A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Jacques Astruc

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Jacques Astruc
Jacques Astruc (opfb.org)
Jacques Astruc (opfb.org)
Commissaire Général Adjoint des SdF
1903 · 1959

Personnalité scouts de France

Scouts de France.

Personnalité française

France.

Jacques Astruc, juriste de profession, fut commissaire général adjoint des Scouts de France pendant la seconde guerre mondiale.


Jacques Astruc découvrit le scoutisme en 1924 et devînt rapidement chef de troupe à Versailles. A la demande du Père Sevin, il visite les "allongés" de Berck à Noël 1929, ce qui marquera son engagement pour permettre aux jeunes handicapés de vivre le scoutisme. Il participe aussi à la création du camp permanent des Foulards Blancs, les scouts qui prennent en charge les malades lors des pèlerinages à Lourdes.


Le 14 février 1929 Jacques Astruc participe à la veillée d'arme organisée à l'église St Leu St-Gilles à Paris pour lancer l'Ordre scout. Il devînt permanent des Scouts de France en 1933, puis, pendant la guerre, assistant du Commissaire Général Eugène Dary en zone Sud[1].

Ses attributions dans les années 1950 étaient les suivantes : documentation et propagande du mouvement, Amis et anciens des Scouts et des Guides, scoutisme à Lourdes (camp permanent, service auprès des malades avec le Clan des Hospitaliers de Notre-Dame) et animation des éducateurs de l'enfance inadaptée, une profession en train d'éclore à l'époque, avec le mouvement Arc en Ciel (dont le nom a ensuite été repris par la branche Extension).


« A partir de 1949, Jacques Astruc dirigea le camp permanent de Lourdes ainsi que le clan des hospitaliers, pour lequel il se chargea de la rédaction du bulletin Le foulard blanc. Jacques Astruc s’engagea aussi dès 1945 en faveur de l’enfance inadaptée. À cette date, il lança ainsi un stage annuel de perfectionnement pour les éducateurs, d’abord à Marly-le-Roi puis à Jambville (Seine-et-Oise). Il en assurera la direction des sessions jusqu’en 1959. Il fut aussi à l’origine du clan Arc-en-ciel, qui groupait les chefs et les routiers Scouts de France en service auprès de l’enfance inadaptée. »

Le "Maitron".

Son épouse, Françoise Malleron, fut une des fondatrices de l'Association nationale d'entraide féminine.


Voir aussi



Notes et références


  1. in La Mémoire du Scoutisme, Louis Fontaine, publié par l'auteur, 1999.