A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Nature-Environnement

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Nature-Environnement

Logo du projet
Logo du projet

Nuvola apps ksig.png Centre de formation
Sdm insigne2.png Base scouts du monde
Flag of France.svg Lieu situé en France

Centre d’activité et de formation des SDF puis des SGDF depuis 1980
Évènements
1979 : Création de Nature Environnement
1981 : Intégration au plan DFCI
1986 : Création des Chantiers natures

Située à Marseille, Nature-Environnement est un projet des Scouts de France puis, en 2004, des Scouts et Guides de France, qui fut fondé en 1979 par Pierre Bonneric et Alexandre Bonifay-Lion. On a coutume d'appeler le projet par ces initiales : "N.E.".


Depuis 1979, c'est environ 40 000 jeunes, scouts et guides, venus de la France entière, mais aussi de toute l'Europe et du Maghreb, qui ont porté leur aide à la protection des massifs forestiers méditerranéens. Cela représente chaque été plus de 15 000 heures de surveillance, en vigies ou en patrouilles.

Histoire

Un été torride, des collines embrassées, des pompiers morts en service... Il fallait réagir.

Pendant l'été, un terrible incendie ravage plusieurs milliers d'hectares dans les Calanques, entre Sormiou et Cassis près de Marseille[1].

«  Immédiatement nous nous sommes dit que le mouvement scout ne pouvait pas rester en dehors de cela.  »

Alexandre Bonifay-Lion, La Croix, 14 août 2002[2].
10 000 jeunes reboisent
Ensemble, protégeons la forêt

Pierre Bonneric fait alors paraitre un article dont le titre était "Là où ils sont morts, on reconstruit"[Note 1][1] qui sera reprit par plusieurs journaux locaux. S'en suit une forte prise de conscience et un engouement de la population locale qui permit de mettre en place une journée pour redonner vie à la forêt méditerranéenne le 25 novembre 1979. C'est ainsi que fût montée par Pierre Bonneric et Alexandre Bonifay-Lion l'opération 10 000 jeunes reboisent.


Ce fût la première action des Scouts de France au service de la forêt : nettoyer, débroussailler et reboiser la colline de Luminy - Morgiou.


Une journée où 15 000 enfants, jeunes et adultes, scouts, militaires et marseillais se sont transformés en serviteurs de la nature. Cette grande opération lancée par les Scouts de France a vu sa réussite grâce à l’étroite collaboration de l'Office National des Forêts et du Ministère de l'Agriculture.

C'est sous le crayon d'Alexandre, Pierre et François[Note 2] que nait le logo de l'opération, symbolisant à la fois le reboisement - les deux personnages plantent un arbre - mais aussi la protection - les deux personnages soutiennent l'arbre. Il fut d'abord disponible sous la forme d'un autocollant puis d'un écusson.

A l'issue, le Scoutisme Français rejoint la commission de sensibilisation et d'information du public contre les feux de forêts de la Région PACA qui regroupait tout les acteurs de la protection de la Forêt (Ministère en charge de l'Agriculture, Préfecture, Conseil Régional, ONF, ...).


Par l'intermédiaire de Pierre Bonneric, devenu président du bureau départemental à Marseille[Note 3], le Scoutisme Français fut à l'initiative des premières mobilisations en faveur de la protection de la forêt méditerranéenne.

Dès l’été, des camps de surveillance ont été proposés aux scouts de la région, branche pionnier - pionnière et branche compagnons. Mais, suite aux incendies renouvelés, le Mouvement a décidé de se mobiliser afin de se mettre au service de la Nation pour sauvegarder la forêt méditerranéenne. C’est ainsi que sont nées les premières opérations Protection de la forêt récompensé par la remise d'un label.

(Photo A. Poggi)
Ensemble, protégeons la forêt - Scoutisme Français

« Ensemble, protégeons la forêt marseillaise - Les Scouts nous invitent dimanche à la Compagne Pastré pour leur journée d’information.


La région Provence-Alpes-Côte d’Azur-Corse a été, ces dernières années, particulièrement touchée par les incendies. En 1978, on comptait 9 100 hectares détruits par le feu, en 1979, ce chiffre est porté à 32 500 hectares. Qu’en sera-t-il en 1980 ?


Pour éviter que notre région ne devienne un planète lunaire, un vaste désert cramoisi, il faut agir. C’est ce qu’ont décidé de faire les scouts français, qui regroupes six associations (Éclaireurs(ses) de France, Éclaireurs unionistes de France, les Éclaireurs islamiques en France[Note 4], les Scouts orthodoxes grecs en France[Note 5], les Guides de France et les Scouts de France).

Ces jeunes se sont sentis très concernés et ont voulu faire quelque chose pour protéger notre patrimoine forestier. A Marseille, le bureau départemental du scoutisme, dont le président est M. Bonneric, a donc choisi une option fondamentale : la protection de la forêt.

Pour lutter efficacement contre le feu, les scouts ont décidé de constituer des unités de surveillance et d’alerte contre l’incendie. Cette année, cinq camps expérimentaux ont été répartis dans les régions les plus menacées, notamment à Cabriès, la Roque-d'Anthéron, Ajaccio (Corse) et l’un d'eux a été disposé également à Marseille, à la Campagne Pastré, avenue de Montredon à la Pointe-Rouge. Nous nous sommes rendus sur les lieux du campement, Campagne Pastré, pour savoir en quoi constituait exactement ce travail de surveillance et d'alerte.

C’est une unité de scouts venus de Picardie, ainsi que des compagnons de Marseille, que nous avons rencontrés. Leur mission consiste à patrouiller sur les sommets des crêtes de Marseilleveyre par équipes de quatre, se relayant toutes les quatre heures, de 10 à 18 heures. Ils disposent d’appareils perfectionnés : puissantes jumelles, talkie-walkie à longue portée, ainsi que des cartes de la région à surveiller. Ces jeunes sont opérationnels dès leur arrivée sur les lieux, puisqu’ils ont reçu une formation durant l’année par des professionnels : sapeurs-pompiers et secouristes. Ils possèdent donc des diplômes en ces matières leur permettant de remplir au mieux la mission de protections qu’ils se sont assignées.

Les scouts travaillent en étroite collaboration avec les marins-pompiers de Marseille. En effet, ainsi placés, ils ont une vision générale des lieux et observent continuellement la Campagne Pastré, Luminy, la Fontaine d’Ivoire. Ils sont ainsi prêts à signaler tout début d’incendie. Dès qu’une fumée suspecte est aperçue, ils alertent aussitôt par liaison radio les marins-pompiers de Marseille, qui peuvent ainsi intervenir de façon rapide. De plus, les équipes possèdent des cartes topographiques absolument identiques à celle des marins-pompiers, ils peuvent par conséquent les diriger rapidement, de façon précise, sur les lieux du sinistre.

Au cours du mois de juillet de nombreux incendies ont été ainsi évités, notamment au Roy d’Espagne et à la Campagne Pastrés, avenue de Montredon, la Pointe-Rouge, et qui, il faut l’espérer, accueillera de nombreux visiteurs. On pourra voir à cette occasion une exposition de matériel de lutte contre l’incendie des marins-pompiers de Marseille. L'Office National des Forêts et la direction des Espaces verts de la ville de Marseille organiseront une exposition sur diverses catégories de plantes. Les citadins connaissent généralement mal la vie végétale, ignorent ses richesses, ses merveilles, ses secrets. Ils pourront aussi améliorer leurs connaissances. Au cours de cette journée aura lieu un jeu constitué par un questionnaire qui sera distribué aux visiteurs. Les questions porteront notamment sur la protection de la forêt, la faune et la flore... et certaines réponses pourront se trouver au sein des différentes expositions.

Si l’on vous posait par exemple, la question : « comment protéger la nature ? », pourriez-vous être immédiatement en mesure de répondre ou êtes-vous comme de nombreuses personnes, prit dans le tourbillon de la passivité, qui vous rend bien incapable de réagir efficacement en cas de danger ?

Il faut donc que la Campagne Pastré connaisse une grande affluence le dimanche 10, prouvant ainsi que les Marseillais ne restent pas indifférents aux problèmes qui touchent la nature et que des deux maux : « inconscience et passivité », n’ont pas trouvé asile chez nous. Protéger le patrimoine forestier, c’est avoir une notion de la solidarité humaine, c’est notre affaire à tous.  »

Mireille Bourrelly, Article de presse, Vendredi 8 août 1980[Note 6].


Au final, se sont 150 scouts environ - essentiellement de Marseille - qui participèrent à des camps expérimentaux de surveillance à Marseille (Campagne Pastré), à Calas/Cabriès, à la Roque d'Anthéron, en Ardèche et à Campo (Corse). Il n'y avait pas de "relais" pour assurer une continuité pendant tout l'été, ce n'était que plusieurs camps de deux à trois semaines.

C'est ainsi en tandem, chacun avec ces forces et ses faiblesses, que Pierre Bonneric et Alexandre Bonifay-Lion vont pérenniser ce projet de protection de la forêt avec les scouts.


Protection de la forêt - Scoutisme Français - PACA

Les scouts font dorénavant partie du Plan départemental de Surveillance des forêts (DFCI[Note 7]).

ARIF - PACA

Dés leur arrivé sur le camp, les pionniers doivent coudre l'insigne Protection de la forêt sur leur chemise. Cet insigne, obligatoire en mission, est le laissez-passer reconnu par les autorités qui permettra aux pionniers de circuler dans les massifs dont l’accès est interdit pendant l'été.

Cette année là, ce sont 420 scouts et éclaireurs venus de différentes régions qui assureront des vigies à partir de camps situés à Marseille (Campagne Pastré), Calas-Cabriès, Presqu'île de Giens (un camp en juillet) et en Corse (un camp en juillet et un en septembre).

Dans le cadre des actions de sensibilisation, un service de distribution de tracs avait été mis en place pour le compte de l'association régionale d'information sur la forêt (ARIF).

Le projet prend de l’ampleur et ce ne sont pas moins de 700 jeunes qui surveillent les forêts. Les camps sont à Marseille (Campagne Pastré et Parc des Bruyères), Barbentane, Peynier, Riboux, Sospel (uniquement juillet) et Pourrières (uniquement août).

Pendant les deux mois d'été, à raison d'un lieu par Week-end, une "exposition de sensibilisation" sur la protection de la forêt est mise en place. On retrouve des animations diverses aux abords des camps, aux péages d'autoroutes, ...

La clôture des camps de l'année 1982 s'est déroulé à Peynier en présence de Pierre Bonneric, Haroun Tazieff et M. le commissaire de la République Adjoint représentant M. le préfet de région.

Alexandre Bonifay-Lion est toujours présent pour le projet mais est alors en retrait.

Protection de la forêt

De retour en France après le Tchad et Haïti, Christian Larcher s’installe à Provence et rejoint la mission de Protection de la Forêt. Il prend alors contact avec Alexandre Bonifay-Lion pour chercher des partenaires et des financements.

Les camps réunissent 900 jeunes répartis sur Marseille (Campagne Pastré), Allauch (le logis Neuf), Peynier, St Marc Jaumegarde, Riboux et Pourrières (uniquement juillet). Cette année est marquée par la venue de Gaston Deferre, Ministre de l'intérieur et Edwige Avice, Ministre en charge de la jeunesse et des sports, au camp de Peynier.

L'exposition itinérante de sensibilisation sur la protection de la forêt se structure et prend l'appellation de "Route verte". Les compagnons réalisent alors des spectacles pour faire des actions de prévention et d'information.

Les camps sont à Marseille (Campagne Pastré), Allauch, Riboux et Pourrieres avec un effectif de 400 jeunes. L'exposition itinérante de sensibilisation la Route verte est reconduite tous les week-ends.

Année Internationale de la Jeunesse

Pierre Bonneric rentre à la mairie de Marseille et n'a d'autre choix que de mettre de coté le projet de Protection de la Forêt. S'entame alors une négociation pour basculer le projet du Scoutisme Français vers les Scouts de France.

Les camps sont Marseille (Campagne Pastré), Allauch (le logis neuf), Lambesc et Riboux avec un effectifs de 700 scouts. La route verte évolue sous la forme d'un camp itinérant animé par les Compagnons et organisé en deux sessions : du 3 au 29 juillet et du 7 au 29 août.

C'est en 1985 qu'a lieu l'Année internationale de la Jeunesse sous le thème ""Participation, développement, paix" avec le soutien, entre autre, de l'OMMS et l'AMGE. Alain Calmat, Ministre en charge de la jeunesse et des sports, est venu sur le camp de Marseille (Campagne Pastré).



Jusqu’alors assurée par le Scoutisme Français, l'opération de protection de la forêt est reprise par l'équipe nationale des Scouts de France, avec Christian Larcher.

1couv Pionniers.jpg

«  "Kiwi" appelle Pastré... Kiwi appelle Pastré... A vous...

- Pastré écoute... A vous Kiwi...

- Fumée d’intensité 3 repérée au nord-est à environ 10 km... A vous...

- OK Kiwi, bien compris, intensité 3 ... Peux-tu préciser l'azimut ? ...

- A trois...  »

Sentinelles du feu, in Pionniers Scouts de France, 1986.
Protection de la forêt - Scouts de France

C'est en juillet que débutent les premières missions sur l'Île verte, une petite île boisée située à moins d'un kilomètre de La Ciotat[3].

Les lieux de camps étaient Marseille (Campagne Pastré), Allauch (Le Logis neuf), Riboux, et St Cyr-sur-mer.

Du 27 au 31 octobre se déroule l'opération "2000 jeunes volontaires pour la forêt", piloté par l'ONF et le Ministère de l'agriculture, où près de 500 scouts des quatre[Note 8] départements ont participé pour différentes travaux de débroussaillage et nettoyage.

C'est la mise en place des premières actions de prévention au printemps et à l'automne en plus de la surveillance en été. Ces chantiers nature consistent généralement en du débroussaillage, du déboisement, du nettoyage des fonds marins et des cours d'eau. Mais aussi parfois des actions ponctuelles d'aménagement de l'environnement.

Par la suite, l'accueil ne se fera plus localement mais auprès des scouts de toute la France et de tous horizons.


Protection de la forêt

Jusqu'en 1987, les missions dans le Var se faisaient sans camp de base, les vigies étaient en lien direct avec les pompiers. Les pionniers du Var, en partenariat avec les CCFF, se relayaient pour assurer les vigies de 10h à 19h.

Forêt-Environnement

Christian Larcher quitte Nature-Environnement pour diriger le service Solidarité internationale et Développement communautaire au National à Paris.

Le camp de Solliès-Pont, aux Renaudes, est créé par Raymond Lonca. Ce camp assure alors les vigies de Pousselons, Fenouillet, du relais TV de Solliès-Ville et La Verte Vallée, une nouvelle vigie ouverte par les scouts et les CCFF de Solliès-Pont. Le dispositif comportait aussi des patrouilles en 4L et des patrouilles VTT entre la Castille et La Navarre.

Nature-Environnement

C'est lors des vacances de la Toussaint (28 septembre au 4 novembre) que 1 600 scouts venus de toute la France[Note 9] accompagnés de 140 jeunes de la région[Note 10] ont participé à un chantier sur la Sainte-Victoire, suite à l'incendie de l'été précédent[4][5] où le feu avait ravagé la montagne sur quinze kilomètres, brulant 6 000 hectares de forêt. Le chantier était sur plusieurs lieux différents (St Antonin sur Bayon, Roques-Hautes...) et consistait en l'abattage et la mise en fascine pour lutter contre l'érosion, du nettoyage, du débroussaillage, du reboisement... Ce chantier était piloté notamment par Nature-Environnement, l'Office National des Forêts, les forestiers-sapeurs du Conseil général des Bouches-du-Rhône (13), le ministère en charge de l’Environnement et la délégation régionale à l’architecture et à l’environnement[6].

«  1.200 scouts sur la Montagne Sainte-Victoire Une juvénile ardeur efface les stigmates du feu.

[...] En quelques jours, soixante-cinq volontaires étaient réunis. Ils eussent pu être bien plus nombreux si l’intendance avait pu suivre. Sur le terrain, les scouts de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’O.N.F. et la délégation régionale à l’architecture et à l’environnement, avait mis en place la logistique. Dimanche [28 septembre 1989], un train spécial au départ de Paris a emmené gratuitement les scouts de toute la zone nord, de la Bretagne à l’Est en passant par l’Île-de-France et dès lundi [29 septembre 1989] matin, tous étaient à pied d’œuvre. [...]  »

Jean-Yves Méreau, La Voix du Nord – N° 14106, jeudi 2 novembre 1989.

Le camp de Solliès-Pont est déplacé mais se situe toujours dans le quartier des Renaudes.

Sous l'impulsion d'Alexandre Bonifay-Lion, le camp de la Castille est créé par Guy Rouillard et Raymond Lonca. Ce nouveau camp prend la suite de celui de Solliès-Pont.

«  Il y avait trente ans que le secteur n'avait pas été nettoyé. Durant cinq jours, au cours des vacances de Pâques, nous avions, avec des jeunes et des volontaires, réalisé un travail colossal, pour qu'enfin, l'été suivant, le camp se montre apte à recevoir des scouts et devenir le PC de surveillance pour La Crau et les Solliès. »

Guy Rouillard, Var Matin, 2 août 2010[7].


Nature-Environnement

En octobre, les Scouts de France font l’acquisition d'un bâtiment, situé dans l'impasse Sainte Victorine dans le IIIe arrondissement de Marseille, pour les besoins de Nature-Environnement.

Plusieurs chantiers (déblayage, nettoyage, peinture,...) se succéderont pour aménager La Victorine, la base nationale de Nature-Environnement situé à Marseille.

Nature-Environnement tient un stand pendant Solidaires, le rassemblement national Pionniers à Clermont-Ferrand.

«  Quel enrichissement pour les jeunes participants ?

Une réelle prise de conscience de la nécessité de préserver l'environnement. Le sentiment d'être des citoyens actifs et utiles. Plusieurs apprentissages, non seulement techniques ou écologiques mais "sociaux" : agir dans le monde avec des adultes et des professionnels, appartenir à une communauté, accueillir d'autres jeunes venant de l'étranger ou en difficulté d'insertion mettre en œuvre un projet et le faire aboutir, devenir responsable. [...] La protection de l'environnement, c'est un moyen éducatif.  »

Témoignage d'Alexandre Bonifay-Lion[8].

Les 19 et 20 octobre, Nature-Environnement tient un stand d'information au Parc des Creusets (Saint-Chamas) pendant le Week-end Départemental Pionniers de la Codepie Mistral (Scouts de France).

«  Notre rôle est de leur dire, avec diplomatie, de faire demi-tour. En principe, les gens comprennent et font demi-tour.  »

Rémy, Pionnier du groupe Villeneuve-sur-Lot (47) des Scouts de France, Ces scouts, guetteurs d'incendie, Ladepeche.fr, 11 septembre 2003[9].

Le 18 juillet a lieu la cérémonie d'inauguration des camps et la célébration des 25 ans de Nature Environnement sur le parking d'Euromed, à Luminy (Marseille 13009).

Sdm insigne2.png

A la Toussaint, la démarche Brevet Scouts du Monde de l'OMMS est mise en place lors d'un Week-end de lancement à Jambville. Nature-Environnement est alors désigné Base Scouts du Monde.

Alors que le préfet et les pompiers étaient demandeurs, la Corse est testée par un camp expérimental sur le site de Asco (Haute Corse) par plusieurs caravanes (dont les pionniers de la IVe Aix-en-Provence). Le camp se trouve alors au pied du Monte Cinto.

La Corse fait de nouveau l'objet d'un camp sur le site de Asco (Haute Corse)[10]. Les missions consistent en des opérations de sensibilisations auprès des randonneurs, de surveillances de de patrouille pédestre.

Ce camp a été menée en partenariat avec l'Office de l'Environnement de la Corse (OEC), le SDIS 2A et 2B, la DAAF 2A et 2B, l'ONF, les conseils généraux 2A et 2B , le PNRC et l'ODARC.

« Une trentaine de scouts âgés de 14 à 18 ans ont mené durant tout le mois d'août une mission de sensibilisation du public au risque d'incendiées dans le massif d'Asco. Les randonneurs sont notamment incités à prendre connaissance du panneau d'information situé à l’entré du site. »
(Photo Mario Grazi)

«  Scout toujours dans la forêt d'Asco contre les risques d’incendie !

Durant près d’un mois, ils témoignent d’un engagement quotidien et sans failles contre le risque d’incendies dans le massif forestier d'Asco. Depuis le 4 août, plus de trente scouts âgés de 14 à 18 ans, venus d’Alsace, de Bretagne et de Picardie, mènent des opérations de sensibilisation auprès des randonneurs présents sur le site, ainsi que des missions de surveillance et de patrouille pédestre en cas d’alerte. Et, à la veille de leur départ, la mission est un succès.

Parmi les outils d’information à leur disposition, se trouvent notamment des documents cartographiques et un panneau indiquant le degré de risque, réalisés dans le cadre du Plan régional de prévention des incendies. « Grâce à la collaboration technique des tous les acteurs concernées [Note 11], un programme portant à la fois sur la prévision, la prévention et la lutte a été défini » explique Pascal Luciani, chargé de la communication à l’Office de l’environnement de la Corse (OEC). «  Ces actions ont déjà permis l’installation de 38 panneaux dans la les forêts insulaires. »

Signalétique en 3 couleurs

Financée par l'OEC, dans le cadre d’un programme européen, et mise en place par le Parc naturel régional, cette signalétique « PRMF » (Prévention du risque en massif forestier) est basée sur un code de couleur actualisé en condition du risque météorologique. « Prudence » avec le jaune et « déconseillé » par l’orange, le site peut aussi être annoncé comme « dangereux » avec le rouge, voir « interdit par arrêté préfectoral » si le panneau rouge est barré d’une croix. « Les marcheurs sont généralement très sensibles au message délivré par les jeunes, et respectent sans difficulté les consignes de sécurité » constate Yannick Chavannes, le responsable de l’équipe de scouts. «  L'objectif de l'opération est de renforcer la préservation du site, en rappelant que la fréquentation des sentiers peut être dangereuse en raison des feux de forêt. » Déjà clairement affichée en plusieurs langues et accompagnée des numéros d’urgence, l’information prend effectivement une nouvelle dimension grâce aux explications des groupes de scouts. Réunis par la section « nature et environnement » des Scouts et guides de France, ceux-ci sont d’autant plus convaincants qu’ils ont bénéficié tout au long de l’année d’une solide formation.

Motivés et convaincants, ils constituent un atout indéniables dans la sauvegardes des richesses environnementales. Raison de plus pour réaliser dès l’été prochain le projet d’étendre ce type de missions à d’autres massifs insulaires.

L.F.  »

Scout toujours dans la forêt d’Asco contre les risques d’incendie !, Corse Matin, 26 août 2008[10].

Laure Lamer rejoint Alexandre Bonifay-Lion en tant que Responsable National Nature-Environnement.

Foulard de Chargé de Mission National et Foulard de Missions Nature-Environnement

Pascal Lemaire devient le nouveau responsable national Nature Environnement.


Suite au rattachement de l'équipe Nature-Environnement à l'équipe nationale, c'est l'occasion de faire le tri dans le matériel "Scouts de France" encore utilisé. Ainsi les badges utilisés pour reconnaitre les Coordinateurs de camp et les Coordinateurs de mission sont remplacés par un foulard de missions, vert à bord blanc avec liserés bleus et jaunes aux couleurs du label, tandis que les équipiers Nature-Environnement portent le foulard Bleu-Blanc-Rouge de l'équipe nationale.


«  Ce camp est très important pour nos jeunes qui trouvent là un moyen de se rendre utile en remplissant une vraie mission de service public. Ils rencontrent des pompiers qui leur témoignent une vraie confiance et comptent sur eux. Ils voient concrètement l'utilité de leur mission. Leurs vacances prennent un sens.  »

David, chef scouts, La crau Soixante scouts attentifs à la forêt, Var Matin, 6 août 2008[11].

Pendant quatre jours, du 11 au 16 avril, un chantier nature au parc « Campagne Berger » de la Ville de Marseille a été organisé par Nature-Environnement. Suite à l'incendie de l'été 2009, la maire de Marseille s'est adressée aux scouts pour défricher et débroussailler le parc sur une surface d'environ 3 hectares et se sont 60 personnes - Pionniers-Caravelles, Compagnons et Chefs - venues de toute la France qui ont répondu à l'appel[12].


Le Projet Nature-Environnement intègre la pédagogie des Pionniers-Caravalles sous la forme d'un CAP[Note 12] "Protection de l’Environnement" avec un "Parcours Environnement"[13]. Ainsi la pédagogie est remise au cœur du projet afin que Nature-Environnement ne soit pas qu'une mission mais un camp scout à part entière. Les Pionniers-Caravelles doivent alors mettre en place un CAP d'année qui sera suivi par leur référant NE et évalué pendant la Formation aux camps de Protection Forêt. Pendant le camp d'été, ils auront deux CAP, l'un étant la mission de Protection de la Forêt et l'autre devant porter sur un autre sujet.

La Ciotat - Guillaume Dulac. Le camp de la Ciotat doit déménager car il n'est plus possible de camper à la villa Michel Simon. Pour l'été 2010, la ville de la Ciotat prêtera alors un terrain sur l'avenue Guillaume Dulac.

Le 19 novembre, l'équipe Nature-Environnement participe à Hyères à la réunion plénière de la plateforme régionale PACA de concertation pour l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD)[14].

En décembre, Nature-Environnement se dote d'une Facebook.png Page Facebook officielle .

Aubagne - Pont de l'étoile. Pour l'été 2011, le camp de la Ciotat est transféré à Aubagne sur le terrain de l'ancienne gare du pont de l'étoile (chemin des baraques) et gère les missions d'Aubagne et de La Ciotat (Île Verte, Patrouille Mugel et Patrouille des Crêtes)[Note 13].

En partenariat avec les Scouts marins de la Base Nationale Marine Calanques (SGDF), Nature-Environnement a mené une expérience de surveillance de feu de forêt depuis un voilier. Un équipage de Pionniers-Caravelles de Sèvres a réalisé les observations depuis un voilier prêté par le groupe de Marseille depuis les bases de Luminy et la Ciotat[15].

Algerian Muslim Scouts.svg

En mars, l'équipe Nature-Environnement est en Algérie pour le 1er Séminaire de formation Protection Forêt des Scouts musulmans algériens (SMA). S'en suivront de nombreuses sessions de travail à Luminy et en Algérie.
Du 23 au 25 avril, un chantier nature au parc Mugel à La Ciotat[16][17] a été organisé par Nature-Environnement avec les pionniers de la Seyne-sur-Mer et de Draguignan à la demande du Conseil Général des Bouches-du-Rhône et en partenariat avec les techniciens forestiers du département. Ce chantier de réhabilitation consistait à nettoyer le site suite à un incendie.

«  La nature est un bienfait de dieu, alors aidons la à nous émerveiller en donnant un peu de notre temps.  »

Nathaly Baret, Responsable de la Caravane de la Seyne-sur-Mer[17].


Pascal Bigot succède à Pascal Lemaire au poste de responsable national Nature-Environnement.


Du 27 octobre au 2 novembre, un chantier nature sur la Côte bleue à Sausset-les-Pins[18][19][20] a été organisé par Nature-Environnement à la demande de l'ONF[Note 14] et de la ville de Sausset-les-Pins, en partenariat avec le conservatoire du Littoral. C'est à l'été 2010 que la Côte bleue a été victime d’un terrible incendie d’origine criminelle (environ 900 hectares de pinède ont brûlé) qui avait notamment entrainé l'évacuation du camp de St Julien-les-Martigues. Ce sont plus de 250 pionniers caravelles et compagnons venu des territoires d’Alpes Provence, de Marseille et de Aude - Pyrénées-Orientales qui ont œuvré pour ce chantier forestier « RTI  »[Note 15].

Les 13 et 14 avril[21][22][23], puis du 19 au 25 octobre[24][25][26][27], un chantier nature sur la colline St Jacques à Cavaillon a été organisé par Nature-Environnement et le groupe Saint Véran de Cavaillon. Ce sont plus de 100 jeunes scouts et guides de 14 à 20 ans qui se sont retrouvés pour ce « Chantier Nature » afin de réhabiliter la colline Saint Jacques suite à l'incendie de 2012.

«  [...] Depuis 1986, plus de 9 000 jeunes ont participé à 45 chantiers de nettoyage et restauration de zones sinistrées, essentiellement dans la région Provence-Alpes-Côte d’ Azur.  »

Scouts marseillais toujours ? Aux aguets dans la forêt !, DirectGestion, 3 août 2013[28].

En septembre, Nature-Environnement se dote d'un Twitter.png Compte Twitter officiel .

A la fin de l'année, le camp Aubagne - Pont de l'étoile doit être déménagé vers Ceyreste car les travaux du tram-train vont débuter sur le terrain de la gare.

En juillet, le nouveau camp de Ceyreste est inaugurée. Il prend alors en charge toutes les missions d'Aubagne et de La Ciotat.

La Base Nature-Environnement devient le Projet Nature-Environnement. Afin de bien distinguer le réseau des bases Scouts et guides de France qui accueillent des unités (Jambville, Mélan, Le Breuil, ...) de Nature-Environnement qui porte un projet précis et déploie plusieurs camps pour le mettre en œuvre, il a été décidé d'abandonné le terme Base au profit de celui de Projet.

Le 19 octobre à Anvers, Nature-Environnement tient un stand à l'International Day - un évènement organisé par Les Scouts ASBL, les Scouts et guides pluralistes, les Guides catholiques de Belgique et les Scouts en Gidsen Vlaanderen - afin d'y présenter son projet de Protection de la Forêt.

Le 7 février 2015, lors d'une journée "inter-scoute", le territoire Alpes-Provence (SGDF) accompagné des Scouts unitaires de France et de l'Association des guides et scouts d'Europe du pays Aixois ont organisé un chantier nature à la montagne Sainte-Victoire pour reboiser, élaguer, nettoyer les alentours du refuge Cézanne avec l’appui logistique de Nature-Environnement. Ce chantier prend place 25 ans après celui des pionniers SGDF qui avaient participé à l’élagage et la mise en fascine des bois brûlés suite au terrible incendie de 1989.

En mars, Laurent Flipo devient le nouveau responsable national Nature-Environnement.

Algerian Muslim Scouts.svg

Le partenariat qui avait été mit en place avec les Scouts musulmans algériens pour les accompagner dans la mise en place d'un projet de protection de la forêt a atteint son objectif, les SMA ont ouvert leurs premiers camps Nature-Environnement à l'été 2015[29].


Le 1re janvier, Nature Environnement dévoile son nouveau logo[30].

Au cours de l'année, l'ouverture d'un nouveau lieu de camp à Vaudrans a été envisagé mais cela n'a pas abouti.

Du 11 au 15 avril[31] [32] un chantier nature à Ceyreste a été organisé par Nature-Environnement afin de réaménagé le lieu pour le Camp d'été.

Du 6 au 8 mai, une partie de l'équipe de Nature-Environnement était présente au Week-end territorial Alpes-Provence à Peynier. Ce fut l'occasion de présenter le projet à tous les jeunes présents et de tester la constructions d'une nouvelle vigie en bois.

Puis le 1er juin, c'est au tour du nouveau label Protection de la forêt d'être dévoilé[33]. Plus moderne, moins figuratif, ce nouveau label n'en reprend pas moins les codes de son prédécesseur : les arbres représentent la nature tandis que l'encerclement vert symbolise une grosse enveloppe qui protège ces arbres.


«  [...] Dans le cadre [des activités de Protection de la Forêt], nous remettons à chaque Scout ou Guide participant à ces actions un label en reconnaissance des compétences acquises et du service rendu.

Nous avons entamé une réflexion sur l’évolution de ce label en 2014, [...] nous avons souhaité mettre en avant la compétence acquise tout en conservant l’esprit de l’ancien label (quasiment inchangé depuis 1980). [...]  »

L'équipe Nature-Environnement[33].


Depuis l'été 2016, les scouts portent en mission un T-shirt blanc avec au dos la mention "Défense des forêts contre l'incendies" sur fond vert et leur foulard de groupe.

Du 3 au 9 août, pour le Roverway 2016, trois camps de Rovers et Rangers Européens ont participé à la mission de Protection de la Forêt depuis le site de Luminy[34].

Du 24 au 28 octobre, un chantier nature à Ceyreste est organisé pour restaurer les murs en pierre sèches du site[35].

En mai, Antoine Lorang devient le nouveau responsable national Nature-Environnement.

Responsables nationaux

Activités de la base NE

Les Scouts et Guides de France ont leur place dans le dispositif général DFCI[Note 7], aux côtés - entre autres - de l'ONF[Note 14], des Sapeurs-pompiers (SDIS[Note 23]),des Marins-Pompiers de Marseille, des CCFF[Note 24], de la Préfecture et de la DDTM[Note 25].

  • Partenaires Opérationnels
  • Partenaires Institutionnels

Surveillance des Massifs Forestiers

Une partie du temps est consacrée à des temps en vigies, en patrouilles ou au PC (poste de coordination), l'autre à des activités de camp classique.

Pendant plusieurs années[réf. nécessaire], le moyen de reconnaissance, pour les différents partenaires, des Scouts et Guides en mission est qu'ils ne portaient pas de foulard (Ils en ont un pour leurs activités scoutes). Depuis l'été 2016, les scouts portent en mission un T-shirt blanc avec au dos la mention "Défense des forêts contre l'incendies" sur fond vert et leur foulard de groupe.

«  Cette mission permet de faire grandir le jeune dans le sens des responsabilités, le souci de l'autre et la reconnaissance des adultes. Quelquefois, d'ailleurs, naissent des vocations de professions en rapport avec l'environnement.  »

Alexandre Bonifay-Lion, La croix, 14 août 2002[2].
  • Poste de coordination (PC) :

Le PC est assuré 24/24h par deux pionniers et un responsable (Chef ou Compagnon). C'est de là que partent toutes les missions (vigies et patrouilles) et que se fait le lien avec les autorités public pour les signalements (fumées, personnes ou véhicules en zone interdite).

  • Vigie

La vigie fonctionne tous les jours et est généralement assurée par trois pionniers. Ils sont à tour de rôle (rotation toutes les vingts minutes) Observateur/Carte, Observateur/radio et repos. En cas d'alerte Rouge, la vigie peut être prolongé jusqu’à 22h, voir au delà.

  • Patrouille

Les patrouilles se font à pieds, à vélo (VTT) ou en véhicules suivant la zone à surveiller. La mission est dissuasion - sensibilisation - surveillance.

«  Les scouts sont aussi utiles car cela fait une présence et dissuade des actes de malveillance.  »

Capitaine Denis Barges[Note 26], La Provence, 26 juillet 2016[36].

Chantiers et Entreprises

  • Rivières et fonds marins

Ces Chantiers consistent principalement dans le débroussaillage des rives, la réparation de structures de prévention des crues (voir même la construction de nouvelle) et le nettoyage ces cours et fonds.

  • Forêt

L'entretien d'une forêt est très important, il faut tout autant faire du déboisement, du débroussaillage, du nettoyage que du reboisement. C'est ce que proposent ces chantiers.

  • Massifs montagneux

Aménagement et réhabilitation des sentiers (élagage, marquage ...) et restauration des terrains en montagne (reboisement, construction de fascines et de restanques...).

Il y a aussi des missions d'information et de dissuasion.

Camp International

Le camp de Luminy a le statut particulier de Camp International. C'est sur ce lieu que se retrouvent les groupes scouts étrangers membres de l'OMMS ou de l'AMGE.

Left La base Nature-Environnement est aussi l'une des quatre bases Scouts du Monde de France.

DPSGDF Logo.png

Dans le cadre de l'amitié franco-allemande, de nombreux scouts de la Deutsche Pfadfinderschaft Sankt Georg (DPSG) viennent faire un camp à Luminy[37].

«  [...] Grâce aux missions de surveillance des feux ceux d’entre nous qui ne parlaient pas Français ont appris quelques mots parce qu’on devait parler Français pour les messages radios. A un moment, on a inversé les rôles et pendant quelques heures, tout le monde devait parler Allemand pour les messages radios, c’était très amusant pour les deux côtés. [...]  »

Témoignage Nature Environnement, DPSGDF.net, 7 septembre 2013[38].


L'été 2016 a été l'occasion pour le camp international d’accueillir une route du Roverway.

La base et les lieux de camps

La base : Sainte Victorine

Située 10 impasse Ste Victorine dans le IIIe arrondissement de Marseille (13), c'est la base principale.

Camps en activités (été 2016)

Les camps sont ouvert en fonction des effectifs disponibles et des besoins des autorités.

  • Bouches-du-Rhône (13)
    • Luminy : Rattaché au IXe arrondissement de Marseille, le camp de Luminy - proche de la calanque de Sugiton (Parc national des Calanques) - se trouve au pied du mont Puget. Ce camp est une Euro-étape.
      • 7 missions :
        • 3 vigies (Luminy, Marseilleveyre et La Treille)
        • 3 patrouilles en véhicule (Marseilleveyre, Luminy et Barasse)
        • 1 patrouille pédestre : ZAPEF[Note 27] Sugiton. En plus de leur rôle habituel, les patrouilleurs doivent aider à l’évacuation de la ZAPEF en cas de départ de feu.
      • Fonctionnant de 11h00 à 19h00 avec prolongation sur demande des Marins-Pompiers
      • Domaine de Luminy – rue Henri Cochet – 13009 Marseille.
    • Ceyreste
      • Au pied du massif du grand Caunet, le camp de Ceyreste assure les missions de Aubagne et La Ciotat.
      • Missions :
        • [Aubagne] 2 patrouilles en véhicules : Massif du Garlaban
        • [Île verte] 1 vigie (Fort Saint-Pierre) et 1 patrouille pédestre
        • [La Ciotat] 1 patrouille parmi 4 itinéraires possibles (Massif du grand Caunet, Cap Canaille, Ceyreste, Les Crêtes) et 1 patrouille pédestre (Parc du Mugel)
      • Lou Jas deis Arboussie – 2390 CD3 – 13600 Ceyreste
    • Saint Julien-les-Martigues : Ce camp est situé dans le domaine du château d’Agut au cœur de la chaine de l’Estaque, massif bordant la plaine de la Crau et les marais de Camargue.
      • 1 vigie (Notre Dame des Marins) et 1 patrouille (4 itinéraires en véhicule : la Côte Bleue ou la forêt de Castillon).
      • Domaine du Château d’Agut – D5, Route de Sausset - 13500 Saint Julien-les-Martigues

Camps actuellement fermés

  • Corse (2A 2B)
    • La Corse, testée par un camp expérimental en 2007 puis un camp pour l'été 2008. Le site de camp était à Asco (Haute Corse).
    • Asco, Ajaccio, ...
  • Bouches-du-Rhône (13)
    • La Ciotat - villa Michel Simon : le camp se situait à quelques minutes du Port, dans la villa Michel Simon (chemin du Sémaphore – 13600 La Ciotat), sur un terrain en plusieurs terrasses est utilisé jusqu'en 2009 pour les camps d'été afin de faire la surveillance des massifs avoisinant et de l'île verte. Il y avait alors 1 vigie (Île verte) et 1 patrouille en véhicule ou VTT (La Ciotat, 4 itinéraires).
    • La Ciotat - Guillaume Dulac : le camp se situait avenue Guillaume Dulac et n'a été utilisé quand 2010 pour faire la transition entre La Ciotat - villa Michel Simom et Aubagne - Pont de l'étoile.
    • Aubagne - Pont de l'étoile
      • Lors de l'été 2011, une base à été ouverte prés d'Aubagne, non loin du pont de l’Étoile. Elle sera fermé après le camp de 2013 au profit de Cereyste.
      • Missions :
        • 2 patrouilles en véhicules : 3 itinéraires de patrouille véhiculée étaient fixés par la SDIS 13 dans et aux alentours du massif du Garlaban. 1 itinéraire pour les journées à risque Sévère et 2 itinéraires pour les journées à risque Très Sévère à Exceptionnel.
        • Ces patrouilles fonctionnaient de 11h à 19h, avec prolongation à la demande des autorités
      • Ancienne gare de Pont-de-l’Etoile - Chemin des baraques - 13400 Aubagne
    • La Barasse : Le domaine de La Barasse - XIIe arrondissement de Marseille - se situe entre le massif de St Cyr-Carpiage, St Menet, St Marcet et La Valentine.
    • Vaudrans : Projet de lieu de camp pour l'été 2016 qui n'a pas abouti.
    • Campagne Pastrés (Marseille), Saint-Marc-Jaumegarde, Peynier, Allauch, La Mure, Peypin, Lambesc, Cabriès, la Roque-d’Anthéron,...
  • Var (83)
    • La Castille (La Crau)
      • La Castille est une ancienne seigneurie des comtes de Provence située sur l'actuel ville de La Crau. Sur le camp, on peut trouver un châteaux datant de 1730 et des caves construites par les bagnards de Toulon.
      • En pays varois, la mission de La Castille s’inscrit dans un fort partenariat avec le CCFF
      • Missions
        • Deux vigies (Mont Fenouillet et Solliès-Pont) en coopération avec le CCFF
        • patrouille pédestre dans le domaine de La Castille, très visité l'été
        • Elles fonctionnent de 13h00 à 19h00
      • Domaine de La Castille – 83260 La Crau
    • Riboux
      • Le camp se situe au pied de la sainte Beaume. Le PC était installé dans la Mairie de Riboux. Ce camp était en activité dans les années 1980[Note 28].
        • Missions
          • Vigies (St-Pilon, Rocher de Cuques...)
        • Saint-Cyr-sur-Mer, Cap Lardier, Pourrières, ...
  • Isère (38)

Logos et Écussons

Au cours des années, le logo et les labels de compétences de Nature-Environnement ont évolué :

  • Scouts de France.svg Insigne d'origine inconnue

Voir aussi

Liens Externes



Scouts et guides de France Cet article fait partie de la série
Scouts et guides de France
Scouts et guides de France
Président : Marie Astrid Abrassart
Délégué général : Olivier Mathieu
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : Branches : Louveteaux et jeannettesScouts et guidesPionniers et caravellesCompagnons

Services : FarfadetsScouts marins • Scoutisme en quartiers • Scoutisme et Handicap

Organes : {{{organes}}}
Évènements : Assises de la foiTop-RougeParole de liberté, paroles d'avenirQuels talents !Vis tes rêves !Tous les événements ...
Centres : JambvilleMélan - les Feux NouveauxNature-Environnement • Le DompeterLe BreuilTous les centres ...
Publications : Manuels : Joue l'escapadeSecret de veilleurVivre l'aventureInukshukDiapasonCompagnons de routeGPS

Revues : YakajouéTribuOzeAzimut • (Anciennes : Ludik100% pimentCNNN)

Calendriers

Toutes les publications…

Histoire : Scouts de FranceGuides de France
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsDélégués générauxAumôniers générauxResponsables nationauxMembres d'honneurAutres personnalités...
Lois et chartesProjet éducatifTenuePortail de progressionPlan d'orientation

Notes et références

  1. Il est ici fait référence aux deux marins-pompiers - les quartiers-maîtres Michel Albarel et Jean-Pierre Malavasi - qui ont péri le 18 août 1979 alors qu'ils intervenaient sur l'incendie.
  2. Pierre Bonneric, Alexandre Bonifay-Lion, et François [?], un proche d'Alex.
  3. Scoutisme français, collège des Bouches-du-Rhône.
  4. Il s'agit d'une coquille de l'article, il est bien question des Éclaireuses et éclaireurs israélites de France.
  5. Les Scouts orthodoxes grecs en France de Marseille étaient localement rattachés au Scoutisme français.
  6. La coupure de journal ne permet pas de déterminer le journal mais on peut supposer que c'est soit Le Provençal, soit le Méridionale.
  7. 7,0 et 7,1 DFCI : Défense de la Forêt Contre les Incendies.
  8. Lesquels ?
  9. Île-de-France, Dunkerque, Hazebrouck, Boulogne, Saint-André, Villeneuve-d’Ascq, Armentières, ...
  10. Provence-Alpes-Cote-d'Azur dont Aix-en-Provence (IIIe et IVe).
  11. Le groupe de travail technique se compose de représentants de l'OEC, du SDIS 2A et 2B, de la DAAF 2A et 2B, de l'ONF, des Conseils généraux 2A et 2B , du PNRC et de l'ODARC.
  12. CAP est le nom choisi pour le projet des pionniers et des caravelles. Il signifie Concevoir, Agir et Partager.
  13. La liste précise des missions assurés par le camp d'Aubagne - Pont de l'étoile en 2011 est a confirmer.
  14. 14,0 et 14,1 ONF : Office National des Forêts (Site officiel).
  15. RTI : Restauration des Terrains Incendiés.
  16. 1979 - 1986.
  17. 1979 - 1988.
  18. 1983 - 1988.
  19. 1987 - 2004 : Animateur National - Nature-Environnement. 2004 - 2008 : Chargé de Mission National - Nature-Environnement.
  20. Responsables nationaux - Nature-Environnement.
  21. Mars 2015 - Mars 2017.
  22. Depuis Mai 2017
  23. SDIS : Service Départemental d'Incendie et de Secours.
  24. CCFF : Comités Communaux Feux de Forêts.
  25. DDTM : Direction Départementale des Territoires et de la Mer.
  26. Responsable du centre de secours de La Ciotat.
  27. ZAPEF : Zone d’Accueil du Public En Forêt.
  28. Probablement de 1981 à 1985.
  29. Autocollant.
  30. Autocollant.
  31. Insigne en mousse imprimée.
  32. Insigne en mousse imprimée. Cet insigne est une initiative du groupe de Mazamet.
  33. Cet insigne a probablement vu le jour pendant ou à la suite du camp à Riboux des pionniers du groupe de Mazamet en de 1982, en 1983 ou en 1988.
  34. Badge, Plaque métallique. Ce badge était porté par les responsables de l'équipe Nature-Environnement. Le nom de la personne était apposé sous la mention "Scouts de France - Nature Environnement". Il existait trois versions de ce badge : étoiles jaunes, étoiles bleues et étoiles jaunes et bleues; la couleur désignant le rôle de la personne :Coordinateurs de camp ou les Coordinateurs de mission. Plusieurs témoignages laissent penser que ce badge a vu le jour au début des années 1990. Son usage aurait définitivement prit fin en 2009.
  35. Cet insigne a été réellement remplacé par l'insigne Scouts et guides de France courant 2009 lorsque les stocks furent épuisés.
  36. Insigne en toile imprimée autocollant. Origine inconnue.
  37. Ce logo a réellement été utilisé comme insigne à partir de 2009 afin d'épuiser les stocks de l'insigne Scouts de France.

  1. 1,0 et 1,1 Voir aussi l'article "La Stèle des Marins Pompiers" sur www.tourisme-marseille.com.
  2. 2,0 et 2,1 Voir aussi l'article "Les scouts de France veillent sur la forêt méditerranéenne" paru dans le Journal "La croix", 14 août 2002.
  3. Présentation de l'ile verte sur www.laciotat-ileverte.com.
  4. Voir aussi le reportage L'incendie de la montagne Sainte Victoire diffusé sur FR3 Région Marseille (Archives INA), 29 août 1989.
  5. Voir aussi le "bulletin n°1 - Jan. 1990" de l' "Association pour Sainte-Victoire", 19 janvier 1990.
  6. Jean-Yves Méreau, La Voix du Nord – N° 14106, jeudi 2 novembre 1989.
  7. Voir aussi l'article "La Crau. Départs de feu : vigies un jour, vigies toujours" paru dans le Journal "Var Matin", 2 août 2010.
  8. Voir aussi le "Rapport annuel", Scouts de France, 2001 - 2002.
  9. Voir aussi l'article "Ces scouts, guetteurs d'incendie" paru dans le Journal "Ladepeche.fr", 11 septembre 2003.
  10. 10,0 et 10,1 Voir aussi l'article "Scouts toujours dans la forêt d'Asco contre les risques d'incendie !" paru dans le Journal "Corse Matin", 26 août 2008.
  11. Voir aussi l'article "La crau Soixante scouts attentifs à la forêt" paru dans le Journal "Var Matin", 6 août 2009.
  12. Voir aussi l'article "Après le feu, ils ont fait revivre un parc de Marseille" du magazine Oze n°21, Janvier 2011, p.4-5.
  13. Parcours environnement - Cap Protection de l’Environnement avec Nature-Environnement !.
  14. Plateforme régionale EEDD, 19 novembre 2010.
  15. Compte-Rendu des Assises Nationales Marines, 2012.
  16. Voir aussi l'article "Rentrés des camps, CAP sur le chantier de la Toussaint !" sur blogs.sgdf.fr, 15 septembre 2011.
  17. 17,0 et 17,1 Voir aussi l'article "Chantier Mugel – avril 2012" sur blogs.sgdf.fr, 4 mai 2012.
  18. Voir aussi le reportage "Chantier SGDF Nature Environnement, Sausset 2012" sur LCM Une Chaîne TV SUD, 1er novembre 2012.
  19. Voir aussi le reportage "3 jours Nature & Environnement pour les pios" sur sgdfcavaillon.canalblog.com, 2 novembre 2012.
  20. Voir aussi l'article "Chantier de Sausset Toussaint 2012" sur blogs.sgdf.fr, 17 novembre 2012.
  21. Voir aussi l'article "Chantier nature de Printemps à Cavaillon !" sur blogs.sgdf.fr, 2 avril 2013.
  22. Voir aussi l'article "13 et 14 avril : les scouts se mobilisent pour la colline St Jacques !" sur sgdfcavaillon.canalblog.com, 4 avril 2013.
  23. Voir aussi l'article "Photos du chantier nettoyage de la colline" sur sgdfcavaillon.canalblog.com, 28 avril 2013.
  24. Voir aussi l'article "Chantier nature sur la colline St Jacques" sur sgdfcavaillon.canalblog.com, 22 octobre 2013.
  25. Voir aussi l'article "150 jeunes réhabilitent une colline après un incendie" sur www.sgdf.fr.
  26. Voir aussi l'article "Chantier Toussaint 2013 à Cavaillon" sur blogs.sgdf.fr, 26 septembre 2013.
  27. Voir aussi l'article "L'association pour la protection de la colline Saint-Jacques met en avant la prévention", Journal La Provence - Édition Sud Vaucluse, 4 février 2014.
  28. Voir aussi l'article "Scouts marseillais toujours ? Aux aguets dans la forêt !" paru sur le site "DirectGestion", 3 août 2013.
  29. Dossier de présentation, p. 2, Nature-Environnement, 2015.
  30. Compte Twitter, Nature-Environnement, 1re janvier 2016.
  31. Voir aussi l'article "Le prochain chantier" sur blogs.sgdf.fr.
  32. Voir l’événement "Chantier Nature de Printemps" www.facebook.com.
  33. 33,0 et 33,1 Voir aussi l'article "Nature-Environnement vous présente son nouveau label !" sur blogs.sgdf.fr, 1er juin 2016.
  34. Routes du Roverway 2016 à Luminy, www.facebook.com.
  35. Voir aussi l'article "Chantier Toussaint 2016" sur blogs.sgdf.fr, 2016.
  36. Voir aussi l'article "Prévention des incendies : les scouts parés pour l'été" paru dans le Journal "La Provence", 26 juillet 2016.
  37. Voir aussi le Cap sur l’accueil, témoignage de la caravane de Cavaillon, Oze n° 17, Janvier 2010.
  38. Voir aussi le Témoignage Nature Environnement sur DPSGDF.net, 7 septembre 2013.