Uniforme (EEDF)

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
L'uniforme scout
Éléments d’uniforme :
FoulardBague

Couvre-chefInsignes
Ceinturon
CordelièreSifflet
Badge de boisÉtoile d'ancienneté
Bande de groupe

Dans les mouvements :

L'élément de tenue officielle chez les EEDF est le foulard aux couleurs du groupe. Lors d'activités "publiques" (telles que explos, rassemblements...), il est recommandé de porter un haut aux couleurs de l'association, c'est-à-dire avec le logo et l'indication "Éclaireuses Éclaireurs de France". A l'occasion du centenaire de deux associations laïques fondatrices des EEDF, les hauts vendus à la boutique sont souvent de couleur bordeaux mais pas uniquement.

La tenue des louveteaux dans Traces d'étoiles (édition 2009)


Dans les années 2010

Le port du foulard est redevenu la norme. Certains groupes ont adopté en plus un haut personnalisé que peuvent porter ceux qui le souhaitent. D'autres ont conservé ou réintroduit la logique d’uniformité à travers la chemise orange[1] (groupes de Bois-Colombes ou de Boulogne-Billancourt), une vareuse bleu marine (groupe de Lambersart) ou encore un polo beige (groupe de Troyes).

A l'occasion du centenaire de l'association, la boutique interne propose désormais une chemise déclinant la couleur retenue (bordeaux) pour les outils de communication, y compris tout type de vêtements (polo, tee-shirts, sweats...). Il ne s'agit cependant pas d'une proposition de tenue. Le Comité Directeur (organe d'administration) a en effet confirmé le fait qu'il n'y aurait pas de proposition officielle en ce sens et que la position de liberté donnée aux groupes était maintenue. Cependant, certains groupes qui ne portaient plus de chemises depuis de nombreuses années (années 1960 ou 1970, généralement) ont indiqué que de nombreux adhérents avaient manifesté leur envie de la porter.

Dans leur activité de représentation auprès des instances du scoutisme mondial (jamborees, assemblées générales de l'OMMS), les délégués EEDF portent un polo bleu marine, leurs insignes de mouvement ainsi que les insignes internationaux de qualification (bûchettes ou tisons). Ils ont le foulard bleu-blanc-rouge ou, le cas échéant, le foulard de Cappy.

Évolutions de la tenue à travers les époques

Années 1960

A leur création en 1964 par fusion des EDF, des Éclaireurs Français et de la section neutre de la Fédération Française des Éclaireuses, les EEDF ont opté pour la tenue[2] de la photo suivante (chemise grise acier). Elle se veut neutre et moderne. Des images de groupes d'époque[3] semblent indiquer cependant que plusieurs groupes avaient d'ores et déjà abandonné l'affichage des insignes, contrairement aux propositions pédagogiques officielles.

La tenue EEDF des années 1960 (image extraite d'un catalogue) de la Hutte


Années 1970

Au début des années 1970, une réunion est organisée entre les associations du Scoutisme Français au siège de la Hutte. A cette occasion, les EEDF "héritent" de la couleur orange.

De nombreux adhérents de l'association participent activement aux grandes remises en question de l'époque. Le symbolisme est rejeté, ainsi que toute forme d’embrigadement, le premier élément étant, pour ces adhérents, rattaché au deuxième. Parallèlement, la volonté est forte de "prendre le risque" d'expérimenter, de créer de quelque chose de nouveau[4]. Dans ce contexte, rares sont les groupes à porter la chemise orange et même le foulard[5].

Années 1980

Dans les années 1980, prenant acte des pratiques des groupes locaux, l'uniforme scout n'est plus obligatoire chez les EEDF. Il a été remplacé par une tenue plus classique, mais non obligatoire : un jean, un tee-shirt de l'association et/ou le foulard scout qui est, comme dans de nombreuses associations, un signe distinctif entre les différents groupes.

« 
La tenue dans Mon Carnet D'Aventure (édition 1986)
La tenue :
Cela peut-être un tee-shirt, ou sweat-shirt de groupe, marqué du "logo" E.E.D.F.
On peut porter aussi un foulard. »
La tenue, L'équipe nationale louveteaux, in Mon Carnet d'Aventure (version 1986, page 84 pour l'édition louveteau, les parties en gras sont d'origine)


La visibilité des groupes EEDF est alors compliquée par la diversité des pratiques :

  • Certains ont gardé l'ancienne tenue avec le foulard, y compris parfois la pratique d'affichage des badges, logos et autre qui était déjà, semble-t-il, abandonnée depuis les années 1960.
  • Certains ont continué à porter le foulard uniquement
  • D'autres ont abandonné le foulard et se sont créé un tee-shirt ou sweat-shirt aux couleurs du groupe
  • Enfin, d'autres n'ont fait aucune proposition et ont préféré laisser les enfants et jeunes libres de s'habiller comme ils le souhaitaient, y compris se confectionner un foulard aux couleurs du groupe et le porter au poignet, sur la cuisse[6]...

Années 1990

Dans les années 1990, la pratique du port du foulard se répand de nouveau, en même temps que sa présence redevient quasi-systématique sur les photos et illustrations des documents de communication tant internes qu'externes. Le Traces d'étoiles (version 1993) propose une page pour noter les traditions de son groupe et ouvre de nouveau la porte à une tenue plus classique lorsqu'il s'agit d'un choix du groupe :

« un signe pour se reconnaître, une tenue, des cérémonies, des fêtes où tout le monde se retrouve... »

L'équipe nationale louveteaux, in Traces_d'étoiles (version 1993)


Comme la plupart des associations, qu'elles soient sportives, humanitaires ou encore culturelles, de nombreux groupes locaux décident de créer un tee-shirt et/ou une casquette personnalisés aux couleurs du groupe. Les groupes utilisaient généralement au niveau de la "poche gauche" (au cœur) le logo d'époque, accompagné parfois du nom du groupe et une personnalisation au verso. La couleur du tee-shirt était souvent liée à celles du groupe.

Verso du tee-shirt du groupe Jean-Bart de Villeurbanne dans les années 1990
Recto du tee-shirt du Groupe EEDF Nicolas-Benoît de Francheville dans les années 1990
Verso du tee-shirt du Groupe EEDF Nicolas-Benoît de Francheville dans les années 1990


Éclaireuses et Éclaireurs de France Cet article fait partie de la série
Éclaireuses et Éclaireurs de France
Éclaireuses et Éclaireurs de France
Président : Mickaël Lissarre
Délégué général : Vincent Cocquebert
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : LutinsLouveteauxéclaireursAînésExtension
Organes : {{{organes}}}
Évènements : Cap éclésDéfi Aînés
Centres : BécoursCappy
Publications : L'ÉquipéeRoutes Nouvelles
Histoire : Éclaireurs de FranceFédération française des éclaireusesÉclaireurs FrançaisNicolas BenoitGeorges Bertier
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsDélégués générauxAutres personnalités...
Projet éducatifChemisePortail de progression

Notes et références

  1. Couleur des dernières chemises proposées officiellement par l'échelon national des EEDF et couleur actuelle également des groupes de la FEE issus des EEDF
  2. Les EEDF utilisent le terme "tenue" (voir Notre style, document officiel de mai-juin 1968 récapitulant le cadre symbolique dee l'association hors imaginaires)
  3. Voir les images du [[[Groupe EEDF d'Auxerre|groupe d'Auxerre]] affichées dans l'entrée du chalet EEDF de Valloire en décembre 2010.
  4. Discours d'une responsable de l'époque à l'occasion de la célébration lyonnaise du centenaire des (E)EDF
  5. Voir également ce lien
  6. Dans certains groupes et certaines régions, cette pratique a perduré de nombreuses années. Même à l'occasion de rassemblements régionaux, il n'y avait alors ni haut aux couleurs de l'association, ni foulard. Une vidéo d'un rassemblement régional lyonnais de la branche éclaireurs de 1994 montre une centaine de jeunes et une dizaine de responsables sans aucun foulard.