A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Lorraine

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Lorraine
Lorraine
Nombre de groupes (approx.) :
Nombre d'habitants : 2,34 millions
Densité de population : 100 hab./km²
Taux de boisement : 37 %
Lorraine

La Lorraine est une région au nord-est de la France, frontalière de la Belgique (province du Luxembourg), du Luxembourg et de l'Allemagne. Son nom est hérité du duché du même nom. La région administrative regroupe quatre départements : la Meurthe-et-Moselle (54), la Meuse (55), la Moselle (57) et les Vosges (88).

Par sa densité de population (99,5 hab./km²), la Lorraine se trouve dans la moyenne nationale.

Scoutisme en Lorraine

Groupes et mouvements scouts

Pour les articles de Scoutopedia relatifs aux groupes de Lorraine, voir la page : groupe de Lorraine.

Pour la liste des groupes recensés par mouvement, ainsi que l’organisation des régions ou territoires scouts (subdivisions géographiques définies par les principales associations de scoutisme) :

Lieux liés au scoutisme

Chargement de la carte...

Histoire du scoutisme

section à développer

Éclaireuses unionistes à Épinal en 1919. ©EEUdF

Une première troupe apparait en 1911 à Metz, alors annexée à l'Allemagne[1].
Dès 1912, René Bertrand, président de l’UCJG de Nancy, décide de fonder au sein de son Union une troupe d’éclaireurs unionistes (en 1922, une meute sera créée et la troupe comptera alors plus de 40 éclaireurs).
Les Éclaireurs de France sont déjà présents en 1913, notamment à Montoville (Meurthe-et-Moselle)[2]. La section de Nancy (Les Éclaireurs de l'Est, 98 boulevard de la Pépinière) demande son agrément comme société de préparation militaire en 1914 et celle de Baccarat (79bis, rue de Frouart) fait de même en 1919[3].
Vers 1914, les éclaireuses (future FFE) se seraient développées à Épinal (Vosges) et à Metz (Moselle annexée ?)[4]. Le second congrès des Éclaireuses unionistes se tient à Épinal en juillet 1921.
Les Éclaireurs de la France Dévastée auraient fondé à une troupe à Saint-Dié (Vosges) après la Première Guerre mondiale[5].
Chez les Scouts de France, un district existe à Metz en 1924. À Nancy, le patronage de la paroisse du Sacré-Cœur crée une troupe en 1925, qui sera officiellement affiliée aux Scouts de France le 14 mars 1927. La 2e Nancy est créée en octobre 1926. Ces troupes participent ensuite à la création d’autres troupes (voir la liste des groupes de Nancy).
À Moosch (Vosges), en 1932, le 3e conseil national des Éclaireurs israélites de France définit le minimum commun d'éducation juive.
En septembre 1939, plus de 300 000 frontaliers mosellans (45 % de la population du département) sont évacués. Les deux tiers reviendront après la défaite. En août 1942, l'occupant rend la Hitlerjugend obligatoire pour les jeunes mosellans et le service obligatoire dans la Wehrmacht pour les classes 1920-1924. Le scoutisme est interdit dans les autres départements lorrains, comme dans toute la France occupée.
Après la Libération, les scouts lorrains s'illustrent lors du Jamboree de 1947 en construisant la reproduction du "Pourquoi Pas ?", voilier à bord duquel disparu en 1936 le commandant Charcot, président des EDF. A l'initiative de Jean-Paul Bancon, de Baccarat, et avec l'aide de scouts venus de Nancy, 12 tonnes de matériel seront transportés jusqu'à Moisson pour réaliser une construction de 40m de long et plus de 20m de haut. Elle est inaugurée le 12 août par le ministre de la Marine[6].
Jusque dans les années 1950, le scoutisme se développe fortement, comme partout en France. En 1948, la province Lorraine des Éclaireurs unionistes compte 19 unités réparties sur 5 districts. A Nancy, les Scouts de France ouvrent la 14e (qui enregistrera plusieurs disques), la 16e, la 17e en 1945, la 19e en 1948, puis la 21e en 1955.

Lancés en France en 1962, les Scouts d'Europe ne s'implantent en Lorraine qu'en mars 1972 avec la troupe 1re Nancy. Créés en 1971, les Scouts unitaires de France créent un groupe à Thionville en 1974.

Camper en Lorraine

Plus d'informations sur l'histoire, l'administration, l'économie etc. sont disponibles sur Wikipedia.


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : Lorraine


Géographie – topologie

La Lorraine est formée de plusieurs entités géologiques :

  • le massif des Vosges constitue la bordure est de la région.
  • le plateau lorrain occupe le reste de la région ; il est entrecoupé de lignes de côtes successives (d'est ou ouest : les côtes de Moselle, les côtes de Meuse et l'Argonne) séparant d'autres régions naturelles (Saulnois, pays messin et pays des étangs à l'est du plateau, puis Pays Haut et Woëvre entre Moselle et Meuse, puis Barrois entre Meuse et Argonne).

Le taux de boisement de la région est de 37 %, supérieur la moyenne nationale (29%), le département des Vosges étant nettement plus boisé (49 %). La forêt publique occupe près de 64 % de la surface forestière totale (contre 25% au niveau national)[7].

Climat

Le climat lorrain est qualifié d'océanique dégradé à influence continentale. Les saisons sont contrastées et bien marquées mais, en fonction des vents dominants, peuvent se succéder du jour au lendemain des périodes de précipitations (influence océanique) ou de forte amplitude thermique (influence continentale). Par exemple, pour la ville de Nancy : la température moyenne au mois de janvier est de 1,2 °C (Nice : 7,6 °C, Brest : 6,3 °C) tandis qu'elle atteint 18,3 °C en juillet (Nice : 22,9 °C, Brest : 16,2 °C). Les précipitations sont dans la moyenne nationale : 740 mm/an sur 163 jours, Nice : 767 mm en 88 jours, Brest : 1 178 mm en 211 jours). Le massif des Vosges est beaucoup plus humide (1 780 mm/an à Gérardmer), ce qui provoque un fort enneigement en hiver. Il arrive régulièrement que cet enneigement s'étende à toute la région pendant une période plus ou moins longue de l'hiver.

d'après Wikipedia

Faune et flore

Avec 840 000 ha de forêts, et un taux de boisement de 36 %, la Lorraine est l'une des régions les plus boisées de France métropolitaine. Le département des Vosges est le troisième département français le plus boisé après les Landes et le Var avec un taux de 48 %. Certaines forêts comme la forêt de Darney sont réputées nationalement pour la qualité de leurs chênes et de leurs hêtres.

Les forêts de plaine abritent des cerfs, des chevreuils et des sangliers, parfois en trop grand nombre. Le milieu agricole voit une plus petite faune : lièvres, renards, perdrix, corbeaux… et les villages accueillent des hirondelles et des martinets. Les étangs de Moselle et de Meuse sont un lieu de passage pour les animaux migrateurs et le refuge de nombreuses espèces : canards, hérons, cincles, crapauds, le cormoran. Le castor a été réintroduit en 1983.

La montagne vosgienne est traditionnellement associée au grand tétras, menacé par les activités humaines. On y rencontre aussi des cervidés et des sangliers. Le chamois, introduit en 1956, a conquis les chaumes alors que le lynx, réintroduit en 1983, reste discret.

d'après Wikipedia

Culture

De par sa position géographique, et de par son bilinguisme - on y parle, au nord, le lorrain roman et le francique lorrain - la Lorraine fut un lieu d'échanges privilégiés entre la culture romane puis française et les cultures germaniques. À l’époque mérovingienne, la Lorraine a été un centre politique mais aussi un foyer culturel important. Ses nombreux monastères et leurs scriptoriums jouèrent un grand rôle dans la conservation du savoir et le développement des enluminures (École de Metz). La Lorraine fut également l'un des centres de la renaissance carolingienne avec des personnalités majeures comme Chrodegang qui introduisit entre autres le chant grégorien par l'intermédiaire des moines de l'abbaye de Gorze. Après une période plus sombre, le rayonnement culturel lorrain réapparut à la Renaissance avec des artistes majeurs comme Ligier Richier pour la sculpture, Georges de la Tour en peinture, Jacques Callot pour la gravure. Il prit une ampleur remarquable à la période classique, avant d'être le berceau de courants culturels originaux dont le plus fameux est assurément l'art nouveau, porté en France par l'École de Nancy.

Deux symboles représentent la région :

  • la croix de Lorraine, devenue le symbole de la France libre, elle est initialement l'héritage de la dynastie des ducs d'Anjou qui furent rois de Hongrie, et par la suite ducs de Lorraine. Elle est apparue au cours de la bataille de Nancy (5 janvier 1477).
  • le chardon lorrain est d'origine angevine. René II de Lorraine y ajouta la légende : « Ne toquès mi, je poins » (Ne me touche pas, je pique) qui devint : « Qui s'y frotte, s'y pique ».

Gastronomie

Réputée pour sa quiche lorraine, la Lorraine a également une cuisine riche en plats traditionnels. La Moselle, le Bayonnais et le Xaintois sont connus pour leurs recettes à base de mirabelle (tarte, eau de vie...). Nancy est réputée pour ses macarons et ses bergamotes, le Lunévillois pour le pâté lorrain, Boulay-Moselle également pour ses macarons, Verdun pour ses dragées, Commercy et Liverdun pour leurs madeleines, Rambervillers pour sa tête de veau, Vittel pour ses grenouilles, La Bresse pour ses confiseries et le miel de sapin des Vosges. La potée lorraine est un plat paysan à base de pommes de terre, de chou et de viande de porc provenant des milieux agricoles de la région.

d'après Wikipedia

Législation particulière

En Moselle, le droit local diffère du droit applicable dans le reste de la France métropolitaine, notamment dans le domaine des cultes, des forêts et des associations.

section à développer

Liens et références

Liens internes

Liens externes

Nature

Histoire et culture

Jeunesse


Notes et références


  1. Source : Wikipedia en allemand. Le scoutisme avait débuté en Allemagne vers 1909 (1re traduction allemande de Scouting for Boys par Alexander Lion et Maximilian Bayer sous le titre "Das Pfadfinderbuch" en 1909), souvent au sein des unions chrétiennes de jeunes gens, et était fortement influencé par le mouvement des Wandervogel.
  2. Un "journal scout"paraît à Reims - ... et ailleurs sur le site de l'Association pour l'histoire du scoutisme laïque.
  3. Le Ministère se renseigne sur le site de l'Association pour l'histoire du scoutisme laïque.
  4. Messages d'Old GIlwellian du 23 juin 2008 sur La fraternité du scoutisme
  5. Un épisode peu connu : les Éclaireurs de la France Dévastée sur le site de l'Association pour l'histoire du scoutisme laïque.
  6. L'incroyable bateau des Lorrains sur le site jamboree1947.com
  7. Inventaire forestier national, résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 pour la région Lorraine.