The ScoutWiki Network server was upgraded on June 3rd, 2020. We're currently seeing some problems with long page loads on certain pages (for example Recent changes on large wikies). Sorry for the inconvenience!

André Chéradame

De Scoutopedia
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

André Chéradame, né à Ecouché (Orne) le 6 août 1871 et mort à Ecouché en 1948, était un écrivain et journaliste français spécialisé dans les questions géopolitiques. Il est de droite, nationaliste et catholique.

Ancien élève de l’École libre des sciences politiques, il a longtemps collaboré au Petit Journal. C'est à ce titre que, le 28 juillet 1909, il y publia un article sur le développement fulgurant du scoutisme au Royaume-Uni. Son article s’achève par la question « pourquoi n’aurions-nous pas aussi en France, nos jeunes éclaireurs ? ». On peut supposer que cet article a suscité la curiosité de nombreux éducateurs, mais également d’officiers à l’affût de méthodes de préparation militaire, qui seront les pionniers de l’importation du scoutisme en France.

Nicolas Benoît lui demande[1] de prendre la présidence du comité exécutif de la Ligue d'éducation nationale.

C’est donc tout naturellement que, dès le dépôt des statuts des Éclaireurs de France le 2 décembre 1911, il en devient le premier président[2].

En mars 1914, il donne sa démission car il estime que ces absences, dues à des voyages fréquent et d'une durée difficile à déterminer, sont incompatibles avec les devoirs et les responsabilités de président. Le Dr. Charcot est alors appelé à la présidence. Cependant, au regard de son rôle de fondateur, le comité directeur lui à décerné, à l’unanimité, le titre de Président honoraire[3].


Précédé par André Chéradame Suivi par
~
Les Eclaireurs de France 1911-1940.svg

Président des Eclaireurs de France
de 1911 à 1914.

Jean-Baptiste Charcot

Voir aussi



Notes et références


  1. Lettre du 13 août 1911 de Nicolas Benoît à André Chéradame, Kim, revue du réseau BP, nouvelle série nº33, 1er trimestre 1988.
  2. L’Éclaireur de France, n°1, 10 octobre 1913.
  3. D’après l’article Deux Présidents Éclaireurs, L’Éclaireur de France, n°6, 10 mars 1914.