The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

Louveteaux (EEDF)

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Louvetisme (homonymie) Disambig.svg


Louveteaux (EEDF)

Logo de Branche avec les personnages Canaille et Loustic

Logo de Branche avec les personnages Canaille et Loustic

Branche éclaireuses et éclaireurs de France

Eclaireuses et Eclaireurs de France.

Âge : 8 - 11 ans
Accueil :

Branche coéduquée

Branche coéduquée.
Imaginaire : Libre : le Livre de la Jungle, Bilbo le Hobbit, Mission Jéïto, @ventures.2001...
Site : {{{site}}}
Auteur : Équipe Nationale Louveteaux
Distinction : Jaune
Site Internet : {{{site internet}}}

Application : depuis 2006

Les louveteaux (et louvettes) sont les garçons et les filles entre 8 et 11 ans chez les Eclaireuses et Eclaireurs de France. Cet article présente l'évolution de la branche cadette du mouvement depuis 1964 (création des EEDF). Avant cette branche, les jeunes peuvent être lutins, après leur passage dans cette branche, ils entrent aux "éclés" (Éclaireuses ou Éclaireurs).

Les enfants font partie d'un cercle (équivalent à la meute dans les anciennes propositions), encadré par des responsables d'animation et un Responsable d'Unité. Au sein du cercle, des équipes de vie existent et ont plus ou moins d'importance selon les groupes.

Les différentes pédagogies successives

1964 : le Livre de la Jungle

1964 correspond à la création des Eclaireuses et Eclaireurs de France par fusion des EDF (coéduqués), des Éclaireurs français et la section neutre de la Fédération française des éclaireuses (branches féminines exclusivement).

Imaginaire

L'imaginaire adopté est celui des EDF et des autres mouvements scouts en général : le Livre de la Jungle et donc le louvetisme. L'imaginaire de la FFE n'a plus cours officiellement chez les EEDF qui ne créent pas pour autant une nouvelle pédagogie (choix réalisé par les Scouts et guides de France à leur création).

Loi

A retrouver

Devise

"De notre mieux"

Promesse

A retrouver

Progression personnelle

A retrouver

Carnet de progression

Mieux


1988-1993 - Un nouveau cadre symbolique à travers un imaginaire original : les voyages spatiaux

Grandes remises en question des années 1960/1970

Suite à "Mai 68", l'ensemble de la Société est remise en question, de la politique aux institutions locales, en passant par les relations interpersonnelles. Les EEDF n'échappent pas au mouvement et c'est le fondement même de l'association (le scoutisme) qui est remis en question, au travers notamment de la mesure de la progression personnelle, du principe de "Loi" et de "Promesse", de l'uniforme... Tout comme ces éléments de méthode et outils, l'utilisation du Livre de la Jungle tombe en désuétude. Les propositions nationales sont généralement rejetées par les groupes locaux où se développe l'idée que c'est de la base que doivent venir les propositions[1].


Un nouveau cadre symbolique acceptable... et accepté !

"Mâcon 1985" est un rassemblement national des responsables EEDF qui verra la demande de propositions pédagogiques nationales. Les pratiques demeurant cependant très éloignées, cette demande aboutira à des propositions pédagogiques qui relèveront du compromis. Les grandes orientations nées des besoins de l'enfant et des valeurs et principes portés par l'association sont présentées dans le document "L'Aventure louveteaux".

Imaginaire, grands jeux, activités de plein air... rythment la vie du cercle. Les enfants prennent confiance en eux en acceptant de petites responsabilités à la mesure de leur âge (responsabilités dans le conseil, dans la gestion de la rando-loup...), accompagnés tout au long du parcours par les jeunes adultes.

Il s'agit bien de scoutisme comme les différents éléments de méthode décrits ci-dessous le montrent. Tous les éléments sont rassemblés mais en l'absence de grille de lecture comme celle adoptée par l'OMMS quelques années plus tard[2], il est "difficile pour les non-spécialistes d'identifier ce qui relève de la proposition spécifique EEDF ou ce qui relève du scoutisme modernisé" [3].

Le Carnet d'aventures (Traces d'Étoiles)

Traces d'étoiles version 1993 : recto
Traces d'étoiles version 1993 : verso

Objectifs du Carnet d'aventures écrits à la fin du carnet (à destination des Responsables) :

  1. "Se sentir EEDF"
  2. "Garder la trace"
  3. "Mesurer le chemin parcouru"
  4. "Formaliser ses engagements"






L'imaginaire et le cadre symbolique

Parallèlement à L'Aventure louveteaux, à la suite de l'opération nationale "Navigator", un imaginaire de pédagogie de branche est proposé : "Mission Jéito". Le choix d'un imaginaire nouveau, plutôt que de reprendre le Livre de la Jungle en modernisant la proposition est une solution de compromis et qui se veut moderne, d'autant que l'impact de Navigator doit aider à l'acceptation du nouvel imaginaire par les cercles. On notera que cet imaginaire est proposé et non imposé et donc qu'il est présenté à part[4]. Traces d'étoiles précise même que chaque cercle peut choisir son histoire à vivre : le Livre de la Jungle, Bilbot le Hobbit... L'imaginaire est plus un support de jeu qu'un vecteur de la pédagogie de branche. Ce vecteur est plutôt le personnage "Loustic" qui est également le nom de la partie de l'Équipée réservée aux louveteaux.

La thématique de Mission Jéito est la même que Navigator (l'espace) et le carnet d'aventures "Traces d'étoiles" fait référence par son nom à ce thème, même si le contenu en lui-même ne s'inscrit pas directement dans la droite ligne de l'espace intersidéral.

Les grands moments du cercle (définis par le cercle lui-même ou par les responsables) peuvent donner lieu à des éléments à intégrer dans son Traces d'Étoiles et/ou au Livre de bord. Les propositions mettent l'accent sur la partie "appartenance et identité" du cadre symbolique.

La tenue officielle a disparu depuis les années 1970. A de rares exceptions près, elle n'existe donc plus aux EEDF. La proposition pédagogique ne se prononce ni pour, ni contre. Le foulard est lui évoqué parfois comme élément d'identité du groupe mais l'importance qu'on lui accorde et la manière de le remettre sont laissés à l'appréciation des cercles ou des groupes. Le Traces d'Étoiles propose une page pour noter les traditions de son groupe : "un signe pour se reconnaitre, une tenue, des cérémonies, des fêtes où tout le monde se retrouve...". Ce même carnet d'aventures met systématiquement en avant le foulard (présent sur tous les dessins représentant les louveteaux ou le personnage de la branche).

La petite équipe

Les louveteaux sont regroupés en équipes de vie de 5 à 7 enfants. Leur objectif est peu approfondi. Elles servent essentiellement à gérer les services de la vie quotidienne (vaisselle, lessive, etc.) et au suivi des enfants. Chaque équipe de vie a son identité (nom, éventuellement symbole, cri de guerre, etc.), éventuellement ses petits rituels mais ils sont décidés par les enfants eux-mêmes à la constitution de l'équipe de vie (il n'y a pas d'héritage). L'équipe de vie n'est pas une équipe de jeu et il est recommandé dans L'Aventure louveteaux de varier les équipes : jeux, rando-loup...

Progression au sein du cercle

L'intégration du louveteau

C'est le cercle (ou les responsables) qui décide de la façon dont seront intégrés les louveteaux qui rejoignent le cercle, de l'extérieur ou par passage. Des cérémonies sont possibles. Il n'y a pas de proposition établie. Cependant, un foulard est remis et le nouveau louveteau fait partie d'une équipe de vie [5].

Le premier engagement

Le premier engagement pour le louveteau est d'exprimer son envie de rester dans le cercle. Lorsqu'il le fait, un temps d'échange est organisé avec un responsable et les autres louveteaux qui ont choisi de rester. A cette occasion, il se voit remettre le Traces d'étoiles et prend connaissance de la lettre de Loustic (page 3 du carnet[5]) et des Chemins de l'aventure louveteau (page 6 et 7 du carnet[5]). Au conseil suivant, le responsable annoncera que le louveteau a décidé de rester[5].

Formaliser les engagements (équivalent à "Loi et promesse")

La démarche d'engagement est suggérée à travers l'engagement sur les "Règles de vie" et les chemins de l'Aventure Louveteau. Ces derniers sont, en quelque sorte, une déclinaison de la Règle d'Or, c'est-à-dire une adaptation de la loi scoute aux principes des EEDF :

  • "Je suis tolérant et ouvert au monde qui m'entoure"
  • "Je suis débrouillard et autonome"
  • "Je suis ami de la nature et je veux la protéger"
  • "Je suis actif et je participe à la vie du cercle"[5]

L'enfant qui veut s'engager en exprime le souhait auprès des responsables. Un temps de réflexion autour des principes des EEDF est alors organisé avec un ou plusieurs responsables, un ou plusieurs autres louveteaux. Il rédige un court texte qu'il lira après le texte d'engagement "Aujourd'hui, je veux faire tout mon possible pour prendre les chemins de l'Aventure Louveteau et..."[5]. Le texte est ensuite recopié dans son Traces d'étoiles.

La formalisation de l'engagement se fait soit devant le petit groupe de réflexion, soit devant un conseil[5].

La matérialisation se fait par la remise d'un autocollant à coller page 8 du Traces d'étoiles[5].

L'engagement est renouvelable chaque année selon les mêmes étapes : pages 9 et 10 du Traces d'étoiles et entraine la remise de la deuxième et enfin troisième et dernière partie de l'autocollant d'engagement[5].

Mesurer le chemin parcouru (Progression personnelle)

La démarche de progression personnelle existe à travers l'outil Traces d'Étoiles mais elle ne donne pas lieu à une mesure des compétences par les responsables (elles ne sont pas labellisées) et donc pas non plus à une matérialisation extérieure. C'est le louveteau qui mesure lui-même sa progression sur de grandes thématiques.

  • Loustic, louveteau campeur s'installe dans la nature.
  • Loustic, louveteau campeur s'organise pour vivre agréablement.
  • Loustic, aventurier, découvre l'univers.
  • Loustic, aventurier, observe et joue au reporter.
  • Loustic, saltimbanque, fait la fête et partage sa joie.
  • Loustic est un louveteau débrouillard, il vit et évolue dans le monde qui l'entoure.
  • Loustic est aux EEDF (Eclaireuses et Eclaireurs de France) et il connait son association.
  • Loustic est un louveteau dynamique.
  • Loustic est un louveteau actif, il participe à la vie de son cercle.
  • Loustic est un louveteau autonome.
  • Loustic est un louveteau amical.
  • Loustic est un louveteau tolérant et ouvert au monde qui l'entoure.
  • Chaque louveteau est différent des autres parce qu'il sait encore beaucoup d'autres choses. Il peut les partager avec les autres.

Se référer à la progression personnelle de la branche pour les repères actuels de progression.

Progression du cercle : le Livre de bord

Le livre de bord sert à visualiser la progression du cercle en mettant en avant les différentes étapes accomplies collectivement. Concrètement, il s'agit d'une affiche à remplir.


2006 - 2009 : Des adaptations

Dans les années 2000, suite au Plan d'action national "Agir Pour Grandir", de nombreux outils pédagogiques EEDF sont retravaillés avec trois principaux objectifs :

  • Mettre à jour les références qui ont vieilli
  • Améliorer la continuité entre les branches
  • Mieux faire ressortir les références aux méthodes du scoutisme, sur le fond et sur la forme (intensifier l'usage des couleurs par branche, expliquer la place accordée à la petite équipe, à la progression personnelle...)

Les fondements pédagogiques ne sont pas bouleversés. Quelques adaptations ont lieu : certains éléments symboliques sont valorisés alors qu'une plus grande latitude est laissée sur d'autres sujets. Les questions d'engagement ou de progression personnelle prennent ainsi un caractère plus formel alors qu'il n'y a plus d'imaginaire suggéré et que les étapes d'intégration du louveteau au sein du cercle sont moins formalisées[6].

Bibliographie

Notes

  1. Les archives régionales de Lyon montrent un débat en 1973 entre un responsable du département de l'Ain tenant de cette ligne. Le thème évoqué est la transformation en "région" des groupes de l'Ain au motif que c'est ce qu'il souhaitent que ce souhait est supérieur aux motifs administratifs et communicationnels qui sous-tendent l'existence des régions. Il reproche un jacobinisme et évoque la "révolte des jeunes bretons, corses, [...]". Pour mieux comprendre, il faut expliquer que les régions de cette époque correspondaient aux limites des académies de l'Éducation Nationale sauf pour la région "Forez" (département de la Loire) qui se trouvait isolée et aurait été "punie".
  2. http://www.scout.org/fr/content/download/17269/160153/file/EssChar_F.pdf
  3. témoignage d'un responsable d'unité de l'époque
  4. C'est peut-être la raison de sa faible diffusion.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6, 5,7 et 5,8 Traces d'étoiles, édition 1993
  6. Voir L'aventure louveteau, ouvrage de présentation de la pédagogie de la branche.



Éclaireuses et Éclaireurs de France Cet article fait partie de la série
Éclaireuses et Éclaireurs de France
Éclaireuses et Éclaireurs de France
Président : Isabelle Dhoyer
Délégué général : Saâd Zian
Commissaire2 : (aucun)
Tranches d'âge : LutinsLouveteauxéclaireursAînésExtension
Organes : {{{organes}}}
Évènements : Cap éclésDéfi Aînés
Centres : BécoursCappy
Publications : L'ÉquipéeRoutes Nouvelles
Histoire : Éclaireurs de FranceFédération française des éclaireusesÉclaireurs FrançaisNicolas BenoitGeorges Bertier
Associations adhérentes : {{{adhérents}}}
Personnalités : PrésidentsDélégués générauxAutres personnalités...
Projet éducatifChemisePortail de progression