The ScoutWiki Network server was offline since Friday 26th April because of a boot problem in the host server. All services should be back to normal since Sunday 12:00 (UTC). We apologise for any inconvenience caused by the outage.

Association nationale d'entraide féminine

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Association nationale d'entraide féminine

Association nationale d'entraide féminine

Fondateur : Marguerite-Marie Michelin
Fondée en : 1952
Contact
Siège social :
Contact :
E-mail :

Association d'aide sociale

L`Association nationale d'entraide féminine (ANEF) est une association de prévention et de réinsertion des personnes en difficulté, créée à l'origine pour la réadaptation sociale des jeunes filles isolées. A ne pas confondre avec l’Association nationale des études féministes (ANEF), créée en 1989.


Liens avec le guidisme

L'impulsion créatrice a été donnée en 1952 par Marguerite-Marie Michelin, importante responsable Guides de France.

Dans le premier cercle fondateur de l'ANEF, on trouve des femmes ayant une longue expérience du scoutisme et de l'action sociale :

  • Brigitte Haardt, de la Fédération française des éclaireuses, secrétaire et responsable du service de placement parisien des éducateurs monté par Henri Joubrel ;
  • Françoise de Cherisey, ancienne trésorière des Guides de France ;
  • Françoise Malleron, guide de France, assistante sociale et directrice du service sociale de l’enfance à Bourges (qui prendra plus tard le nom de son mari Jacques Astruc, commissaire général des Scouts de France) ;
  • Claudie Vieu-Fauconnier, de la FFE, assistante sociale ;
  • Monique Beauté, guide de France (Monique Nery), éducatrice dans l’établissement pour filles de la prison de Fresnes, secrétaire de la revue Rééducation, responsable des équipes de prévention « d’Amitié » ;
  • Angèle Berthy , assistante sociale, guide de France.

Histoire

L’œuvre a commencé de manière bénévole et informelle peu après la Deuxième Guerre mondiale. L'association a été fondée officiellement le 4 janvier 1952 à Paris et reconnue d’utilité publique le 2 avril 1968.

En 1976, l'association modifie ses statuts pour élargir son accueil aux jeunes hommes et raccourcit son nom en Association nationale d’entraide, tout en conservant l'usage du sigle ANEF.

Vers 2006, l’association a décidé que ses sections régionales deviennent des associations soumises à la loi de 1901, plus autonomes juridiquement et financièrement. Celles-ci adhèrent désormais à la Fédération ANEF.

Rôle

A l'origine, Marguerite-Marie Michelin se penche sur les jeunes filles en difficulté, que ce soit par rapport à la justice ou à la prostitution. Elle s'appuie pour cela sur les établissements dit du Bon Pasteur, des congrégations féminines spécialisées dans la prise en charge des jeunes filles dites en danger moral, en cherchant à leur proposer une réinsertion dans un milieu ouvert.

Au fil des années et selon les lieux, l'association a développé son action dans les domaines suivants :

  • la protection de l'enfance et de la jeunesse
  • l'accompagnement social
  • le suivi éducatif et l'action éducative en milieu ouvert
  • l'hébergement (foyer éducatif) et le logement
  • le soutien à la parentalité
  • l'orientation
  • la médiation familiale
  • l'insertion des adultes etc.

Sources