Atuaqnik 5

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Atuaqnik 5
Atuaqnik 5

S.S.S. Atuaqnik 5

Caractéristiques
Gréement : Sloop
Voiles : Génois sur enrouleur et grande voile
Équipage : 6 personnes
Longueur hors-tout : 7,92m
Longueur de coque :
Maître bau :
(largeur max.)
Poids : 2 268 kg
Tirant d'eau : 1,17 m
Sans dérive :
Déplacement : 1 975 kg
Tonnage :
Tirant d'air :
(hauteur sur l'eau)
10,5 m
Surface de voilure : 40 m2
Moteur : Mercury hors-bord de 9.9hp à essence
Vitesse : 6,35 noeuds
Construction
Architecte : Johann Tanzer
Constructeur : Tanzer Industries
Année : 1975
Coque en : Fibre de verre plein

L'Atuaqnik 5 (ou S.S.S Atuaqnik 5) est un Tanzer 26 1975. Il s'agissait du navire amiral de la flotte des scouts marins de l'AABP entre 2012 et 2016 et était entretenue par le 23e groupe scout marin Saint-François (Laval, Qc) de l'Association des aventuriers de Baden-Powell. Le navire est également disponible sous certaine conditions aux membres des Scouts-marins du grand Montréal. Son port d'attache depuis 2014 est le Yacht Club Royal Saint-Laurent à Dorval, Qc. En 2016, il a été vendu bien que son nouveau propriétaire le laisse à la disposition de certaines activités scoutes. Il a été rempalcé par le s/v Leeway 1, un quillard de 10.5 mètres comme navire amiral en Juillet 2016.

Explication du nom Atuaqnik

Le nom du bateau Atuaqnik (ou Atuagnik) provient de la langue des Inuit appelé Inuktitut. Il a la double signification "Vent du nord-ouest" et "Lire/Apprendre".

Il s'écrit de la façon suivante en Inuktitut :

ᐊᑐᐊᒡᓂᒃ

Le navire était déjà nommé ainsi lorsqu'il fut commissionné comme navire d'entraînement scout. Il fut décidé de garder le nom car il cadrait bien avec le contexte du groupe :

  • Le clan de routier du groupe entretenant le navire a été nommé en l'honneur de Ronald Amundsen, premier homme à avoir découvert le passage du Nord-Ouest.
  • Un des objectifs des scouts en général est de former la jeunesse ce qui est en lien avec la deuxième signification du mot.
T-26 1975.png

Construction de l'Atuaqnik 5

Le navire est un T-26 1975. Sa coque est construite de fibre de verre plein. Le T-26 est un navire de production très commun au Québec et près de 1000 ont été construits dont son jeune frère, le S.S.S. Vent-D-1. Étant un des premiers Tanzer 26 construit, il possède une disposition intérieure particulière ainsi qu'un écoutille fabriqué en fibre de verre.

Le safran du navire a été modifié selon les spécifications établies en 1996 par David Hebden[1]. Le moteur du navire a été reconfiguré en 2010 pour libérer de l'espace intérieur en installant un hors-bord.

En octobre 2013, le navire a été mis en cale sèche pour la saison hivernale. Plusieurs pièces ont été retirées du navire pour effectuer des réparations. Celles-ci ont été faites tout le long de l'hiver et du printemps. En plus de l'entretien régulier et de la peinture, les travaux qui ont été réalisés visaient à moderniser le système électrique et à solidifier de façon préventive le tableau arrière pour mieux supporter le moteur hors-bord installé en 2010.[2]

En 2014, la totalité du système électrique a été modernisé selon les standards modernes.

Suite à l'incident du 12 juin 2014[3], certains travaux ont été réalisés sur le navire pour solidifier le joint entre la quille et la coque et réparer la base du mât [4]. Par la même occasion, certains défauts mineurs de fabrication du navires furent également corrigés pour améliorer la stabilité sous voile.

En 2015, c'est au tours du système de plomberie ainsi que de l'écoutille avant de recevoir une cure de rajeunissement. Avec l'aide d'un architecte/artisanat naval, un puit de lumière est installé sur l'écoutille normalement en fibre de verre là où se trouve la couchette de pointe du navire pour améliorer la luminosité dans cet espace normalement très sombre. Un deuxième traceur est installé pour assurer une redondance en cas de panne des instruments.

La vie à bord du navire

Même si le navire est relativement petit, il dispose d'un espace habitable lui permettant de coucher 6 adultes dans une cabine où il est possible de se tenir debout. Ayant un moteur hors bord, l'espace normalement occupée par le moteur en bord est libre et il est possible d'y loger une partie de l'équipement et des fourniture de des membres d'équipage pour une période pouvant atteindre 4 jours avant d'avoir besoin de ravitailler le navire (mis à part l'essence si le moteur est utilisé).

Cependant, la relative petite taille du navire fait en sorte qu'une bonne discipline est nécessaire pour ranger son matériel personnel, car les bagages doivent être déplacés de façon régulière dépendant du moment de la journée pour permettre d'utiliser une configuration ou une autre.

Instrumentation doublée

Alors que ce qui est enseigné aux jeunes est d'utiliser les instruments de bases comme le compas, le profondimètre, les cartes papiers ou encore la girouette. La grande majorité de ceux-ci sont doublé par de l'équipement moderne pour permettre à un chef de visualiser rapidement toute opération faite par l'équipage et d'intervenir si nécessaire pour assurer la sécurité du navire. Cela permet de donner une grande latitude à un jeune équipage disposant de quelques expérience en ayant un chef qui surveille de prêt sans que les jeunes scouts sentent une pression.

Disposition de l'équipage

L'équipage en action sur le navire

L'Atuaqnik 5 dispose de plusieurs postes d'action pour être à 100% opérationnel

  • 1x Patron d'embarcation
  • 1x Navigateur / opérateur radio
  • 1x Matelot de carré
  • 1x Matelot de service (cuistot)
  • 2x Matelots de ponts (Vigie et opération des voiles)

Navire offert aux membres de la corporation des Scouts marins du grand Montréal

Bien que ce navire n'appartienne pas directement à la corporation des Scouts-marins du grand Montréal, il est possible sous certaines conditions aux membres de la coopérative d'emprunter le navire.

Présence notoire du navire lors d'évènements

  • En 2013: Le navire était présent au RoverMoot de l'AABP. Il était amarré au quai municipal et était disponible pour des visites publics le dimanche premier septembre. Il a également été le campement du Clan 23e Amundsen pour toute la durée de l'évènement.
  • En 2014: Le navire est présent lors de la dernière course de la saison des courses amicales du lac Saint-Louis avec un équipage de 4 routiers marins et de leur entraîneur civil. Malgré des conditions peu favorables ayant menés à l'abandon de la moitié des participants, l'équipage réussi à terminer la course en gardant le navire en seul morceau.
  • En 2016: Le navire est présent au défilé de la flotte annuel du Yacht Club Royal Saint-Laurent
Une délégation accueille le comodore du Yacht Club Royal Saint-Laurent après le défilé

Liens externes


Notes et références