Note: Service administration has made major changes to the server software of all ScoutWikis to relieve the performance problems that the wikis have been under. If you notice odd behaviour or problems, please don't hesitate to contact admins via email at support@scoutwiki.org. Thanks!

Tique

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Tiques)
Aller à : navigation, rechercher
Tique mâle

La tique est un acarien ectoparasite que l'on retrouve dans les forêts tempérées d'Europe et d'Amérique du Nord. Les tiques passent une partie de leur cycle sur la peau de mammifères, d'oiseaux ou de reptiles pour se nourrir de leur sang. C'est un danger potentiel pour l'homme si celui-ci n'y prête pas attention. C'est pourquoi il est nécessaire de vérifier systématiquement lors des retours d'activité si personne n'en a attrapé une. Il faut y faire particulièrement attention lorsque les activités ont eu lieu dans les environnements de prédilection des tiques : herbes hautes et fougères principalement, ainsi que les sous-bois peu fréquentés en général.

En France, la tique est particulièrement répandue et dangereuse dans les régions du centre et de l'est du pays.


Retirer une tique

Tire-tique

Avertissement Attention !
Il faut retirer une tique le plus tôt possible pour diminuer le risque de contamination de la maladie de Lyme. Contrairement à certaines idées reçues, il ne faut surtout pas appliquer d’éther, d’alcool ou de n'importe quel autre produit sur une tique avant de la retirer. En effet, la tique se sentant agressée, vomit dans le corps, ce qui augmente très fortement le risque de contamination par la maladie de Lyme.
Ces informations sont données à titre documentaire. Scoutopedia ne saurait être tenu responsable d'incidents survenus au cours de l'utilisation de ces techniques.
tire-tique

Pour retirer une tique, il faut se servir d'un tire-tique (vendu en pharmacie, souvent au rayon … vétérinaire), un petit pied-de-biche conçu spécialement pour retirer les tiques en entier, sans les faire vomir.

La marche à suivre est la suivante :

  1. Placer le tire-tique autour de la tique.
  2. «Dévisser» la tique, en tournant le tire-tique (on peut éventuellement soulever très légèrement l'outil). Le sens n'a pas d'importance.
  3. Détruire la tique, idéalement en la brûlant, sinon en l'écrasant entre deux surfaces dures.
  4. Désinfecter la zone de la morsure à l'antiseptique.
  5. Désinfecter le tire-tique avant de passer à la suivante …

Il est fortement conseillé, voire indispensable, d'avoir un tire-tique dans la trousse de secours afin de pouvoir retirer proprement les tiques lors des retours au camp.

Dans le cas de tiques placées à des endroits particulièrement risqués, où la peau est fine, ou dans des muqueuses (orifices naturels, organes génitaux …), il est nécessaire de les faire retirer par un médecin. De même, toute tique non enlevée dans les 48 heures doit être enlevée par un médecin.

Autres méthodes déconseillées

Tique sur la peau d'un jeune scout

Il existe d'autres types d'outils plus ou moins destinés à l'extraction des tiques, comme des pinces à tiques ou des stylos à tiques. Il ne faut pas les utiliser, en raison du risque d'écrasement de la tique qu'ils présentent (la surface de contact avec l'animal est plus importante qu'avec un tire-tique). La tique écrasée vomira, augmentant très fortement le risque de contamination par la maladie de Lyme.

Dans d'autres cas, on pourra très éventuellement, si aucun autre moyen de retrait n'est disponible, utiliser une fine pince à épiler, ou les doigts d'une personne expérimentée s'il s'agit de très grosses tiques. Ces moyens sont cependant à éviter le plus possible, en raison non seulement du risque de vomissement de la tique, et donc d'infection à la maladie de Lyme, mais également du risque de laisser une partie du corps de la tique (généralement la tête), ce qui augmenterait également dans de très fortes proportions le risque d'infection à la maladie de Lyme. Il vaut mieux attendre quelques heures de pouvoir disposer d'un tire-tique que de risquer d'écraser la tique, ou de ne la retirer que partiellement, deux cas augmentant très fortement le risque de contamination par la maladie de Lyme.

Evolution de la morsure & maladie de Lyme

La tique est un vecteur de la maladie de Lyme, ou borréliose, qui peut être dangereuse pour l'homme si elle n'est pas stoppée directement. C'est pourquoi il est important de veiller à l'évolution de la morsure. Pour ce faire, il peut être judicieux de marquer les morsures de tiques d'un cercle au stylo sur la peau.

  • Si la zone de la morsure demeure rouge quelques jours après la suppression de la tique, ou qu'une partie de la tique est restée dans la peau, il est impératif de se rendre chez un médecin car à ce niveau cela dépasse les "capacités" d'un scout. Celui-ci peut alors soigner proprement la morsure et si besoin est, prescrire des antibiotiques.
  • Il se peut également qu'au bout de deux à trois semaines, apparaisse une rougeur en forme de cercle de 5 à 10 cm autour de la morsure. Dans ce cas, il est indispensable de présenter l'infection chez un médecin le plus rapidement possible.

Si on ne prête pas attention à l'évolution de la morsure, la maladie de Lyme peut alors se déclarer et peut conduire jusqu'à la paralysie si elle n'est pas soignée. Dans ce cas, le patient ne se souvient généralement plus que c'est la morsure d'une tique qui, quelques mois auparavant, est à l'origine de la maladie.

Si toutes les tiques ne sont pas porteuses du germe (environ 30% en France), il convient néanmoins d'être très attentif à ce problème, et dans tous les cas d'éviter de faire vomir la tique lors de son extraction.

Annexes

Voir aussi

Liens externes



Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Tique



Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Borréliose



Cet article peut aider à préparer certains badges.