Équipe Marquette

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

L'Équipe Marquette est une équipe de quatre routiers Scouts de France qui mena une expédition de 4 000 kilomètres à travers l'Amérique du nord en 1948. Une expédition suivie par de nombreux scouts en France.

Préparation

Jean Raspail fait publier dans le journal scout l'annonce suivante : "Chef scout demande compagnons pour voyage Amérique du Nord sur traces Père Marquette".

Le père Marquette (1637-1675) était un missionnaire jésuite et explorateur français, qui entrepris de parler aux Indiens au-delà Grands Lacs avec la possibilité de rejoindre le Pacifique. Il est accompagné Louis Jolliet, représentant du roi de France. Après les Grands Lacs, les deux hommes descendent le Wisconsin puis le Mississippi. Constatant leur échec à aller toujours plus à l'ouest, ils décident de revenir en arrière. Jolliet arrivera à rentrer au Québec, mais le jésuite reste parmi les indiens Illinois. Il périt sur les bords du lac Michigan, sur le chemin du retour, lorsque son canot fait naufrage.

Le père Marquette est peu connu en France mais il est très populaire aux Etats-Unis, sa tombe est un lieu de pèlerinage populaire et il a même une statue au Capitale à Washington.

L'équipe

Equipe Marquette.png

Ils sont quatre routiers et chefs parisiens à rêver l'aventure. Grâce à l'abbé Teissier, ils reçoivent deux canots fabriqués à l'ancienne par un vieux charpentier de marine québécois, et un contrat de journaliste.

  • Chef d'expédition : Jean Raspail, 24 ans, chargé de l'historiographie, du journal de bord, des articles de presse, de l'horaire ... et de la vaisselle.
  • Chef adjoint : Philippe Andrieu, 25 ans, chargé des articles de presse, de la cantine à linge et du cinéma en couleurs, et du petit déjeuner ... car il se lève toujours très tôt.
  • Troisième équipier : Jacques Boucharlat, chargé de la photographie et interprète anglais.
  • Quatrième équipier : Yves Kerbendeau, 21 ans, chargé de la finance et des arts.

L'expédition

Ils partent le 25 mai 1948 du quai du port de Trois-Rivières pour renouveler l'épopée des "engagés du grand portage" sur "les chemins d'eau du roi". Le but de l'expédition ? Rallier en canot, malgré les rapides et autres périls, la Nouvelle-Orléans.

Les débuts sont laborieux car les quatre compères savent camper mais n'ont aucune expérience de navigation. Ils ne savent pas ce que sont les rapides. Sur l'Ottawa, ils ne tardent pas à faire connaissance avec les tourbillons qu'il faut franchir sans hésiter. Par tant calme, sur les lacs, ils fabriquent une voile ... quand ils n'affrontent pas une tempête. Pour éviter un rapide trop important, ils le contournent en portant les 165 kilos de matériel divers et les deux canots sur le dos. Les charges sont tirées à la courte paille.

Le livre de Philippe Andrieu sur cette aventure

Arrivés en territoire américain, les quatre compères ont souvent droit à des accueils monumentaux, accompagnés par les sea-scouts en zodiac, arrivant dans de certaines marinas luxueuses et pavoisées aux couleurs de la France.

Jean Raspail attend 2005 pour publier un récit de son épopée

Le 4 août, ils retrouvent l'épave du Griffon, le navire de Cavelier de La Salle, vraisemblablement sabordé. Par la suite, Jean et Philippe, alignés sur les rangs d'une course nautique traditionnelle dans une réserve indienne, battent sur le fil les autochtones ! L'entraînement porte ses fruits.

Après deux cents jours, le 10 décembre 1949, 4 565 kilomètres sur les fleuves et lac du Canada et des États-unis - le Saint-Laurent, l'Outaouais, la rivière des Français, le lac Huron, le lac Michigan, la Fox River, le Wisconsin, le Mississippi - des millions de coups d'aviron, l'équipe Marquette s'amarrait au wharf, accueillie par les officiels et une foule d'américains qui saluaient l'équipage des quatre "crazy Frenchmen".

Exploration de grande dimension, l'aventure fit rêver quelques générations scoutes de 1949 à la fin des années 70.

Sources

Lien

http://jeanraspail.free.fr/canot.htm

  • N° 3 de la revue Kim de mars 1981.