The MobileFrontend should be working again on the ScoutWikis

La Blanche Hermine

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Notes-musique.png Ce chant n'est pas sous licence libre, et appartient à son auteur/éditeur et à ses ayants-droits. Tous droits réservés à ces derniers.

Si vous êtes titulaire des droits sur ce chant et désirez qu'il soit retiré, veuillez nous contacter.

Cette chanson écrite en 1970 est une revendication de l'identité bretonne (l'hermine est l'animal emblématique du Duché de Bretagne). Elle est largement marquée d'une idéologie indépendantiste bretonne (au 2° couplet, «faire la guerre aux Francs» fait référence à la lutte indépendantiste contre les Français), qui est d'ailleurs revendiquée par l'auteur-interprète. Il ne s'agit donc pas d'un chant chouan ou vendéen, contrairement à une opinion largement répandue.

Gilles Servat s'est lui-même élevé contre la récupération faite de ce chant par des groupes politiques professant des opinions différentes des siennes, notamment dans un texte récité en début de concert et intitulé touche pas à la Blanche Hermine.
NB : la version du Hodari,carnet de chants des Scouts d'Europe remplace Francs par front, au détriment de la rime mais évitant la polémique.
© Gilles Servat


Wikipedia-logo.png Voir l'article Wikipédia : La Blanche Hermine (chanson)

Accès direct aux couplets
Refrain — Couplets : 123 • 4 • 5 • 6 • 7


1er couplet

J’ai rencontré ce matin
Devant la haie de mon champ
Une troupe de marins,
D’ouvriers, de paysans.
Où allez-vous camarades
Avec vos fusils chargés
Nous tendrons des embuscades
Viens rejoindre notre armée.



Refrain

La voilà la Blanche Hermine
Vivent la mouette et l’ajonc !
La voilà la Blanche Hermine
Vive Fougères et Clisson !



2e couplet

Où allez-vous camarades
Avec vos fusils chargés
Nous tendrons des embuscades
Viens rejoindre notre armée.
Ma mie dit que c’est folie
D’aller faire la guerre aux Francs.
Moi je dis que c’est folie
D’être enchaîné plus longtemps.


Refrain

3e couplet

Elle aura bien de la peine
Pour élever les enfants.
Elle aura bien de la peine
Car je m’en vais pour longtemps.


Refrain

4e couplet

Je viendrai à la nuit noire
Tant que la guerre durera.
Comme les femmes en noir,
Triste et seule, elle attendra.


Refrain

5e couplet

Et sans doute pense-t-elle
Que je suis en déraison.
De la voir, mon cœur se serre,
Là-bas, devant la maison.


Refrain

6e couplet

Et si je meurs à la guerre,
Pourra-t-elle me pardonner
D’avoir préféré ma terre
A l’amour qu’elle me donnait ?


Refrain

7e couplet

J’ai rencontré ce matin
Devant la haie de mon "chant"
Une troupe d'ouvriers,
De marins, de paysans.


Refrain



La Blanche Hermine
Auteur(s) Gilles Servat
Écrit en 1970
Licence

Sous copyright de ses ayants-droits.

Écouter Sound.svg


Lien interne

Ce chant a notamment été publié dans :