The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Procédure radio

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher

Les communications par radio obéissent à un certain nombre de règles appelées la procédure. Respecter la procédure permet d'obtenir une communication optimale, facilement comprise par tous, peu importe les conditions dans lesquelles s'effectue la communication.

La procédure régit les communications radio entre interlocuteurs terrestres, mais s'applique également la plupart du temps à l'utilisation de la VHF marine.

Règle d'or de la procédure

La règle d'or de la procédure tient en trois points, qu'il faut absolument garder à l'esprit lors de toute communication radio :

  • clarté
  • rapidité
  • simplicité

Pratiques interdites à la radio

  • Pas de conversation privée : toute conversation sur le réseau radio doit être consacrée à la raison pour laquelle le réseau a été mis en place. S'il s'agit d'un jeu, par exemple, toutes les conversations devront avoir trait au jeu en cours; les messages personnels sont interdits.
  • Pas de noms propres : les communications radio se font entre équipes et non entre individus, si l'opérateur radio d'une équipe change, il doit toujours pouvoir être possible de joindre cette équipe pour ceux qui ne sont pas au courant de ce changement. D'autre part, les noms propres sont longs à prononcer et peuvent être mal compris.
  • Pas de langage profane, obscène ou indécent : les vulgarités en tous genre, l'argot, les jurons et autres mots grossiers sont interdits.

Indicatif

Sur un réseau radio, contrairement à un réseau téléphonique classique, il n'y a pas de numéro d'appel ni de moyen de ne joindre qu'un seul correspondant à la fois : tous les membres du réseau entendent ce qui se passe dessus. L'utilisation d'indicatifs permet alors d'identifier précisément qui parle à qui sur le réseau.

L'ensemble des intervenants sur un réseau radio doit donc être doté d'un indicatif constitué de deux caractères, chiffres ou lettres. Ceux-ci sont indiqués en utilisant l'alphabet radio international, pour éviter toute confusion possible. Dans les cas où le réseau relie un chef à des subordonnés, l'indicatif du chef peut être « X… Autorité»; dans ce cas, X… est un élément commun à tous les membres du réseau. « Autorité » est le seul terme non issu de l'alphabet radio qui peut être utilisé en indicatif.

L'indicatif de l'appelé et l'indicatif de l'appelant doivent être mentionnés à chaque prise de parole sur le réseau, selon la formule :

  • [Appelé] ici [appelant], [reste du message]

Les six ordres

Il existe six ordres rythmant les conversations par radio.

À vous (over)

L'ordre à vous (over) se place à la fin de chaque message, sauf le dernier message de la communication. Il indique au correspondant que l'on a terminé son propre message et qu'on attend sa réponse.

Exemple :
Alpha 2 appelle Alpha 1 pour lui rendre compte de son arrivée au point Bravo.
  • Alpha 1 ici Alpha 2. Je suis arrivé au point Bravo. À vous.

Roger

Roger, prononcé à l'anglaise "rodger" se place après l'énoncé des indicatifs, au début de chaque message répondant à un autre, pour indiquer que ce message précédent à bien été compris.

Attention, il s'agit de « roger » , et non de « bien reçu », « compris », « OK » ou autre équivalent dans le langage courant : le terme doit être compris même lorsque la réception est mauvaise.

Exemple :
Alpha 1 répond à Alpha 2. Il a compris qu'il était arrivé au point Bravo, et lui donne l'ordre de rester sur place.
  • Alpha 2 ici Alpha 1. Roger. Restez sur place. À vous.

Terminé

Terminé est placé par celui qui a commencé la conversation, pour indiquer que celle-ci est terminée et qu'il n'y a plus rien à dire.

Il doit faire suite à une réponse reçue à un message envoyé précédemment : on ne lance jamais un message n'attendant pas de réponse tant qu'on n'a pas reçu confirmation de la réception du message par son correspondant.

Exemple :
Alpha 2 répond à Alpha 1. Il a compris qu'il devait rester sur place.
  • Alpha 1 ici Alpha 2. Roger. Je reste sur place. Terminé.

Dire à nouveau

Dire à nouveau (et non répétez) sert à demander à son correspondant de répéter une partie du message qui n'a pas été comprise, ou la totalité du message. Cela peut être aussi bien à cause d'un indicent de transmission (grésillements, coupures, etc.), que parce qu'une partie du message a surpris l'interlocuteur, qui demande de répéter pour être sur de bien comprendre.

Lorsque c'est la totalité du message qui n'a pas été compris, on dira juste « dire à nouveau ».

Lorsque ce n'est qu'une partie du message qui n'a pas été comprise, on dira « dire à nouveau après » et le dernier mot compris.

Exemples :
Tango 2 appelle Tango 1 pour lui dire qu'il a croisé la patrouille du Marsupilami.
  • Tango 1 ici Tango 2. J'ai croisé la patrouille du Marsupilami. À vous.
  • Tango 2 ici Tango 1. Dire à nouveau après patrouille. À vous.
  • Tango 1 ici Tango 2. Roger. Du Marsupilami. À vous.
Tango 3 appelle Tango 1 pour lui dire qu'il est exposé à une très forte pluie (La transmission est mauvaise).
  • Tango 1 ici Tango 3. Je su… ex…é à … très …te pl…. À vous.
  • Tango 3 ici Tango 1. Dire à nouveau. À vous.
  • Tango 1 ici Tango 3. Roger. Je suis exposé à une très forte pluie. À vous.

Épelez

Épelez sert à demander à son correspondant d'épeler un mot du message qu'on a mal compris, qu'on ne sait pas écrire, ou qu'on peut confondre avec un autre mot, etc. On indique à son correspondant quel mot on souhaite qu'il épelle. Les mots (ou les nombres) sont épelés en utilisant l'alphabet radio international.

Exemple :
Golf 2 appelle Golf 1 pour lui rendre compte de son arrivée à un village nommé Helfrantzkirch.
  • Golf 1 ici Golf 2. Je suis arrivé à Helfrantzkirch. À vous.
  • Golf 2 ici Golf 1. Roger. Épelez Helfrantzkirch. À vous.
  • Golf 1 ici Golf 2. Roger. Hotel Echo Lima Foxtrot Romeo Alpha November Tango Zulu Kilo India Romeo Charlie Hotel. À vous.

Voir aussi


Cet article peut aider à préparer certains badges.