A new ssl certificate is installed on the ScoutWiki's. Everyone can now connect to the ScoutWiki again securely..

Histoire du scoutisme

De Scoutopedia
Aller à : navigation, rechercher
Bp imperial jamboree.gif
Le scoutisme voit le jour au début du 20e siècle et vit depuis un essor constant malgré les crises que notre monde a traversé. En effet, l'OMMS n'a jamais comptabilisé autant de membres et de pays membres qu'à l'heure actuelle.

Comme les premiers scouts, les jeunes actuels ont toujours l'envie de partir à l'aventure et de prendre des responsabilités à leur hauteur pour Servir au sein de notre monde.

Prémices d'une idée révolutionnaire

Les prémices d'une idée de scoutisme datent du siège de Mafeking en Afrique du Sud au cours de la Guerre des Boers (1899-1902). Baden-Powell sert comme officier de commandement. Pour sauver la ville des troupes Boers qui l'assiègent pendant 217 jours, Baden-Powell utilise les jeunes de la ville comme messagers pour transmettre des messages à pied et à vélo, comme observateurs, sentinelles et éclaireurs.

À la libération de la ville, le 16 mai 1900, Baden-Powell est acclamé comme un héros en Angleterre. Il est fortement marqué par l'expérience entreprise avec les jeunes de la ville : il prouve que les jeunes ont des capacités étonnantes, pourvu qu'on leur fasse confiance. Il publie ses observations sous le nom de « scouting » (l’art des éclaireurs) dans un petit fascicule destiné aux militaires appelé : « Aids to scouting ».

A sa grande surprise, « Aids to scouting  » a un immense succès auprès des garçons britanniques et est utilisé par des éducateurs. Baden Powell reçoit même de nombreux courriers de garçons lui demandant des conseils. Marqué par la jeunesse britannique des quartiers désœuvrés, souvent en mauvaise santé et délinquantes, il décide de mettre en pratique toutes les tactiques qu’il a observées dans ses aventures indiennes et ses campagnes africaines au service des jeunes garçons.

Baden Powell expérimente la méthode en 1907 grâce à un camp qui rassemble sur Brownsea Island 20 garçons de milieux différents : c'est une véritable réussite ! Aidé du major Maclaren et de Sir Percy Everett, Baden Powell enseigne aux garçons à vivre ensemble au sein de patrouilles pour expérimenter le campisme, l'observation, le travail du bois, la déduction, la survie, le sauvetage, le patriotisme ou la santé. Le scoutisme vient de naître !

En raison du succès du camp et afin de présenter la méthode, Baden-Powell commence à publier un bimensuel, "Scouting for Boys", lu par tous les garçons du Royaume-Uni. La lecture les incite à former des patrouilles de scouts.

En 1908, face à l'engouement général, un petit bureau voit le jour à Londres pour traiter la correspondance qui abonde et fournir l'équipement. Un peu plus tard BP sera amené à préciser que si le scoutisme prépare des patriotes il ne forme pas des soldats (et il conseille ainsi d'éviter le drill).

Prédécesseurs du scoutisme

Au milieu du XIXe siècle étaient nés dans plusieurs pays d'Europe des organisations de jeunesse basé sur la pratique du sport, notamment la gymnastique, avec une orientation patriotique comme le Turnverein en Allemagne, le Sokol dans les pays slaves. Par quelques aspects comme l'uniforme, la responsabilisation des jeunes, on peut les considérer comme ayant frayé le chemin au scoutisme sur le continent. En Grande Bretagne, les Boys Brigades préexistaient à BP. Aux États-Unis existaient des mouvements de jeunesse comme le Woodcraft de Ernest Thompson Seton, fondé dès 1902 et avec qui Baden-Powell fut en contact.

De ces influences diverses, on retrouve la trace dans le scoutisme des premières decennies où l'aspect patriotique et militaire était présent mais aussi l'indianisme, indissociable alors de la vie dans la nature, ou encore la randonnée pédestre que pratiquait le Wandervogel allemand. Plus curieusement on peut rapprocher la symbolique visuelle, très forte dans le scoutisme, de systèmes organisés bien antérieurs à sa naissance ainsi les breloques et insignes indicatifs pour l'initié du rang acquis comme dans les associations européennes d'étudiants ou le compagnonnage.

Les premiers pas de l'Organisation Scoute Mondiale

En 1909, Baden Powell rassemble des premiers scouts au Crystal Palace : ils sont 11 000 à répondre présents ! Le mouvement est vraiment lancé et ne s'arrêtera plus. Dès 1909, "Scouting for Boys" est traduit en cinq langues ce qui permet au Mouvement scout de conquérir le monde. Pour propager le mouvement, BP n'hésite pas à voyager pour le présenter. L'un des premiers pays visités, le Chili, devient alors l'un des premier pays à adopter le Scoutisme en dehors de l'Angleterre. En 1910, il visite le Canada et les États-Unis où le Scoutisme avait déjà commencé à s'implanter. Il visite la France en 1911.

En parallèle, un programme pour les éclaireuses fut lancé et quand en 1912, BP épouse Olave, il l'a propulse chef éclaireuse.

Alors que le scoutisme initial est adapté pour les 12-17 ans, une section louveteaux est créé pour accueillir les garçons plus jeunes en 1916. Elle utilise "Le livre de la jungle" de Kipling comme source d'inspiration pour ses activités.

Le déclenchement de la première guerre mondiale en 1914 aurait pu couper l'élan du Mouvement, mais la formation par le système des patrouilles permet à 150 000 scouts de participer à l'effort de guerre : aide aux blessés, aide aux renseignements, gardes côtes pour les scouts marins. Les plus âgés sont engagés dans les forces militaires : 10 000 chefs scouts meurent durant la grande guerre.

En 1920, Baden Powell veut fêter le scoutisme et la fin de la guerre : il organise le premier Jamboree mondial. Le Jamboree a lieu à Olympia (Londres) et rassemble 8 000 jeunes de toutes nationalités qui expriment la volonté de partager un même idéal de paix. Alors que l'arène d'Olympia reçoit les expositions et différents spectacles, les scouts et leurs chefs campent à Richmond Park. La 1re Conférence Internationale de scoutisme se tient lors de ce 1er Jamboree mondial et le Bureau International du Scoutisme est fondé peu de temps après : l'OMMS (Organisation Mondiale du Mouvement Scout) vient de naître.

En 1922, le 1er Comité international est élu à la 2e |Conférence Internationale (Paris) où 30 Organisations Scoutes Nationales sont représentées. Le nombre de membres s'élève à cette époque à un peu plus d'un million (1.019.905). La même année, la branche des scouts aînés est lancée.

Dès la fin de la grande guerre, Baden Powell s'intéresse à la formation des chefs. En effet, il est impossible que le mouvement progresse qualitativement sans formation convenable. Après avoir visité différents sites, en 1919, le parc de Gilwell près de Chingford est choisi pour être le premier centre de formation des scoutmestres. Le 8 septembre 1919, le premier camp de formation a lieu sous la responsabilité du mestre de camp, Francis Gidney. Chaque formation est ouverte au son du koudou et à son issue, les chefs reçoivent "la badge de bois", la bague à 2 torons et le foulard à tartan.

La participation des futurs DCC aux sessions de Gilwell assure la cohésion du scoutisme mondial.

Développement de l'OMMS

De 1918 à 1939 le thème de la Paix (Pax) est central dans la vision qu'ont les responsables mondiaux du mouvement. Des liens avec la Société des Nations (future ONU) sont créés, voir Patrouilles de la Paix. L'OMMS se développera principalement grâce aux visites de BP à l'étranger et aux rayonnements mondiaux que produisent les Jamboree tous les 4 ans.

Suite à l'éclatante réussite des premières rencontres internationales naît l'idée d'un lieu de rencontre international permanent. Les scouts du monde entier pourraient y venir et partager leurs expériences. En 1923, l'idée se concrétise : l'OMMS inaugure le Chalet Scout International à Kandersteg en Suisse.

Le 2e Jamboree a lieu en 1924 à Copenhague au Danemark. Il regroupe 4.549 participants.

Liens internes