Prêts !
Avant le chant final : celui de l'unité (du groupe, ou bien de la promesse).


Pour terminer avec le grand cri de France[7], c'est le chef nouvellement investi qui peut lancer lui-même :
C.U. : Notre Dame... Montjoie ! (ter)


  1. Si on doit procéder à deux investitures simultanées dans le groupe, on peut mettre côte à côte meute et troupe (ou clairière et compagnie), mais sans mélanger unités garçons et filles.
  2. Dans le cérémonial de Riaumont les guides ont leur propre version complète, alors qu'ici dans les rubriques les termes sont au masculin. Mais chacun saura adapter pour la Cheftaine ou Akela. De même quand on parle d'étendard (mat de meute, fanion) et de l'unité (meute, clairière, troupe, compagnie, clan, feu, ou groupe).
  3. cf. sources historiques sur [1]
  4. Dans le cas d'une investiture de deux chefs ou de deux cheftaines, ce dialogue peut être dit en commun, jusqu'avant la bénédiction et l'engagement, qui doivent être personnels.
  5. Au début de la cérémonie, l'étendard peut-être porté par son ancien chef d'unité investi (s'il est présent), la cheftaine de Ménie (pour les filles), par l'adjoint du chef de groupe, ou encore un Routier-Scout ou Guide-Aînée engagée, mais toujours dans le rang de la Haute-Maîtrise.
  6. Le chef de groupe qui dirige l'investiture garde tout le temps ses gants blancs. Le porte étendard les a jusqu'au moment où il lui transmet l'étendard. Le chef d'unité investi les porte de ce moment là jusqu'à la fin de la cérémonie.
  7. Ou bien le grand hurlement louveteau, s'il n'y a que la meute (clairière) dans le cercle d'investiture.