Bretagne

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Bretagne
Blason non officiel de la Bretagne
Blason non officiel de la Bretagne
Nombre de groupes (approx.) :
Nombre d'habitants : 3,17 millions
Densité de population : 117 hab./km²
Taux de boisement : 13 %
Bretagne

La Bretagne est une région de l'ouest de la France, baignée par la Manche au nord et par le golfe de Gascogne au sud. La région administrative est composée des départements des Côtes-d'Armor (22), du Finistère (29), de l'Ille-et-Vilaine (35) et du Morbihan (56). Elle reprend 80 % de la superficie de l'entité historique, géographique et culturelle (parfois appelée Bretagne historique), amputée de l'actuelle Loire-Atlantique (44).

Scoutisme en Bretagne

Groupes et mouvements scouts

Environ 5% des jeunes de France métropolitaine âgés de 3 à 25 ans habitent en Bretagne (6e rang)[1]. Pour les articles de Scoutopedia relatifs aux groupes de Bretagne, voir la page : groupe de Bretagne.

Pour la liste des groupes recensés par mouvement, ainsi que l’organisation des régions ou territoires scouts (subdivisions géographiques définies par les principales associations de scoutisme) :

Lieux liés au scoutisme

  • Centres :
  • Musées et mémoire :
  • Évènements et personnalités :

Histoire du scoutisme

section à développer
La première section des Éclaireurs de France (EDF) créée en Bretagne voit le jour à Lorient en 1912. Viendront ensuite Saint-Servan (1912), Saint-Brieuc et Rennes (1913) et Morlaix (1914)[2].
Il semble que certains évêques bretons favorisent les EDF comme mouvement unique de scoutisme, mais avec un bulletin de liaison pour les unités catholiques jusqu'en 1936[3].
En 1940, dès le début de l'Occupation, les éclaireurs et les routiers EDF de Quimper (Finistère) commencent des actes de résistance, puis du renseignement (relevé des angles de tir des casemates allemandes) et des vols d'armes avant de participer aux combats de la Libération avec le bataillon FFI de Quimper. Sur les 21 jeunes du groupe, 7 morts pour la France, dont le chef de clan, Roger Le Braz, tué dans le bombardement de Telgruc le 3 septembre 1944. Le fanion du clan est décoré de la Croix de guerre le 8 octobre 1944[4].

Combrit (Finistère) accueille en juillet 1951 le 1er rallye national Raiders des Scouts de France, puis le camp de l'étincelle, en 1954, pour les patrouilles libres.
En 1962, Bleimor, un groupe de scouts identitaires bretons issus des Scouts de France et animés par Pierre et Lucienne Géraud, adhère aux Europa scouts. Ils deviennent les Scouts d'Europe et leurs effectifs vont décupler à la fin des années 1960, suite aux réformes des Scouts de France.
Le 22 juillet 1998, quatre scouts membres de la 1e marine de Mantes-la-Jolie (Yvelines) de l'Association française de scouts et guides catholiques, ainsi qu'un plaisancier venu leur porter secours, périssent au large de Perros-Guirec (Côtes-d'Armor). L'ensemble des mouvements scouts connaissent alors une crise de confiance et une baisse des effectifs. Cet épisode aboutira à un contrôle renforcé par l'État et à une remise à plat des brevets du scoutisme marin.

Camper en Bretagne

Plus d'informations sur l'histoire, l'administration, l'économie etc. sont disponibles sur Wikipedia.


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Région Bretagne


Géographie – topologie

Carte des forêts de la région

Le taux de boisement de la région est de 13 %, nettement inférieur la moyenne nationale (29 %). Le Morbihan est le département breton le plus boisé avec un taux de boisement de 17 %. La surface forestière régionale d'environ 357 000 ha est privée à près de 93 % (contre 75% au niveau national)[5].

section à développer

Climat

Il s'agit d'un climat océanique, surtout le long des côtes, avec de faibles différences de températures entre l'été et l'hiver. Le vent de nord-ouest (noroît en français, gwalarn en breton) domine au nord. Les pluies sont fréquentes, mais fines. Dans une même journée, il est courant qu'alternent éclaircies et ciel couvert.

Comme toute région avec un grand littoral, ici amplifié par le climat océanique tempéré, il n'est pas surprenant d'avoir des conditions météorologiques différentes entre le proche littoral et les villes à quelques kilomètres dans les terres. Il en va de même pour les températures.

A plus forte échelle, et sauf dans le cas de dépressions majeures, il faut remarquer que le climat reste sensiblement différent entre le Nord-Bretagne et le Sud-Bretagne.

Ce climat permet une plus grande homogénéité des températures sur l'année, même si les saisons restent marquées. Seul l'hiver ici est moins froid. La pluviométrie, sujet souvent discuté quant à cette région, n'est malgré tout que faiblement supérieure à d'autres régions, comme par exemple l'Île-de-France. Cela provient des vents d'ouest et nord-ouest, qui déplacent les éventuelles perturbations vers le centre et le nord de la France.

d'après Wikipedia

Faune et flore

section à développer

Culture

section à développer

Liens et références

Liens internes

Liens externes

Nature

Culture

Jeunesse


Notes et références


  1. En 2010, d'après les estimations de l'INSEE, la Bretagne compte 27% de jeunes entre 3 et 25 ans (dans la moyenne française), soit environ 850 000 jeunes.
  2. Christophe Carichon, Scouts et guides en Bretagne, éditions Yoran Embanner, 2007, cité dans Les débuts du scoutisme en Bretagne sur le site de l'Association pour l'histoire du scoutisme laïque.
  3. Yves Combeau, Nouvelle histoire du scoutisme catholique en France, éditions Monceau, 2009.
  4. Témoignage de René Vautier dans le livre de Philippe Chapleau Des enfants dans la Résistance (1939-1945), éditions Ouest-France, 2008.
  5. Inventaire forestier national, résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 pour la région Bretagne.