Scout ou Pionniers ? ou les raisons d'un choix

De Scoutopedia
Aller à : Navigation, rechercher
Scouts ou Pionniers, les raisons d'un choix
Scout ou pionniers.png
Histoire du scoutisme.png
Livre d'histoire du scoutisme
Auteur Claude Courtois
Éditeur Le nœud de Carrick
Date de parution 1966
Nombre de pages 64

Brochure publiée en mars 1966, par Marie-Claire Gousseau sous le pseudonyme de Claude Courtois. Ce fut l'argumentaire principal des opposants à la séparation de la branche éclaireurs chez les scouts de France.

L'année suivante, sous le même pseudonyme, elle publiera une deuxième brochure : "Coéducation et mixité".


Table logique

(p.6 à 8)

Avant-Propos Pour un choix lucide et circonstancié.....p.9


Chapitre Premier : LA MÉTHODE SCOUTE

  • Ses buts : le formation du caractère, développement physique, préparation à la carrière future, sens du service, recherche de Dieu.....p.11
  • Ses moyens : Éducation par l'honneur et la confiance. Système des patrouilles. techniques scoutes. Vie dans la nature. Jeu.....p.11

- Le catholicisme donne sa pleine signification au scoutisme, méthode naturelle.....p.13
- Le scoutisme livré à la dialectique entre "nature" et l’Évangile.....p.14


Chapitre II : LA MÉTHODE PIONNIERS-RANGERS
Issue d'une contradiction fondamentale, elle repose sur une série de contradictions auxquelles répondent autant de "propositions P.R.".....p.16

  • 1re contradiction : les pré-adolescents contre les adolescents.....p.16

- l'éclatement de la branche éclaireur.....p.17

  • 2e contradiction : l'autorité contre la responsabilité.....p.17

- la transformation de la patrouille hiérarchisée en équipe de "copains".....p.18

  • 3e contradiction : l'autorité contre la technique ou le chef contre le spécialiste.....p.19

- les chefs deviennent des "animateurs".....p.19

  • 4e contradiction : le jeune contre sa famille.....p.20

- l'extra-job.....p.20

  • 5e contradiction : le gratuit contre l'utile.....p.21

- la création manuelle dans les ateliers, chantiers, entreprises.....p.21

  • 6e contradiction : l'homme contre la nature.....p.22

- le chantier de plein air.....p.23

  • 7e contradiction : le groupe contre la société.....p.24

- le nouvel uniforme, la base "ouverte", le panneau-actualité.....p.24

  • 8e contradiction : le groupe contre l'individu.....p.25

- l'éducation à la "démocratie", Conseil de la Loi, etc......p.25 - les nouvelles orientations de l’éducation de la Foi ("partage" de l’Évangile).....p.27 - la nouvelle rédaction de la loi Scoute.....p.28

  • Les principes Rangers.....p.33
  • Chez les Guides de France.....p.33
  • Le choix, Scout ou Pionniers, ne se situe pas au niveau pédagogique[1].....p.34


Chapitre III : HISTOIRE D'UNE ÉVOLUTION
les nouvelles structures des Scouts de France répondent à une nouvelle finalité qui s'est progressivement élaborée.....p.35

  • de La Vie nouvelle, mouvement adulte d'origine scoute.....p.35
  • à ... la Route, devenue de mouvement éducatif, "mouvement de jeunesse".....p.36
  • ... et à la branche éclaireur : les Pionniers vont donner un type d'homme parfaitement cohérent avec celui dans lequel s'est moulé la nouvelle Route.....p.41
  • vingt ans de travail : le temps de former une génération.....p.42


Chapitre IV : ANALYSE DE CETTE ÉVOLUTION
D'où vient-elle ? Où va-t-elle ?.....p.44

  • Les supports philosophiques de La Vie nouvelle : le personnalisme communautaire d'Emmanuel Mounier.....p.44
  • Les origines psychologiques de La Vie nouvelle : l'école des cadres d'Uriage et la naissance des organismes de "culture populaire".....p.45
  • Les engagements outre-mer de La Vie nouvelle : de la guerre d'Indochine au drame algérien.....p.46
  • Vers une jeunesse d’État, encadrée par des animateurs Scouts de France et... C.R.S. ?.....p.48
  • Vers une nouvelle forme de mouvement de jeunesse : le mouvement de jeunesse "confessionnel" au service de l’État "neutre".....p.50
  • Ce que doit être le véritable mouvement éducatif.....p.52


Chapitre V : QUE FAIRE ?
- Ne nous laissons pas dialectiser !.....p.56

  • Il faut guérir... par l'usage des méthodes adaptées :
- susciter des rapports humains....p.59
- multiplier les opérations aux objectifs limités et précis....p.59
- créer ainsi les supports modestes mais solides du succès recherché.....p.59
  • Il faut vaincre... tel David contre Goliath.....p.60


ANNEXES

  • Le scoutisme en France en 1966.....p.63
  • Hiérarchie des Scouts de France.....p.64


Commentaires

Uniquement centrée sur la branche éclaireur, cette brochure destinée au grand public a fait date dans l'histoire de l'opposition entre scoutisme classique et réformé. Elle rassemble un argumentaire accessible aux chefs et parents clairement opposé à la réforme Pionniers-Rangers en cours, allant bien au delà du changement de couleur de chemises.

Historiquement, elle a peut-être trop focalisée sur le glissement politique et l'influence des anciens de Vie nouvelle. De plus, la différence entre mouvement de jeunes et mouvement de jeunesse paraît moins évidente de nos jours. Mais son analyse des relations entre le scoutisme et l'évolution culturelle du monde moderne reste pertinente.

Son auteur (sous pseudonyme) Marie-Claire Gousseau faisait partie le l'équipe de Centre de formation à l'action civique et culturelle selon le droit naturel et chrétien (rue des Renaudes), dont on retrouve clairement le style argumentaire. La FSE naissante diffusera volontiers cette brochure dans ses réseaux.

voir aussi



Notes et références

  1. Que conclure de cette analyse de la méthode P.R. ? Celle-ci prétend redonner au scoutisme une nouvelle jeunesse, car elle s'ajuste bien au monde socialisé (…) un pan très notable de tout un courant de pensée contemporaine. Le choix, Scout ou Pionniers, ne se situe donc pas au niveau pédagogique. Scoutisme et P.R. Reposent d'une part, et orientent, d'autre part, sur et vers deux formes de société diamétralement opposées et là s'exerce notre choix. »