The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Scoutisme unitaire (France)

De Scoutopedia
(Redirigé depuis Scoutisme unitaire)
Aller à : navigation, rechercher

En France, le terme de Scoutisme unitaire désignent généralement les mouvements qui ont 3 tranches d'âge :

  • La Branche jaune pour les 8 à 12 ans,
  • La Branche verte pour les 12 à 16-17 ans,
  • La Branche rouge pour les 16-17 à 25 ans.

A la suite de l'évolution de différents mouvements scouts et notamment la séparation de la branche éclaireur chez les scouts de France intervenue en 1964, de nouveaux mouvements scouts sont nés pour garder la spécificité unitaire : SUF, AGSE, ENF et plus récemment la FEE. Ainsi ces mouvements sont parfois qualifiés de classique ou traditionnel pour cette raison.

Le terme n'est donc pas neutre et peut s'avérer parfois clivant en désignant par amalgame les 4 mouvements de scoutisme agréés par l'état non membres du scoutisme français. On peut noter que c'est occulter le fait que le scoutisme unitaire est pratiqué par des mouvements comme les EEUdF et les EEdF si on ne s'en tient qu'aux tranches d'âge et que dans d'autres pays de grands mouvements membres de l'OMMS et de l'AMGE comme l'AGESCI en Italie pratiquent un scoutisme très proche des mouvements cités plus haut.

Le scoutisme unitaire se veut aussi très proche du scoutisme de Baden-Powell. Cette affirmation est à nuancer aussi car dés son apparition en France, le scoutisme a subi de nombreuses adaptations. Car si BP conçoit effectivement le scoutisme en trois branches d'âge, le scoutisme dont les SUF, les GSE, la FEE et les ENF sont les plus proches héritiers, a été codifié durant la "période fédérale" du Scoutisme français et à cette époque les différences avec le scoutisme britannique de BP sont déjà importantes : importance du système des classes par rapport au système des brevets (plus important en Grande-Bretagne), pour le scoutisme catholique, importance de la spiritualité de la route ...

L'une des meilleures définitions de ce type de scoutisme est l'ouvrage Bases fondamentales du scoutisme de Delsuc, Montjamont, Dhavernas, Menu.

En conséquence de ce qui est dit ci-dessus, on présentera dans cet article les principaux points communs entre les SUF, les GSE, la FEE et les ENF qui se reconnaissent le plus facilement en France dans l'appellation Scoutisme unitaire.

D'autres petits mouvements français peuvent se reconnaître dans cette description : Scouts de Doran, ...

La méthode unitaire

L'articulation des tranches d'âge, correspond à trois étapes naturelles de l'évolution de l'enfant aussi bien sur le plan physiologique que sur le plan psychologique. D'une branche à l'autre, il y a continuité du scoutisme dans ses buts, chaque branche n'étant qu'une adaptation des activités scoutes à l'étape considérée, enfance, adolescence, entrée dans la vie d'homme.

La branche jaune

La branche jaune a pour rôle de préparer aux 2 autres mais c'est un système complet en lui-même parfaitement adapté à l'enfance.

Pendant cette période, les enfants ont des caractéristiques communes très nettes : le jeu qui est pour eux la véritable affaire de la vie, l'imagination souvent débordante, une faculté de sympathie ou d'antipathie très vive et enfin un dynamisme qui se traduit par un besoin de changer souvent d'occupation.

La branche jaune se place simplement au point de vue des enfants et partant de là, prospose des pédagogies appropriées.

La branche jaune principale du scoutisme dit unitaire est le Louvetisme. En effet, les louveteaux sont développés dès les débuts du scoutisme principalement par Vera Barclay. Bien que prévue à l'origine exclusivement pour les garçons, cette pédagogie est aujourd'hui utilisée pour les 2 sexes chez les GSE et les ENF : le terme "louvette" est alors utilisé pour les filles. Les programmes de branches utilisés dans ces associations sont les héritiers des programmes utilisés au sein du scoutisme français dans les années 1950, on peut en voir une description avec les programme des louveteaux des Scouts de France avant 1973.

Les scouts unitaires de France cultivent une exception avec le programme des jeannettes. Ils ont fait le choix d'utiliser la pédagogie développée par Marie Diemer au sein des "Guides de France" et adaptée exclusivement aux petites filles catholiques.

La branche verte

La branche verte est la branche maitresse du scoutisme unitaire qui regroupe des "éclaireurs" (ou "scouts") s'il s'agit de garçons et des "éclaireuses" (ou "guides") s'il s'agit de filles. Il n'y a que très peu de différences pédagogiques entre les "éclaireurs" et les "éclaireuses".

L'objet essentiel de la branche verte est la formation de l'adolescent(e), pris(e) au sortir de l'enfance (branche jaune) et conduit à l'entrée de sa vie d'homme ou de femme.

La branche verte se met à la portée du garçon ou de la fille et propose une structure (le système des patrouilles), des buts (la Promesse et la progression personnelle) et des activités (le campisme et le jeu) qui vont lui permettre de s'affirmer, de gouter à l'aventure, de jouer et d'agir afin de vivre d'avance son avenir d'homme ou de femme.

La patrouille

Les jeunes garçons de la branche verte sont réunis en patrouilles qui constituent une troupe, les jeunes filles de cette branche sont réunis en patrouilles (AGSE, ENF) ou équipes (SUF) qui constituent une compagnie. Les patrouilles/équipes sont constituées de façon à ce que des jeunes de 12 à 17 ans se côtoient dans chacune d'elle. Le responsable d'une troupe est le Chef de Troupe ou Scoutmestre, la responsable de compagnie est la Cheftaine de compagnie (CC ou CCie).

Parmi les jeunes de la patrouille, l'un/l'une des plus âgé(e)s et/ou des plus expérimenté(e)s est désigné(e) chef/cheftaine de patrouille/d'équipe (CP ou CE) par la cour d'honneur de l'unité. Il/Elle est responsable de l'organisation de sa patrouille/équipe, de la progression personnelle des membres de son unité. Il/Elle choisit un(e) second(e) parmi les membres de sa patrouille pour l'aider dans l'organisation. Ils/Elles font partie de la haute-patrouille et de la cour d'honneur. Le rôle de CP/CE est couramment indiqué sur les uniformes par deux bandes blanches (bandes vertes dans certaines compagnies ENF) encadrant l'insigne de promesse sur la poche gauche de la chemise (une bande sous l'insigne pour le second).

Pour organiser la patrouille, selon ses besoins propres (tous les postes couverts) et les aspirations des patrouillards (compléter leur progression personnelle), les rôles (ou postes d'actions) sont distribués.

Pour fixer ses projets, en dresser en bilan et gérer couramment la patrouille, le CP peut réunir le conseil de patrouille. Les activités d'année de la patrouille se concentrent sur des sorties d'une journée ou sur des week end campés réguliers.

Les patrouilles se retrouvent lors de quelques camps comme le camp de Pâques et surtout le camp d'été. Des concours inter-patrouilles sont des rendez-vous incontournables de ces camps comme le concours d'installations, concours cuisine, les olympiades, l'explo de patrouille ou le grand jeu.

La progression personnelle

L'âge moyen de la branche verte se situe vers 14 ans. La progression de cette branche doit permettre à l'adolescent(e) de sortir de cette crise grandi(e) et fortifié(e) physiquement, mentalement et spirituellement. La progression est réalisée non dans un esprit scolaire, mais comme un moyen d'atteindre, à travers l'acquisition de valeurs concrètes, et compte tenu de la nature du garçon ou de la fille et de ses gouts, les buts du scoutisme.

Les épreuves de classe jalonnent la progression de l'éclaireur ou de la guide depuis son entrée à la troupe ou à la compagnie, jusqu'à la montée au clan ou au feu (branche ainée). Leur contenu peut varier sensiblement selon les mouvements mais, dans l'ensemble, voici comment elles peuvent être présentées :

La progression personnelle s'articule autour de deux systèmes de compétences :

  • le système des badges : le badge recouvre un domaine spécialisé, l'objectif est de devenir un expert dans ce domaine, pour cela, il doit acquérir un certain nombre de compétences. Ces compétences sont évaluées par le CP et la maîtrise à l'aide d'épreuves.
  • Le système des classes : ce système comprend trois étapes (aspirant, seconde classe, première classe) où le jeune doit acquérir un certain nombre de compétences dans différents domaines. C'est le système de progression général. En progressant suivant ces étapes, le jeune est amené à prendre de plus en plus de responsabilités.

Les rôles de CP ou second font partie, en dernière étape, de la progression personnelle.

La branche rouge

La Branche rouge n'a qu'un seul but : aider la jeune fille ou le jeune homme à devenir ,un adulte capable de "mener lui-même sa barque" (B-P), conscient de ses devoirs, voué à servir.

Les jeunes hommes de la branche rouge sont appelé "routiers", ils forment un clan.

Les jeunes filles de la branche rouge sont appelées "guides aînées" ou "éclaireuses aînées", elles forment un feu ou un clan selon les associations.

S'adaptant à l'âge adulte, la branche rouge propose aux jeunes hommes et femmes de prendre conscience de leurs responsabilités, à les assumer dans un esprit de service et à transposer principes et Loi Scoute en règle de vie.

Le clan ou le feu ne sont pas strictement réservés aux éclaireurs ou guides, des jeunes gens de l'extérieur sont les bien venus et apportent une expérience différente intéressante. On peut noter que ces jeunes gens de l'extérieur sont amenés si ils veulent continuer à progresser grâce à la branche rouge du scoutisme à devenir scout ou guide en prononçant la Promesse de la branche verte.

La branche garde de nombreuses spécificités de la branche verte : le campisme est toujours important et souvent lié à de la marche, le système des patrouilles est présent quand les effectifs du clan ou du feu le permettent (répartition en équipes), enfin un routier ou une guide aînée reste jeune de cœur donc le jeu peut encore trouver sa place.

La progression personnelle suivie par les garçons et les filles de la branche rouge est quelque peu différente.



Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Route




Searchtool.svg Voir l’article détaillé : Guides aînées



Différents mouvements de scoutisme unitaire

Les mouvements cités ci-dessous sont ceux qui se reconnaissent le plus dans la définition données ici.

Depuis 2009, les scouts et guides de France renouent avec cette méthode via la "Proposition Patrouille".

D'autres mouvements se rapprochent de cette définition mais ont développé des évolutions propres.

Liens

Le scoutisme unitaire décrit ici a été codifié durant la période fédérale de 1947 aux années 1960, on peut consulter les articles :

Les autres branches historiques du scoutisme :