A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Maximin Léonce Royet

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Maximin Léonce Royet
Maximin Léonce Royet
Militaire impliqué dans les premières années du mouvement des éclaireurs de France
8 août 1866 (Paray le Monial) · 5 novembre 1947 St Fargeau Ponthierry

Personnalité éclaireurs de France

Éclaireurs de France.

Personnalité française

France.

Le capitaine puis commandant Léonce Royet était instructeur principal pour la gymnastique à Saint Cyr avant 1914 puis, au ministère de la Guerre, chef de la section d’instruction et d’entraînement physique. Blessé en 1914 et retraité comme lieutenant-colonel en 1919, il fut ensuite journaliste spécialiste des questions militaires et romancier.

Il traduisit ou adapta le Scouting for Boys de Baden Powell d’une façon très personnelle en 1912 puis devint en 1913 Conseiller Technique[1] des Éclaireurs de France. Il partagera cette fonction avec le Commandant Fabre de 1916 à 1919.

Voici deux extraits de son livre :

« Sans se mêler de donner une instruction militaire proprement dite… le scoutisme ensemencera le terrain sur lequel germeront plus tard, puis s’épanouiront les vertus guerrières qui firent du soldat français le premier soldat du Monde »

« Pour prix de sa peine, l’instructeur recueillera la meilleure des récompenses et la plus belle des satisfactions, l’affection franche et durable des "éclaireurs" et la certitude d’avoir préparé au pays de bons soldats et de bons Français. »

Le 12 novembre 1919, il est décidé en Assemblée générale de refaire une élection complète du comité directeur. Ainsi, le commandant Royet est de nouveau membre du Comité Directeur et assure la fonction de Délégué Général[2].

Représentant de la tendance « préparation militaire » chez les EDF, il quitta la direction de ce mouvement vers 1920. Il avait écrit quelques œuvres d’imagination dont en 1913 le premier roman scout.

Bibliographie

  • Le livre de l’éclaireur, Manuel des boys-scouts français, Paris 1912, 480 pages (réédité en 1920).
  • Mémento de l’éclaireur, 1913.
  • Les éclaireurs de France et le rôle social du scoutisme français, Paris 1913.
  • Le défi d'un boy-scout, Paris 1913.

Notes et références


  1. Source : L’Éclaireur de France, n°1 à 47, 10 octobre 1913 au octobre 1919.
  2. Anciennement Directeur Général.