Bureau de recherche et de coopération

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bureau de Recherche et de Coopération

Bureau de Recherche et de Coopération


Fondation : Avril 1960
Disparition :
Fondateurs :
Président : {{{président}}}
Commissaire général : {{{commissaire}}}
Commissaire Général Scout: {{{commissairescout}}}
Commissaire Générale Guide: {{{commissaireguide}}}
Siège : Brazaville
Site web :
E-mail : {{{mail}}}
Effectifs : membres.
Effectifs : {{{effectif jeunes}}} jeunes.
{{{effectif responsables}}} responsables.

mouvement catholique

Mouvement catholique.
Agrément :
Scouts de France Scouts de France


Dans les conclusions publiées à l’issu de la Conférence Inter-états de Cotonou à Pâques 1960, on pouvait lire : Les scoutismes catholiques du Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Dahomey, France, Gabon, Haute-Volta, Madagascar, Niger, Sénégal, Soudan, Tchad, Togo réunis en Conférence à Cotonou du 20 au 24 avril 1960, constatent la nécessité de mettre en commun leurs possibilités d’action pour faire du scoutisme catholique une authentique éducation de base et une école de formation de Chefs dont l’action s’inscrit dans les besoins vitaux de leurs pays.

Les scoutismes présents ont décidé de créer un bureau appelé Bureau de Recherche et Coopération Inter-Etats des Scoutismes Catholiques (signe B.R.C.) : ce bureau né à l’initiative des scoutismes catholiques d’expression française restait ouvert aux scoutismes catholiques d’Afrique et de Madagascar qui souhaitaient participer à son action. Les Associations inscrites au Bureau de Recherche et de Coopération ont déclaré vouloir participer aux activités du scoutisme mondial et à la Conférence internationale catholique du scoutisme. Ce bureau était un organisme technique qui situait son action en dehors de toute option politique et de tout esprit partisan. Le siège du BRC était situé à Brazzaville en 1960 mais pouvait selon les nécessités être transféré dans tout autre lieu choisi en Assemblée Générale.

Le 22 novembre 1960, les premiers arrivants mettaient le pied sur le sol congolais autour de Robert Bajard, secrétaire général du BRC, le P. Lefebvre, Roland Pierre (de Jambville), Moïse Doutingai (Centrafrique), Fulgence Mabanza (Congo-Brazza) et Daniel Rapin (France)


Le centre de Djoumouna au Congo situé à 22 km de Brazzaville servait autrefois de centre au Bureau de Recherche et de Coopération. Les cadres de plusieurs nations africaines s’y retrouvaient pour des sessions de formation et des travaux communs autour des questions de développement qui se posaient alors.


Liens