C'est un rempart que notre Dieu

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Notedemusique.png Ce chant n'est pas sous copyright, soit parce qu'il s'agit d'un chant traditionnel, soit parce que son auteur est décédé depuis plus de 70 ans. Vous êtes donc libre de le réutiliser sans contrepartie.
Si vous pensez que ce n'est pas le cas, merci de le signaler en page de discussion
« Dieu annonce l'Évangile aussi par la musique » nous dit Martin Luther. C'est ainsi que, pour rendre le culte aux fidèles, il met en avant le chant par l'assemblée des psaumes bibliques. Ce cantique, qui reprend le Psaume 46, est ainsi un manifeste de la Réforme, voire un « chant de combat ».
Accès direct aux couplets
  123 • 4


1er couplet

C'est un rempart que notre Dieu :
Si l'on nous fait injure,
Son bras puissant nous tiendra lieu
Et de fort et d'armure.
L'Ennemi, contre nous,
Redouble de courroux :
Vaine colère !
Que pourrait l'adversaire ?
L'Éternel détourne ses coups.



2e couplet

Seuls, nous bronchons à chaque pas
Notre force est faiblesse.
Mais un héros, dans les combats,
Pour nous lutte sans cesse.
Quel est ce défenseur ?
C'est toi, puissant Seigneur,
Dieu des armées !
Tes tribus opprimées
Connaissent leur libérateur.


3e couplet

Que les démons, forgent des fers,
Pour accabler l'Église,
Ta Sion brave les enfers,
Sur le rocher assise.
Constant dans son effort,
En vain, avec la mort,
Satan conspire :
Pour briser son empire,
Il suffit d'un mot du Dieu fort.


4e couplet

Dis-le, ce mot victorieux,
Dans toutes nos détresses,
Répands sur nous du haut des cieux
Tes divines largesses.
Qu'on nous ôte nos biens,
Qu'on serre nos liens,
Que nous importe ?
Ta grâce est la plus forte,
Et ton royaume est pour les tiens.





C'est un rempart que notre Dieu
Auteur(s) Ein feste Burg ist unser Gott par Martin Luther (1483-1546), traduit par Ascan-Henri Lutteroth (1802-1889)
Écrit en 1529 (texte allemand), 1845 (texte français).
Licence

Domaine public car l'auteur est mort (les auteurs sont morts) depuis plus de 70 ans*.