The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Mât avec fleur de lys de Pierre Joubert

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Mât avec fleur de lys de Pierre Joubert

Un mât reprenant le symbole des scouts de France Un mât reprenant le symbole des scouts de France

Mât des couleurs Froissartage Niveau difficile

Ce mât est très difficile à réaliser, mais il vaut le coup
Techniques employées
Matériel
Outils :

pour le levage : tire-fort, pour le froissartage : scie, ciseau à bois, maillet, tarière, marteau, plane, pour creuser : piochon, pelle-bêche

Bois à prévoir :
  • Un tronc bien droit de 12 m (diamètre de 15 cm à la partie la plus fine)
  • une perche de 6 m (même diamètre)
  • 4 perches de 2 m (diamètre : 10 cm)

Toutes ces pièces doivent avoir la même couleur

  • Une quinzaine de mètres de bois de petit diamètre : 7 cm.
Autres :

drisse, cavalier, drapeau, tige filetée, clous cavaliers

Ce mât est difficile à réaliser, il exige une très bonne maîtrise du froissartage pour réaliser le lys. De plus, le levage demande une certaine expérience du maniement du tire-fort. Le dessin représente le symbole des Scouts de France avec la fleur de lys de Pierre Joubert.

Ce mât a été réalisé en 2006 par la troupe du groupe de Vervins, le château en fond est celui de Montségur.

La croix potencée

Dimension

La croix potencée a pour dimension :

  • largeur, hauteur : 3 m
  • longueur des potences : 2 m
  • longueur de la barre transversale : 6 m

En conséquence, de chaque côté de la croix potencée ainsi qu'en haut, 1,5 m de bois dépassent.

Préparation

La croix potencée n'est pas planée, seules les extrémités le sont. Ceci a pour but de créer un contraste entre la fleur de lys planée et le fond sombre, dans cette optique, mieux vaut veiller à avoir du bois de couleur à peu près uniforme.

Les fixations se font à l'aide de mi-bois très soignés, avec si possible de la tige filetée.

Le lys

Dimension

Toutes les cotes sont indiquées sur le dessin ci-dessous. Elles sont inspirées du dessin du lys par Pierre Joubert.

Toutes les cotes sont en cm
















Montage

Le point central de la fleur de lys est le carré du milieu. Il semble possible de le réaliser avec des tenon-mortaises mais l'artisan a choisi ici de fixer les différentes pièces entre deux carrés liés par des chevilles.

On fixe la fleur de lys sur la structure de la croix potencée à l'aide de chevilles.

PH

On peut construire un petit PH pour équilibrer l'ensemble en ayant un bas un peu plus fourni (qui ferait pâle figure devant la croix potencée sinon). Ici, le PH est véritablement en trois dimensions, les pièces de bois au sol ne sont pas placées dans l'axe du mât, mais perpendiculairement.

Le mieux est de le commencer à mi-hauteur jusqu'au sol. On place les ficelles les plus hautes avant la levée du mât ainsi que les drisses pour lever les drapeaux, flammes ou pavillons.

Drapeaux

Ce mât peut s'agrémenter de drapeaux ou non. On peut en placer un (au centre en haut), deux (sur les deux côtés de la potence la plus haute, on évitera les extrémités qui déformeraient l'ensemble), trois (au centre et aux deux extrémités), quatre (sur les 2 extrémités et les 2 bouts de la potence la plus haute), ou même 5 (tout à la fois). Au-delà, l'ensemble sera sûrement surchargé.

Ici sont hissés les drapeaux de la France, de l'Europe, de l'OMMS et un pavillon Scouts de France.

Levage

L'utilisation d'un tire-fort est quasiment indispensable à cette opération. Sur terrain plat, on construit un triangle de levage de 6 m de haut au moins.