The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Sainte Geneviève

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Sainte Geneviève (née à Nanterre en 423 - morte à Paris en 502 ou 512, selon les sources) aurait sauvé, selon la tradition, les habitants de Paris en les convaincant de ne pas abandonner leur cité aux Huns, en 451. Elle est fêtée le 3 janvier et a été choisie comme patronne des guides aînées et éclaireuses aînées. Elle est aussi la patronne de la gendarmerie française.

Statue de sainte Geneviève sur la façade de l'église Saint-Étienne-du-Mont

Vie de Sainte Geneviève

Geneviève, fille unique de Severus, se voue très jeune à Dieu et mène une vie ascétique.

Lorsque les Huns d'Attila assiègent Paris en 451, Geneviève n’a que 28 ans. Selon la tradition, elle convainc par sa force de caractère les Parisiens de ne pas quitter leur cité. Elle les encourage à résister à l’invasion par les paroles célèbres : « Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. » De fait, Attila épargnera Paris.

En 465, elle s'oppose à Childéric Ier, qui met le siège de Paris, et parvient à ravitailler plusieurs fois la ville, en forçant le blocus. Elle fait bâtir une église sur l'emplacement du tombeau de saint Denis, premier évêque de Lutèce et une autre sur le mons Lucotitius (qui porte aujourd'hui le nom de montagne Sainte-Geneviève) où elle aurait été enterrée aux côtés de Clovis et de la reine Clotilde, ses plus célèbres disciples.



Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Sainte Geneviève


Culte et représentation

Geneviève est canonisée peu après sa mort et devient la sainte patronne de Paris. Plus récemment, elle est aussi devenue la patronne du diocèse de Nanterre, où elle est née, et de la Gendarmerie (en 1962).

Jusqu'au XVIe siècle, Geneviève est représentée vêtue d'une robe de jeune fille noble, tenant à la main un cierge qu'un démon essaye d'éteindre (en souvenir de la construction de la première basilique de Saint-Denis, dont elle visitait le chantier, de nuit, avec ses compagnes). À la fin du XVe siècle, elle est représentée comme une jeune bergère entourée de moutons, peut-être par confusion avec Jeanne d'Arc enfant et les représentations de vierges pastourelles.[1]

Sainte Geneviève dans le scoutisme catholique

Saints patrons des branches du scoutisme catholique
Saint François d'Assise
patron des louveteaux
Sainte Jeanne d'Arc
patronne des jeannettes
Saint Georges
patron de la branche verte
Saint Paul
patron de la route
Sainte Geneviève
patronne des guides-aînées

Section à développer

Ce sont les Guides de France qui ont adopté cette sainte comme patronne.

« A l’exemple de Geneviève, Faites-vous un cœur assez grand pour compatir à toutes les souffrances, une âme assez confiante pour ranimer tous les espoirs.[2] »


On peut la retrouver dans le symbole de l'écheveau du texte de l'Engagement, mais les Guides Aînées de Doran et Riaumont lui ont préférée le patronage de Sainte Marthe (de Béthanie).

« Soyez bénie à l’image de sainte Geneviève qui veilla sur le peuple dont elle était la bergère.[3] »


Notes et références


  1. D'après La Bible et les saints, guide iconographique, Gaston Duchet-Suchaux et Michel Pastoureau, Flammarion.
  2. Cérémonial de l'Engagement GA GdF.
  3. Cérémonial de l'Engagement GA Riaumont-Doran


Cet article peut aider à préparer certains badges.