A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Ortie dioïque

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Ortie dioïque
Ortie dioïque
Nom latin : Urtica dioica
Autres noms : Grande ortie

Plante vivace

Plante vivace.

Plante comestible

Plante comestible.

Plante médicinale

Plante médicinale.
Identification
Feuille : opposées, dentelées, pétiolées et acuminées
Fleur : minuscules, verdâtres et en grappes
Floraison :
Tige : carrées, dressées et non ramifiées
Tronc : {{{tronc}}}
Écorce : {{{écorce}}}
Taille : 50cm à 1m
Nom : {{{fruit}}}
Comestible : {{{fruit comestible}}}
Vitesse : {{{combustion}}}
Flammes : {{{flammes}}}
Braises : {{{braises}}}
P. éclairant : {{{pouvoir éclairant}}}
P. calorifique : {{{pouvoir calorifique}}}
Solidité : {{{solidité}}}
Souplesse : {{{souplesse}}}
Densité : {{{densité}}}
Fil : {{{fil}}}
Travail : {{{travail}}}
Utilisation culinaire
potages, tisane, légume,...
Utilisation médicinale
anti-inflammatoire, antidiarrhéique, dépuratif
Nuvola apps important.png
Avertissement

Scoutopedia ne saurait être tenue responsable en cas d'incident lié à la mise en pratique du contenu de cet article.

Plus d'informations avec Wikipédia

L'Ortie dioïque ou grande ortie est une plante que l'on rencontre dans toutes les régions tempérées de la planète. Elle affectionne les sols riches et prolifères souvent sur les bords des chemins et dans les endroits abandonnés.

C'est une plante herbacée vivace de la famille des Urticaceae. Elle est connue en Europe pour être la seule plante urticante. En effet, elle est recouverte de poils, petits tubes de silice qui se cassent au moindre contact et pénètrent sous la peau pour y déverser un liquide provoquant une brûlure désagréable.

Utilisations alimentaires

L'ortie est connue pour ses valeurs nutritives depuis la nuit des temps. En effet les jeunes feuilles sont très riches en protéines, vitamines, oligoéléments, sels minéraux, fer, calcium. Les feuilles peuvent être mangées crues, hachées en salade par exemple ou entières. Il faut si elles sont entières faire attention à leur retirer leur pouvoir urticant.

Cuisinées depuis des lustres, on retrouve les feuilles d'ortie dans de nombreuses préparations. Elles peuvent être cuites simplement avec du beurre à la manière des épinards, ou ébouillantées dans de l'eau. Elles peuvent aussi être à la base de nombreux plats : gratins, quiches, potées , soupes. On fait également du beurre, du fromage, de la bière, du pesto et même des escargots à l'ortie. Enfin, les feuilles peuvent aussi être simplement grillées au four et consommées comme des croustilles.

Utilisations médicinales

L'ortie est également réputée depuis longtemps en médecine. Les Anciens l'utilisaient en frictions ou en flagellations comme révulsif. Elle était aussi réputée en médecine populaire comme puissant astringent.

Elle est aujourd'hui utilisée en tisane comme diurétique, antidiabétique et digestif. Elle peut également être préconisée contre les douleurs rhumatismales, l'angine, l'arthrite, les hémorragies, les diarrhées, les aphtes et l'eczéma.

Enfin, on en fait également des shampoings et des lotions capillaires

Autres utilisations

Dans le nord de l'Europe, on utilisait autrefois les fibres des tiges d'orties pour confectionner des cordes et tissus. On peut aussi en faire du papier.

Elles furent également utilisées comme catalyseur pour faire cailler le lait.

Les jardiniers connaissent bien le « purin d'ortie » obtenu par macération des plantes et utilisé à la fois comme engrais et pour éloigner les insectes

Combattre les piqures d'ortie

Tout d'abord, il faut savoir éviter les piqures. Les poils urticants de l'ortie sont particulièrement concentrés sur le dessus des feuilles (le dessous en est exempt). Sur la feuille, les poils sont tous penchés vers la pointe de la feuille. Pour les casser sans se piquer, il faut donc caresser la feuille de la base, vers la pointe, en commençant doucement et en appuyant de plus en plus fort.

La tige présente des poils qui lui sont perpendiculaires, mais qui ne sont pas urticants.

Pour soigner les brulures d'orties, le plus simple et le plus efficace est souvent de ramasser quelques feuilles de plantain et de les frotter à l'endroit de la brulure.

Liens externes

Sources

  • G. DEBUIGNE & F. COUPLAN, Le Petit Larousse des plantes qui guérissent, Éditions Larousse, 2006, ISBN : 2-03-582256-4
  • P. LIEUTAGHI, Le livre des bonnes herbes, Éditions Actes Sud, 1999, ISBN : 978-2742709533