A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Scoutisme fondamental

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Le Salut Scout

Il est délicat de proposer une liste de « fondamentaux » du scoutisme, car ils se déclinent en de nombreux et différents programmes, chacun d’eux ayant ses spécificités. De plus les différents mouvements mondiaux ont des approches différenciées.

Néanmoins, tous sont d'accord pour englober dans le terme scoutisme les activités pratiquées dans la nature sur une période pluriannuelle et en groupes organisés par les garçons et les filles, enfants, adolescents ou jeunes adultes, visant au développement du caractère, de l'autonomie, de la débrouillardise dans le but de former des adultes équilibrés et des citoyens actifs et responsables.

Les tranches d'âge peuvent varier suivant les époques ou les modes de fonctionnement, mais les termes traditionnels d'éclaireurs, guides, louveteaux, promesse, patrouille, etc. sont compris de tous et utilisés très largement même si certains mouvements ont adopté des dénominations particulières.

Bref, le scoutisme est pratiqué par tous même si certains thèmes, pratiques,activités ou organisations sont ressentis de façons différentes.

Les définitions et buts du scoutisme

Voir l'article : Les définitions du scoutisme

Donner une définition du scoutisme n'est pas simple! Baden Powell, lui-même avait préféré le définir par son contraire. Depuis, différentes définitions ont été proposées et les buts initiaux ont été enrichis, l'ensemble de ces approches permet une définition fine de la vaste entreprise d'éducation qu'est le scoutisme.

Les outils et méthodes du scoutisme

Pour atteindre les objectifs des définitions, tous les mouvements de scoutisme utilisent un certain nombre d’outils et méthodes, mais parfois de manières différentes :

Les tranches d'âges

Voir l'article : Tranches d’âge des différents mouvements

Pour vivre le scoutisme, les scouts sont répartis par tranches d'âge. En effet, l'enfant de 8 ans n'aura pas les mêmes attentes que l'enfant de 13 ans. On peut noter que ce système de répartition par tranches n'est pas une spécificité scoute et qu'elle est utilisée par toutes les méthodes éducatives.

Pour des choix pédagogiques, les mouvements n'ont pas tous choisi les mêmes répartitions :

Le système des patrouilles

Voir l'article : Le système des Patrouilles

Au sein chaque tranche d'âge (une tranche formant ce que l'on appelle l' unité), les scouts sont répartis en petits groupes plus ou moins autonomes de 6 à 8 jeunes. Cette organisation permet d’organiser efficacement la vie de l’unité et de développer la prise de responsabilité des jeunes au sein de ce groupe que l'on appelle de façon générique : la patrouille.

La loi scoute

Voir l'article : La Loi Scoute

La Loi scoute constitue la règle de vie que le jeune doit s’efforcer de vivre à l’intérieur et en dehors du scoutisme. Elle est toujours formulée sous forme positive et non comme une suite d’interdictions.

La Promesse

Voir l'article:La Promesse

Chaque jeune doit adhérer volontairement à la loi de son mouvement de scoutisme et s’engager à faire de son mieux pour progresser : c'est ce qu'on appelle prononcer sa Promesse ou son Engagement, moment souvent solennel pris durant une cérémonie, il a pour but d’impliquer profondément le jeune par une adhésion pleine et volontaire dans la vie de l’unité.

La progression personnelle

Voir l'article :La progression personnelle du scout

À travers un certain nombre de brevets, classes, badges, labels… obtenus après un temps d’apprentissage, chaque jeune doit acquérir des compétences. Le parcours est personnalisable selon les envies et les goûts de chacun. Cette progression personnelle implique la permanence, le scout reste normalement plusieurs années dans son unité, contrairement à un banal CVL, camp ou colonie de vacances.

La vie de plein air

Baden-Powell a toujours considéré que la vie citadine n’était pas pleinement satisfaisante pour le développement de l’homme. La randonnée pédestre et le hike, le campisme, mais aussi l'observation de la faune et de la flore permettent de retrouver contact avec la nature et d'y vivre quelques jours ou quelques semaines.

Le bénévolat

En France, les responsables à l'échelon local (unités), groupe ou intermédiaire (le nom varie suivant les mouvements) sont systématiquement bénévoles. À l'échelon national, les dirigeants à temps plein et les techniciens sont évidemment salariés.

Par le rôle essentiel qu'y joue le bénévolat de jeunes adultes et la forte implication qu'il entraîne, le scoutisme se distingue nettement de l'animation ou du sport même amateur.

À cette conception s'oppose la pratique des États Unis où les chefs locaux ou animateurs locaux sont souvent salariés.

L'imaginaire

Voir les articles : indianisme, Raider, Chevalier de France

Dès l'origine du scoutisme, l'existence d'un imaginaire, facilitant la progression individuelle ainsi que l'intégration du jeune dans le groupe tout en fédérant celui-ci, a été reconnu comme essentielle. Bien entendu le contenu de cette histoire, son support varie avec les époques et les mouvements.

L'attitude pédagogique du scoutisme

D'une manière générale, la pédagogie du scoutisme suppose une Relation éducative spécifique, c'est-à-dire une attitude fraternelle des responsables qui est caractéristique du scoutisme. Autre aspect de sa pédagogie, dès l'origine le scoutisme a banni le drill de son programme éducatif et de sa méthode pour favoriser une participation active du jeune à son propre développement.